페이지 이미지
PDF

DE L'ARÉTIN.

LE tems, qui partout se consume,
Sous cette tombe a mis le corps
De l'Arétin, de qui la plume
Blessa les vivans et les morts :
Son encre noircit la mémoire
Des monarques, de qui la gloire
Est vivante après le trépas;
Et s'il n'a pas contre Dieu même
Vomi quelque horrible blasphême ,
C'est qu'il ne le connaissait pas.

[ocr errors][merged small]

CI-GîT Charlot le paresseux,
Lequel à son heure dernière
S'écria : Que je suis heureux !
Je vais n'avoir plus rien à faire.
DE FoNTETTE-SoMMERY.

[ocr errors][merged small]

· CI-cîT qui, jamais las de parler et d'agir , Eut à peine le tems de se laisser mourir VIGÉE.

[ocr errors]

DE PIRON.

CI-cîT.... Qui? quoi ? Ma foi, personne, rien.
Un qui vivant ne fut valet ni maître,
Juge, artisan, marchand, praticien,
Homme des champs, soldat, robin, ni prêtre,
Marguillier, même académicien,
Ni franc-maçon. Il ne voulut rien être,
Et vécut nul : en quoi, certe, il fit bien ;
Car, après tout, bien fou qui se propose,
Venu de rien, et retournant à 1ien,
D'être, en passant, ici bas quelque chose !

- PAR LUI-MÈME.

3>c0oG:

[ocr errors][ocr errors]

D'UN RENTIER.

, AUx revenans vous qui croyez,
De moi vous n'avez rien à craindre :
Sur terre je fus trop à plaindre
Pour que jamais vous m'y voyiez.

[ocr errors][merged small]

NE dis plus que la faim fasse mourir les gens ; Ce poète a vécu jusqu'à quatre-vingts ans. CAILLY. >o0oG

CI-GîT dessous ce marbre blanc

- Le plus avare homme de Rennes,
Qui mourut la veille de l'an,
De peur de donner des étrennes.

[ocr errors][merged small]

CI-GîT Doralise, qui fut
Une merveille sans seconde.
Comme elle plut à tout le monde,
Aussi tout le monde lui plut.

[ocr errors]

DE PRADON.

CI-GIT le poète Pradon,
Qui, pendant quarante ans, d'une ardeur sans pareille,

Fit à la barbe d'Apollon

Le même métier que Corneille.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

CI-Gît dans un triste tombeau
L'incomparable Rosemonde.
Jamais objet ne fut plus beau;
Ce fut bien la rose du monde.
Victime du plus tendre amour
Et de la plus jalouse rage,
Cette belle fleur n'eut qu'un jour.
Hélas ! ce fut un jour d'orage.

[ocr errors]

m'UN JEUNE HoMME ENLEvÉ A LA FLEUR DE sox Ac E.

LE plaisir fut ma seule étude;
Je fus constant à le chérir.
Il m'a payé d'ingratitude;
Car c'est lui qui m'a fait mourir.

3o0e6:
D'UNE FEMME PAR SON MARI.

CHER objet de ma pitié,
Reçois de moi, chère moitié,
Ce tombeau qu'aucun ne t'envie.
. Je dois bien justement te rendre cet honneur;
Car le dernier jour de ta vie
Fut le premier de mon bonheur.

[ocr errors]

SA colère au hasard s'est long-tems déchaînée ;
Tout Paris le connut, tout Paris le berna:
Du tambour, en un mot, il eut la destinée,
Et dut le bruit qu'il fit aux coups qu'on lui donna.
DEsPAzE.

« 이전계속 »