페이지 이미지
PDF
[ocr errors][merged small]

CoNTRE l'Amour voulez-vous vous défendre ?
Empêchez-vous et de voir et d'entendre
Gens dont le cœur s'explique avec esprit.
Il en est peu de ce genre maudit,
Mais trop encor pour mettre un cœur en cendre.
Quand une fois il leur plaît de nous rendre
D'amoureux soins, qu'ils prennent un air tendre,
On lit en vain tout ce qu'Ovide écrit
Contre l'Amour.

De la raison il ne faut rien attendre ;
Trop de malheurs n'ont su que trop apprendre
Qu'elle n'est rien dès que le cœur agit.
La seule fuite, Iris, nous garantit :
C'est le parti le plus utile à prendre
Contre l'Amour.

[ocr errors][ocr errors]

LA RAISON EN DÉFAUT.

T,isez-vous , tendres mouvemens;
Laissez-moi pour quelques momens :
Tout mon cœur ne saurait suffire
Aux transports que l'amour m'inspire
Pour le plus parfait des amans.
A quoi servent ces sentimens?
Dans mes plus doux emportemens
Ma raison vient toujours me dire :
Taisez-vous.

La cruelle, depuis deux ans...
Mais, hélas! quels redoublemens .
Sens-je à mon amoureux martyre ?
Mon berger paraît; il soupire :
Le voici; vains raisonnemens,
Taisez-vous.

[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small]

Ce n'est pas que frère Réné
D'aucum mérite soit orné,
Qu'il soit docte, qu'il sache écrire,
Ni qu'il dise le mot pour rire ;
Mais seulement c'est qu'il est né
Coiffé.
MALLEvILLE.

A M. L'ABBÉ DE **,

qui avait écrit à l'auteur qu'il n'y avait rien de si triste qu'une extrême sagesse.

FL E U R de vingt ans tient lieu de toute chose :
Si sort voulait, lui qui de tout dispose,
Pour vos péchés un peu me rajeunir,
Prélat futur, je saurais vous punir
De tous les maux où votre avis m'expose.
Point ne craignez telle métamorphose ;
Trop bien savez que, quoi qu'on se propose,
On tâche en vain à faire revenir
Fleur de vingt ans.

Quel sérieux! dirait-on pas qu'on n'ose
Rire avec vous ? En vain votre air impose ;
Nous savons bien à quoi nous en tenir.
Tout en disant : Dieu veuille vous bénir,
Vous cueillerez, beau sire, à porte close
| Fleur de vingt ans.

[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

A UNE DAME

soupçonnée d'avoir fait un rondeau.

Vous l'avez fait, je l'imagine,
Ce petit rondeau qui raffine
Tous les rondeaux de ce tems-ci :
Il porte assez bien, dieu merci,
La marque de son origine.
La grâce en est toute divine,
Et la chûte tellement fine,
Que vous pouvez bien dire si
Vous l'avez fait.

En vain vous faites la mutine,
Vous en rougissez; c'est un sine
Qui nous assure de ceci :
Non, je n'en suis plus en souci ;
Je le connais à votre mine,
Vous l'avez fait.
MALLEvILLE.

[graphic]
« 이전계속 »