페이지 이미지
PDF

D'HELVÉTIUS. |

BIENFAITEUR délicat, riche sans étalage,
Père tendre, ami généreux, -
Au sein de l'opulence il eut les mœurs d'un sage,
Et son or lui servit à faire des heureux.
Mais, vers le déclin de son âge,
Des vices de son tems la désolante image
Vint le blesser d'un trait si douloureux,
Qu'au-delà des rivages sombres,
Entre Platon et Lucrèce attendu,
Doucement il est descendu

[merged small][ocr errors]

HÉRos qu'enorgueillit l'éclat de vos conquêtes,
De notre commun sort voulez-vous être instruits ?
Hélas! je fus ce que vous êtes, - |

Et vous serez ce que je suis.
CoQUARD.

FIN DES ÉPITAPHES.

INSCRIPTIONS.

SUR LA MORT DE MME DU CHATELET.

L'esvens a perdu la sublime Emilie.
Elle aima les plaisirs, les arts, la vérité;
Les dieux, en lui donnant leur ame et leur génie,
N'avaient gardé pour eux que l'immortalité.

[ocr errors][merged small]

HABIToNs ce petit espace,
Assez grand pour tous nos souhaits :
Le bonheur tient si peu de place !
Et ce dieu n'en change jamais.

[ocr errors]

PoUR METTRE AU BAS DU PoRTRAIT DE BOILEAU•

LA vérité par lui démasqua l'artifice ;
Le faux dans ses écrits par lui fut combattu :
Mais toujours au mérite il sut rendre justice,
Et ses vers furent moins la satire du vice

Que l'éloge de la vertu.
J.-B. RoUssEAU.

POUR LE PORTRAIT DE CARLIN.

IL jouit du rare avantage De conserver toujours ses amis, ses talens : Son hiver reproduit les fleurs de son printems ; Il est ce qu'il était : les Grâces n'ont point d'âge. FLoRIAN. S)c00G&

[merged small][ocr errors][ocr errors]

MISE SUR UNE FONTAINE.
ToUJoURs claire, toujours pure,
Rien ne trouble ici mon cours :
Que l'amant de la nature

Puisse ainsi couler ses jours !

et a

« 이전계속 »