페이지 이미지
PDF
ePub

*> 'pendule composé de toutes les par-. y ties, qui forment le ï^avire. Etudiés m bien cet article, & vous verrés l'Ou*> vrage de M. Bouguer fondé sur un prin. » cipe, qui est peut-être douteux. D'ail.. »? leurs, si le Vaisseau est pouffé en bas, » par une dir ection N D (Figure u de » M. Bouguer ) perpendiculaire à la. n Prouë A E, HmpulAon de l'eau, qui ffyrrç i% » est áùssi perpendiculaire à A E, & » contraire à K D, se trouve détruite, » par l'impuísion contraire de l'eau, qui *» frappe la Poupe F B perpendiculaire« trient autour du centre de gravité G x •?, à cause de l'équiîibre àdk Parties du

* Vaisseau autour, de ce centre, Ainsi w impulsion N D subsiste toute entiere; » ôç cette impulsion étant décomposée •f ésx deux autres , l'une paralléle à AE^ •? èc l'autre verticale, si le Vaisseau ne •> s'enfonce point par une direction ver^ •> ttcale, ií ne lui reste que Fimpulsion

* parallèle à A E, ou perpendiculaire à

* £N. Donc le centre dHncWíon e$ dans la ligne D N; il est aussi dans la <• direction perpendiculaire à la Poupe « F B; parce que le point A ne peut « commencer à décrire A E, fans que le <« point F décrive F B : donc ce centre «• est dans le point où ces deux directions «> íe coupent, «

[graphic]

La proposition m. de la Théorie « du <Pere Hoste, fur la construction des « Vaisseaux, est une preuve, à posteriori, « de ce que je viens d'avancer. Mais le <• Pere Hoste abuse de cette preuve dans « la proposition 148, où il prétend prou- «• ver, que le centre d'inclinaison dans « les Vaisseaux cubiques, prismatiques , <* &c. est le milieu de la stotaison. «f.

Car soit la nouvelle floraison D C E; « Figure 284 siDGE = AGFB, il est évident,> que le point C n'est pas le milieu de « A B. En effet, si C étoit au milieu de « AB, prolongeons B F & DE en H* « le Pere Hofie démorare fort bien, que « lespace DIH = A B HI. Otons « G EH I commun ^ donc. D G E — œ

»ÁBFHEGA,&par conséquents » A B F G, contre l'hipothese. Le prin» cipe duPere/io/?e,est que le centre d'in» clínaison doit être tel, que A G F B —. »DGE. *

» II- y a dans ce Traité du Pere Hojìe » de fort bonnes choses, & de grandes » erreurs, sur-tout pour k force ou réíis» tance des fluides, qu'il prétend entai» son simple des Vitesses, au lieu qu'elle. » est en raison doublée.

» Examinés bien mes démonstrations,

& dites-m'en votre avis. *

174. Lorsque j'eus reçu cetteLettte, je Ijìs beaucoup de réfléxions, en cherchant de m'instruire mieux, & de m'éclaircit tjOut-à-fait.

L'autorité de M. Bouguer rn inquietois & il fuffisoit de 1-avoir contre moi .pour craindre. L'envie que j'avois, que cet illustre Académicien ne se fut point trompé, me fit présumer, que. le çentre da

* Qu'il.seroit glorieux pour moi de nommer ici « Savant, s'il avoitVoulu,m^le permetîrei ;'

(úi S..

gravité des deux directions, dont il est iq fait mention,pouvòit bien être dans la vërr ticale du centre de gravité du Vaisseau, à cause de l'équilibre des parties autour de ce centre. La proposition 10p. de la Théorie de la Construction du Pere HoJìet où il est démontré , que le. centre de gravité du Vaisseau est dans la verticale du pentre de gravité de V espace > qu'U occupe dansl'eau, occasionna cette con^ jecture. J'eus l'honneur de la communiquer au même Savant, dont je. viens de parkr. : Voici la réponse qu'il eut la bonté de me faire, ,

17 y.. A l'égard de votre difficulté sur * M. Bouguer, je conviens* que le centre « oVinclinaison est dans la même verti- «?> çale, où est le centre de gravité : mais « çes deux centres font fort différens , « çorame le fait voir M. Jean Bernoulli f dans le Recueil de ses. Ouvrages, N°. « 177. Vous dites, que si ces deux cen- f vtres font dans la même verticale, l'hy- <f p.omoçlion, est. le même, JV^. Bouguer $ refuse cependant, de prendre le centre «

de la terre pour l'hypomoclion. Cela *

• reviendroif donc au même. Ainsi la

• même raison, qu'il a de ne pas prendre *» le centre de la terre pour hypomoclion, •» quoiqu'il Toit dans la verticale du *» centre de gravité, cette même raison » prouv^, que le centre de gravité n'est » pas l'hypomoclion, mais bien le cqntre >» d'inclinaison; & quoique tout soit en *» équilibre autouj du centae de gravité,

. » il ne s'ensuit pas, que ce centre foie » celui dé*s efforts du Vent, & de la ú~ » sistanee du Navire ; car çes efforts ne *? font pas en équilibre avec cette réfif» tance autour du centre de gravité, mais autour du centre d'inclinaison. »? Lisés bien le N°, 177. de Bernoulk

fur ces deux centres, & vous serés » content.

lorsqu'on conçoit clairement quelque chose, on se persuade ordinairement, ^ue tout le monde doive la concevoir de in^me. $i cela est, on verra,, après avoic

« 이전계속 »