페이지 이미지
PDF

A MME LA MARÉCHALE DE VILLARS,

en lui envoyant la Henriade.

QUAND vous m'aimiez mes vers étaient aimables ;
Je chantais dignement vos grâces, vos vertus.
Cet ouvrage naquit dans ces tems favorables :
Il eût été parfait; mais vous ne m'aimez plus !

VoLTAIRE. 3000G&

RÉPONSE A UN BILLET.

UN seul mot quelquefois vaut mieux qu'un gros volume;

Votre billet charmant me le prouve en ce jour :
Zulmis, on voit à votre plume

Que vous avez coupé les ailes de l'Amour.

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

BELLE Eglé, vous aimez les chats.
On les accuse d'être ingrats :
Avec beaucoup d'esprit ils ont l'humeur légère ;
Mais des gens avec qui l'on vit
L'on prend beaucoup, à ce qu'on dit.
Aimable Eglé, s'il peut vous plaire,
Le chat auprès de vous gardera son esprit,

Et changera son caractère.
TREssAN.

[ocr errors]

ZULMÉ possède tout, grâces, talens, vertus;
Qui la voit, qui l'entend sent son ame charmée :
Pallas semble l'avoir formée
Pour jouer un tour à Vénus.
' PHILIPoN-LA-MADELAINE.

[ocr errors]

VoUs n'avez pas encor cet âge plein d'attraits

Où du dieu de Paphos on sent les premiers traitz,

Et déjà de vos yeux une vive étincelle

D'amour nous fait mourir.

Trop jeune à la fois et trop belle,

Attendez pour blesser que vous sachiez guérir.

PANARD. #}o0eG:

LA MUSE JALOUSE.

MUsE, vous me boudez ! que vous ai-je donc fait ?
Et que devient votre humeur agréable ?
Pour Lise cependant il me faut un bouquet.
Quoi ! pas un mot ? Je suis au fait ;
Vous êtes femme, et Lise est trop aimable.
DAvEsNE.

A UNE DAME

à qui l'auteur envoyait une bague où son portrait était gravé.

BARIER grava ces traits destinés pour vos yeux;

Avec quelque plaisir daignez les reconnaître :

Les vôtres dans mon cœur furent gravés bien mieux, Mais ce fut par un plus grand maître.

[ocr errors]

NoN, non, je n'aimerai jamais ;
J'en ai fait le serment et je vous le répète :
Puisque l'on ne peut vivre en paix
Sous l'empire d'une coquette;
Puisque la plupart des objets
Sont vains, capricieux et fiers de leurs attraits,
Non, non , c'est une affaire faite,
Non, non, je n'aimerai jamais...

[ocr errors]

Jz sens quand je vous vois une joie inconnue ;
Quand je ne vous vois pas je suis au désespoir,
Et je voudrais toujours vous voir,

Ou ne vous avoir jamais vue-
CoQUARD.

A MADAME ",

déguisée en marchande de plaisirs.

LoRsQUE sous ce masque joli, Belle Eglé, tu viens me séduire, Donne-moi donc, pour finir mon martyre,

Ou du plaisir ou de l'oubli.
5c0DG
SUR UNE POMME.

[merged small][ocr errors][merged small]

IMPROMPTU

à des Dames qui, après avoir chanté très-agréablement, m'ont prié de chanter à mon tour.

PoINT n'ai reçu de l'avare nature
Cet art charmant de moduler des sons ;
Ma rauque voix fait rompre la mesure,
Quand je la mêle aux refrains des chansons.
En cet instant le sort me dédommage ;
Je vous entends : est-il un lot plus doux ?...
De bien chanter je ne suis plus jaloux :
Du rossignol eussé-je le ramage,
Je me tairais pour n'entendre que vous.
DUMAs.
3>o0oG

A MADAME LA COMTESSE DE LA SUZE.

BELLE comtesse de la Suze,
Qui vous nomme, nomme une muse
Pleine d'esprit, pleine d'ardeur :
Aussi je dis pour votre gloire,
Ou plutôt pour mon propre honneur, -
Que vos vertus sont dans mon cœur,
Et vos écrits dans ma mémoire.

CoLLETET.

« 이전계속 »