페이지 이미지
PDF
ePub

XI. Do&trine. Trinité.
XII. Incarnation. Grace.
XIII. Méthode d'étudier.
XIV. Méthode d'enseigner.
XV. Science des peres.
XVI, Eloquence des peres,
XVII. Qu'il faut étudier l'antiquité.

III. DISCOURS.

11. I Nondation des Barbares.
III. Menaces de promefes temporelles.
IV. Reliques.
V. Pélerinages.
VI. Superstitions.
VII. Etat de l'Orient.
VIII, Clercs chasseurs de guerriers.
IX. Seigneuries temporelles des églises.
X. Confusion des deux puissances.
XI. Richelle des églises.
XII. Corruption des meurs.
XIII. Incontinence du clergé.
XIV. Hoftilitez universelles.
XV. Simonie.
XVI. Pénitences.
XVII. Cenfures.
XVIII. Déposition des rois.
XIX. Succession d'évêques.
XX. Conciles.
XXI. Ecoles a succession de docteurs.
XXII. Monafteres.
XXIII. Cérémonies.
XXIV. Propagation de la foi.
XXV. Apologie de ces cing fiécles.

I V. DISCOURS. 11. CHangemens dans la discipline. III. Jugemens des évêques. IV. Translation, érections, &c. V. Appellations. VI. Extension de l'autorité du pape. VII. Immunité des clercs. VIII. Moins de changement en Orient. IX. Puisance temporelle de l'église. X. Incovéniens de cette puissance. XI. Légats. XII. Subventions pécuniaires. XIII. Qu'il faut dire la vérité toute entiere. XIV. Rigueur contre les herétiques. XV. Changemens dans la pénitence. XVI. Indulgences.

V. DISCOURS.

I.

Coles de Paris & de Boulogne.
II. Utilité des Univerfitez.
III. Colléges.
IV. Cours d'études.
V. Grammaire.
VI. Rhétorique de poëtique.
VII. Histoire.
VIII. Logique.
IX. Morale.
X. Mæurs des étudians.
XI. Théologie positive.
XII. Abus des allégories.
XIII. Tradition.
XIV. Reputation des Scholastiques,

XV. Leur méthode.
XVI. Leur ftile.
XVII. Canonistes.
XVIII. Plan des meilleures études.

VI. DISCOURS. 1. .

Indulgence pléniere. III. Fautes dans l'exécution. IV. Motifs de ces entreprises. V. Inconvéniens de la prise de C. P. VI. Croisades multipliées. VII. Décimes & autres impositions. VIII. Surcroît d'affaires aux papes. IX. Clergé Latin d'Orient. X. Ordres militaires. XI. Chûte de la pénitence. XII. Croisades du Nort. XIII. Avantages temporels des Croisades. XIV. Qu'il vaut mieux convertir les Infidéles. XV. Qu'on pourroit convertir les Musulmans.

J

V I I. DISCOU RS,
I. Urisdiétion essentielle à l'église.
II. Arbitrages des évêques.
III. Conciles.
IV. Protection des princes.
V. Conciles nationaux.
VI. Droit nouveau.
VII. Extension de la jurisdiction du pape.
VIII. Entreprises sur les juges laïques,
IX. Multiplication des juges.
X. Avarice by chicane.
XI, Peines temporelles,

XII. Haines des laïques contre le clergé.
XII1, Inquisition.
XIV. Plaintes de Pierre de Cugnieres.
XV. Jurisdiction de l'église Grecque.

VIII. DISCOURS. 11. Rigine des religieux. Moines d'Egypte. III. Ordre de Clugni. IV. Ordre de Citeaux, V. Freres Lais. VI. Etudes des moines. VII. Multiplication d'Ordres religieux. VIII. Religieux mendians. IX. Pauvreté évangélique. X. Reláchemens des religieux mendians. XI. Schisme entre les freres Mineurs. XII. Relâchement général des religieux, XIII. Exemptions. XIV. Affoiblissement de la morale chrétienne. XV, Devotions nouvelles.

Fin des Sommaires des Discours,

PREMIER

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

E sujet de l'histoire ecclésiastique

1. est de représenter la suite du Chri- Nature de stianisme , depuis son établisse-l'histoire ecment. Car la véritable religion a clésiastique.

cet avantage que l'origine en est certaine , & la tradition suivie jusques à nous, sans aucune interruption. Son origine eft certaine , puisqu'il est constant par le témoignage même des infidéles que J. C. est venu au monde il y a plus de dix-lept cens ans. Nous avons entre les mains son histoire écrite par ses disciples témoins oculaires : nous avons les prophéties qui l'avoient promis si longtems auparavant: & nous en sçavons les dates & les au-' teurs, à remonter jusques à Moïse , dont les livres sont les plus anciens qui soient au monde. Il n'en est pas de même des fables sur lesquelles étoit fondée la religion des Grecs & des au

А

« 이전계속 »