페이지 이미지
PDF
[merged small][ocr errors]

EN pleurant sur le sort d'OEdipe et d'Antigone,
Vos beauxyeux m'ont prouvé combien votre ame est bonne.
Comme elle vous avez un aveugle à guider :
Ce n'est pas un vieillard, ce n'est pas votre père;
Mais de lui sur la route il faudra vous garder;
Il pourrait, comme OEdipe, aimer aussi sa mère.

[ocr errors]

A mon départ doux baiser fut le gage Du souvenir que me gardait ton cœur. Mais celui que j'attends à la fin du voyage Promet encor plus de douceur... Regret amer trop souvent empoisonne Baisers d'adieux accordés par l'amour : Regret s'enfuit; plaisir seul assaisonne Le baiser du retour.

[ocr errors]

AUx fleurs qui parent ton corset, Je vois, Eglé, que c'est ta fête. / – Non, me dit-elle avec un air honnête.

— C'est donc la fête du bouquet?
DEsMAHIs,

Tome III. IQ

RÉPONSE

à l'invitation d'un souper où l'auteur avait été prié d'assister comme ami , et non comme amant.

L' AMITIÉ se rendra ce soir chez l'Art de Plaire ;
Elle y viendra peut-être avec son frère,
Eglé, n'allez pas vous fâcher :
Le moyen de l'en empêcher ?

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

AH ! que vos yeux ont de pouvoir !
Qui s'expose à les voir
Ne peut fuir l'esclavage ;
Ils sont l'ouvrage de l'Amour,
Et chaque jour

L'Amour est leur ouvrage.
PANARI,.

IMPROMPTU

d'un vieillard à une femme qui lui reprochait sa - gourmandise.

JE suis un peu gourmand; vous me le reprochez !
Par un vice plus gai j'obtiendrais votre estime :
A des vices qui peut, très-aimable Zulime;
Mais je n'ai plus, hélas! le choix de mes péchés.

[ocr errors]

CoMME Vénus vous êtes belle,
Vulcain est aussi votre époux :
Que ne puis-je faire pour vous
Tout ce que Mars faisait pour elle !

35 o0cG A MAITRE ADAM, POÈTE ET MENUISIER.

ORNEMENT du siècle où nous sommes,
Je ne dis rien de vous, sinon
Que pour les vers et pour le nom
Vous êtes le premier des hommes.

[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

LoRsQUE ce vieux et fatigant Orgon
A vous embrasser se dispose,
On est tenté de lui dire : Aquilon ,

Cesse de tourmenter la rose. GUICHARD. 3o0cG

A UNE DAME,

en lui envoyant le voyage de l'Amour.

LIsEz, belle Philis, à loisir cet ouvrage ;
Il parle d'un pays charmant, aimable et doux-
Il n'est pas mal aisé d'en faire le voyage ;
Vous le pouvez sans partir de chez vous.
- Mme LAsURE.

LE BOUTON DE ROSE.

CETTE rose dans son bouton
Peint l'innocence de ton âge,
Et de ses sœurs devance la saison,
Pour être la première à t'offrir ton image.

3000G

LE bon vieillard qui brûla pour Bathyle,
Par amour seul était ragaillardi :
Aussi n'est-il de chaleur plus subtile
Pour réchauffer un vieillard engourdi.
Pour moi, qui suis dans l'ardeur du midi,
Merveille n'est que son flambeau me brûle :
Mais quand du soir viendra le crépuscule,
Tems où le cœur languit inanimé,
Du moins, Amour, fais-moi donner cédule
D'aimer encor, même sans être aimé.
J.-B. RoUssEAU. "
$o006

QUAND je t'ai dit que mon amour
Pour toi, Lisis, était extrême,
Je t'abusais ; de jour en jour,
Plus je te vois et plus je t'aime.
Mme GUIBERT.

« 이전계속 »