페이지 이미지
PDF

~~ ~~

A BENSERADE, qui avait demandé un rondeau à l'auteur.

A LA fontaine où s'enivre Boileau ,

\ Le grand Corneille et le sacré troupeau

De ces auteurs que l'on ne trouve guère,
Un bon rimeur doit boire à pleine aiguière,
S'il veut donner un bon tour au rondeau.
Quoique j'en boive aussi peu qu'un moineau,
Cher Benserade, il faut te satisfaire,
T'en écrire un. Eh ! c'est porter de l'eau
A la fontaine.

De tes refrains un livre tout nouveau
A bien des gens n'a pas eu l'heur de plaire ;
Mais quant à moi j'en trouve tout fort beau,
Papier, dorure, image, caractère,
Hormis les vers qu'il fallait laisser faire
A La Fontaine.
PRÉPETIT DE GRAMMoNT.

[ocr errors]

DE M. CHARPENTIER,
doyen de I'Académie française.

Pour être aimé (*) il faut qu'on soit aimable,
De corps gentil, et d'esprit agréable,
S'il est possible en la fleur de ses ans :
Jeunesse duct aux doux ébattemens,
Qui de l'amour font un jeu détestable.
Vieillesse, hélas! maladie incurable,
JRend un amant aux nymphes méprisable,
Quand à leurs yeux il s'offre en cheveux blancs
Pour être aimé.

Moi qui me sens de ce crime coupable,
Des beaux esprits doyen peu mariable,
Cessez, Iris, de rire à mes dépens :
Quand me parlez de boire j'y consens,
Mais plus ne suis en âge convenable
Pour être aimé.

(*) Il y a un hiatus dans ce vers : il se trouve dans toutes

[ocr errors]

RÉPONSE A M. CHARPENTIER.

Av dieu chamant vous pouvez bien encore
Offrir encens; point il ne déshonore
Gens comme vous, toujours sûrs d'un retour.
Oui, vous pouvez inspirer de l'amour ;
Je le sens bien au feu qui me colore.
Sur votre teint on voit toujours éclore
Ces belles fleurs dont se pare l'Aurore,
Quand elle vient annoncer un beau jour
Au dieu charmant.

Les dieux sur vous, ainsi que sur Pandore,
Ont répandu chacun ce qui décore
Les favoris du céleste séjour.
Ne craignez point; aimez sans nul détour ,
Et livrez-vous, comme l'amant de Laure,
Au dieu charmant-

[merged small][ocr errors]

CONTRE UN MAUVAIS AUTEUR.

Ae bas du céleste vallon
Où règne le docte Apollon,
Certain rimailleur de village
Fait le procès au badinage
D'un des successeurs de Villon.
Fait-il bien ou mal?C'est selon :
Mais ses vers, dignes du Billon,
Sont pires qu'un vin de lignage
Au bas.

Si l'on connaissait ce brouillon,
On pourrait lui mettre un bâillon,
Et corriger son bredouillage ;
Mais pour un sot il est fort sage
De n'avoir pas écrit son nom

Au bas.
J.-B. RoUssEAU.

[ocr errors]
« 이전계속 »