페이지 이미지
PDF
ePub

T A B. L E.

les Lettres & les Arts ne fleurissent pas. 143

Seconde Réflexion. Que les Arts parviennent à leu

élévation par un progrès fubit , & que les effets des

causes morales ne les fçauroient soutenir fur le point

de perfection, ils semblent s'étre élevés par leurs

propres forces. :

.. 167

Troisiéme Réflexion. Que les grands Peintres furent

toujours les contemporains des grands Poëtes leurs

compatriotes. Qu'il paroît qu'il se répande alors jur

les hommes un esprit de perfection proportionné aux

qualités particulieres de chacun d'eux. Palage de

Velleius Paterculus, cette observation se trouve

faite.

... 214

Sect. 14. Comment il se peut faire que les causes phy-

fiques ayene pari à la destinée des fiécles illustres,

Du pouvoir de l'air fier le corps humain. : 228

Sect. 15. Le pouvoir de l'air sur le corps humain

prouvé pat le caractere des Nations. 241

Sect. 16. Objection tirée du caractere des Romains

& des Hollandois. Réponse à l'objection. 265

Sect. 19. De l'étendue des climats plus propres aux

arts & aux sciences que les autres. Des change-

mens qui surviennent dans ces climats.. id 178

Sec. 18. Qu'il faut attribuer la différence qui est

entre l'air de différens pays , à la nature des éma.

nations de la terre, qui font différentes en diver-

ses régions.

1 283

Sect. 19. Qu'il faut attribuer aux variations de l'air

dansleméme pays, la différence qui s'y remarque entre

le génie de ses habitans en des siécles différens. . 292

Sect. 20. De la différence des mæurs & des inclina-

plutôt appréciés à leur valeur , qu'en d'autres. 378

Sec. 30. Objection tirée des bons ouvrages que le

public a paru désapprouver , comme des mauvais

qu'il a loués ; & réponse À l'objection. 391

Sect. 31. Que le jugement du public ne se rétract

point , & qu'il se perfectionne toujours. . 40

Se&t. 32. Que malgré les Critiques, la réputatio

des Poetes que nous admirons , ira toujours «

s'augmentant.

41

Sect. 33. Que la vénération pour les bons Auteu

de l'antiquité, durera toujours, s'il est vrai ,

[ocr errors]

entre l'air de différens pays , à la nature des éma.
nations de la terre, qui sont différentes en diver.
les régions.

283
Sect. 19. Qu'il faut attribuer aux variations de l'air
dansléméme pays,ladifférence quis'y remarque entre
le génie de ses habitans en dessiécles différens, 292

Seči. 20. De la différence des m&urs & des inclina-

« 이전계속 »