페이지 이미지
PDF
ePub

SCENE V II I.

ASSUERUS, ESTHER, MARDOCHÉE, ASAPH, ÉLISE, LE CHEUR.

ASSU ERU S.

Qu

UE veut Asaph ?

A SA P H.

Seigneur, le traître est expirés Par le peuple en fureur à moitié déchiré. On traîne, on va donner en spectacle funeste De son corps tout sanglant le miserable refte.

M AR DOCH É E. Roi , qu'à jamais le Ciel prenne foin de vos jours: Le peril des Juifs presse, & veut un prompt secours.

ASSU ERU S.
Oui, je t'entends. Allons par des ordres contraires
Révoquer d'un Méchant les ordres fanguinaires.

ESTHER.
O Dieu ! Par quelle route inconnue aux Mortels
Ta fagefse conduit ses desseins éternels!

SCENE DERNIER E.

LE CHE U R.

TOUT LE CHE V R.
Dieu fait triompher l'Innocence.
Chantons célebrons fa puissance.

UNE ISRAELITE,
II a vû contre nous les méchans s'assembler ,

Et notre sang prêt à couler.
Comme l'eau sur la terre ils alloient le répandrea
Du haut du Ciel sa voix s'est fait entendre.

L'homme superbe est renversé.
Ses propres fléches l'ont percé.

[blocks in formation]

J'ai vû l'Impie adoré sur la terre.
Pareil au cédre, il cachoit dans les Cieux

Son front audacieux.
Il sembloit à son gré gouverner le tonnerre,

Fouloit aux pieds ses ennemis vaincus.
Je n'ai fait que passer , il n'étoit déjà plus.

UNE AUTRE.
On peut des plus grands Rois surprendre la justice

Incapables de tromper ,
Ils ont peine à s'échapper

Des piéges de l'artifice.
Un caur noble ne peut soupçonner en autrui

La bassesse & la malice,
Qu'il ne sent point en lui.

UNE AUTR E.
Comment s'eft calmé l'orage ?

UNE

AU TRE.
Quelle main falutaire a chassé le nuage?

TOUT LE CH@ U R.
L'aimable Esther a fait ce grand ouvrage.

UNE ISRAELITE SE U L E.
De l'amour de fon Dieu fon coeur s'est embrasé.

Au peril d'une mort funeste

Son zele ardent s'est exposé.
Elle a parlé. Le Ciel a fait le reste.

DEUX ISRAELITES.
Esther a triomphé des filles des Perfans.
La Nature & le Ciel à l'enyi l'ont ornée,
L'UN E

DES DEUX.
Tout ressent de ses yeux les charmes innocens,
Jamais tant de beauté fut-elle couronnée ?

L' AUTRE,
Les charmes de son cœur sont encor plus puissans a
Jamais tant de vertu fut-elle couronnée ?

TOUTES DE UX ENSEMBLE, Esther a triomphé des filles des Persans. La Nature & le Ciel à l'envi l'ont ornée,

Une ISRAELITE SE U L E.

Ton Dieu n'est plus irrité. Rejouis-toi , Sion, & fors de la pouliere

Quitte les vêtemens de ta captivité,

Et reprends ta splendeur premiere.

Les chemins de Sion à la fin font ouverts.

Rompez vos fers,
Tribus captives.

Troupes fugitives,
Repassez les monts & les mers..
Rassemblez-vous des bouts de l'Univers.

TOUT LE CHEUR
Rompez vos fers,
Tribus captives.

Troupes fugitives,

Repassez les monts & les mers. Rassemblez-vous des bouts de l'Univers.

UNE ISRAELITE SEU LE.

Je reverrai ces campagnes fi cheres.

Une AU TRB. J'irai pleurer au tombeau de mes Peres.

TOUT

LE CHOV R. Repassez les monts & les mers. Rassemblez-vous des bouts de l'Univers.

UNE ISRAELITE SEULE. Relevez, relevez les superbes portiques Du Temple où notre Dieu fe plait d'être adoré. Que de l'or le plus pur son Autel foit paré. que

du sein des monts le marbre foit tiré. Liban, dépouille-toi de tes cédres antiques.

Prêtres facrés , préparez vos cantiques.

UNE A U TR ..
Dieu descend , & revient habiter parmi nous.

Terre, frémi d'allegreffe & de crainte.
Et vous, fous sä majesté fainte ,

Cieux, abbaissez-vous.

UNE AUTRE. Que le Seigneur est bon! Que son joug eft aimable ! Heureux , qui dès l'enfance en connoit la douceur ! Jeune peuple , courez à ce Maître adorable. Lesbiens les plus charmans n'ont rien de comparable. Aux torrens des plaisirs qu'il répand dans un caur. Que le Seigneur eft bon! Que son joug eft ainable! Heureux , qui dès l'enfance en connoit la douceur !

UNE AUTRE.
Il s'appaise , il pardonne.
Du coeur ingrat qui l'abandonne

Il attend le retour.
Il excuse notre foiblesse.
A nous chercher même il s'empresse,
Pour l'enfant qu'elle a mis au jour,

Une mere a moins de tendresle.
Ah! Qui peut avec lui partager notre amour ?

TROIS ISRAELITES.
Il nous fait rémporter une illustre victoire.

[blocks in formation]

TOUTES TROIS ENSEMBL L. Ah! qui peut avec lui partager notre amour ?

« 이전계속 »