페이지 이미지
PDF

Vous y verrez d'excellentes peintures ; le plafond de l'Appartement du Roy a été peint par Champagne , qui prit pour fujet fa Paix de 1659,8c leMariage de Louis XIV. & de Marie-Thérèfe d'Autriche „ Infante d'Efpagne.

En 1660, Louis XIV. fît faire par Louis le Van, célébre architecte, les deux grands Corps de bâtiment qui font du côté du Parc , dont les dedans & les dehors font aufïï grands que magnifiques;les excellentes peintures de Manchole , peintre Flamant, en augmentent encore les beautez. Les Appartemens de la Reine font embellis de fculptures & de dorures , avec de trèsbeaux plafonds peints par de Sève. Il y a aufïï des ouvrages de Michel Dorigni , gendre de Simon Votiet.

Louis XIV. a long-temps occupé ce Château pendant fa Minorité. Le 9 Septembre 1715, Louis X V. paflaht par Paris aux acclamations des Peuples, y fut loger avec toute ft Cour (fuivant les intentions du feu Roy ) qui avoit choifi ce Château pour le fejour de ce jeune Prince , à caule tle la bonté de l'air qui régne dans fes environs , & de fa proximité à la Ville de Paris ; le bien de l'Etat & l'expédition des Affaires demandant que le Roy foie près des Confèils.

Sa. Majefté a occupé le PavilIon,ou l'aîle de ce Château, qui donne du côté de Paris, donc la vue eft des plus charmantes. L'autre côté étoit occupé par Monfeigneur le Duc d'Orleans Régent & par les Princes :1e Donjon fervoit pour les Offices. Il eft vrai que la Cour d'un fi grand Prince étoit logée fort à l'étroit ; mais comme ceux qui la compofent ont chacun leur Hôtel à Patis , le peu de diftance de ce Château fait qu'ils y étoient auflî agréablement que s'il avoit eu plus d'étendue.

La grande porte qui donne du côté dii Parc, pane pour un des plus excellent morceaux d'architecture : elle eft bâtie en Arc de Triomphe , ornée d'un ordre dorique , accompagné de fix colonnes , qui font dans le vif du bâtiment ; avec des ftatues Se des bas reliefs de marbre d'un très-bon goût. Cette porte fait un agréable effet dans la fituation où elle fe trouve , au milieu d'une cour fort fpacieufe, dont les deux cotez font bornez par les deux plus grands corps d'appartemens , & par deux galeries découvertes, qui font foutenues fur des arcades ruftiques.

A l'entrée du Parc, il y avoit on bâtiment nommé la Ménagerie, où l'on nourfiflbit il y a quelques années plufieurs bêtes farouches, comme des Lions, des Tigre* & des Léopards : il n'y en a plus préfentement. Derriére la Ménagerie, près d'une autre porte du Parc, font les Religieufes de S. Mandé, qui étoient autrefois à la Sauflàye proche de Ville-Juif. Elles occupent ce lieu depuis qu'elles l'ont acheté des débris de la fortune de Nicolas Fouquet, Surintendant des Finances.

Le Couvent des Peres Minimes du Bois de Vincennes eft à voir; une des principales curiofitez confifte en un excellent tableau As Jean Cou-fin, qui repréfente le Jugement univerfel: ce tableau , qui a été gravé par Pierre de Jode, excellent deffîgnateur, eft placé dans la Sacriftie de ces Religieux; rien ne prouve mieux combienJeanCoufin étoit habile dans le deflein & abondant en belles expreflions.

[graphic][merged small]
[ocr errors]

LE CHATEAU

D E

MEUDON

ME u v o H eft un Bourg à deux lieues de Paris , qui n'eft confidérable que par le Château qui appartenoit à feu Monfeigneur le Dauphin, fils unique de Louis XIV. & préfentemenc à Sa Majefté Louis XV: il eft fitué fur une éminence , d'ot\ l'on voit Paris tout à découvert, & les Bourgs des environs. Son avenue eft une des plus belles TerralTes de l'Europe : elle eft pratiquée fur les flancs d'un rocher, le Cardinal de Lorraine fit commencer par Philbert de Lorme, ce Château fous le régne de François Premier. Il fonda Se fit aufli bâtir le Couvent des Capucins (leur premiére Maifon en France) qui eft encore aujourd'hui fur la côte de cette Terrai la plus proche de la riviere: leur maifon & l'endos ont trente arpens d'étendue , qu'ils tiennent des libéralitez de Monseign Eur.

Ce Château fut confidérablement augmenté par le Comte Abcl Servient, Sur

Tome II. T

intendant des Finances ; Se le Chancelier Is Tellier y fit faire de magnifiques jardins, qu'il enferma d'un parc vafte & fpatieux, dont les extrêmitez joignent ceux de Verfailles & de S. Cloud. M. de Louvois Miniftre d'Etat, l'a encore depuis fait embélir. Mademoifelle d'Orléans de Montpenfier, tante de Monfeigneur ( à la mode de Bretagne) , lui ayant légué en 1691 fa belle maifon de Choifi fur Seine, Louis XIV. l'échangea pour Meudon, après la mort du Marquis de Louvois : la face de cet ancien Château eft rougie de brique; & accompagnée de quelques buftes & de balcons , qui régnent tout autour.

Depuis l'échange, qui rendit ce Château Maifon Royale, Monfeigneur l'a orné de tout ce que l'art peut ajouter aux plus heureufes diipoiitions de la nature. Les Fontaines y ont été augmentées , des Grottes ajoutées, de nouvelles routes percées, de magnifiques avenues plantées ; enforte que ce lieu s'eft trouvé depuis digne de Louis le Grand , qui y faifoit chaque année trois ou quatre voyages de deux ou trois jours: c'eft un des plus brillans &c des plus agréables féjours, & dont l'aimable Prince, qui ctoit l'efpérance de la France, & laconfolation des Peuples, faifoit fes plus cheres délices: il y mourut de la petite vérole le 14 Avril 1711.

« 이전계속 »