페이지 이미지
PDF
ePub

pourquoy prions Dieu, et je vous reponds qu'il nous en envoyera ; car il est écrit que quand deux prieroient ensemble, Dieu les exauceroit. Quelque temps aprés fouillant dans sa poche, il en tira quinze fols dont il donna la moitié au Paifan , qui de son costé dit toûjours qu'il n'avoit rien, Sur quoy il le fouilla, e trouvant vingt écus sur luy , il le reprit aigrement , difant qu'il meriteroit bien qu'il prit tout pour luy, qu'il estoit bienheureux d'estre toinbé entre les mains d'un homme d'hon. neur qui vouloit bien luy en laisser la moitié.

99. Une fort belle Damoiselle fe fit une loy irrevocable d'obeir à fon pere

à ra mere en tout ce qu'ils voudroient luy ordonner. Voicy que Dieu permit qu'ils voulurent par un égard purement humain qu'elle épousa un Payen trés - opulent qui l'aimoit à cause de la grande beauté. Quoy que ce commandement luy parut fort

elle" ne laissa pas de l'accepter ; mais comme fon Mary se plaisoie uni. quement dans ses richesses, il ne sçut approuver la pieté de sa chaste épousé,

rude,

1

quisiesse embiarles algo ; porque dezia que ado dos en nombre de Dios rogarian al Padre celestial, los oyrya. A un rato les busco a cuestas y tomò la media parte por suya , pero haziendo resistencia, no les dexò nada.

[ocr errors]

99. Una hermofiffima virtuosa Donzella era resolutamente determinada de obedecer fin contradicion a sus

parientes, quando el todo poderoso permitio que le ordonaron por confiança humana de casarse con un riquislimo Pagano enemorado en ella por su estremada hermosura, aunque essa apremiadura le parecio afpera , la ha con codo ello acetada

para

conformarse al querer de su padre. Mas como su marido fe holgo unicamente en sus

ne voulut luy accorder tant de liberalité envers les pauvres.

Delà ello prit l'occasion de luy assurer judicieusement que son Dieu rendoit l'aumône cent pour un , par elle persuada à son mary avare de distribuer la plupart de ses biens parmy les indigens dans l'esperance de surpasser tous les autres en richesse : mais me voyant point le retour de cette liberale promesse', il refolut de la maltraiteer pour l'avoir trompé. La bonne Dame eut recours à la priere, luy dit ensuite : allons à l'Eglise l'argent, a esté distribué , Dieu tiendra la parole. Pas loin de l'Eglise , ils apperçurent dans la bouë quelque chose luisante , ils la ramasserent, es la prirent pour une pierre fine, la montrant à un Lapidaire , il leur en offrit un écu. Le Payen ne croyant pas qu'elle valoit tant , sourit sans répondre e le Marchand en offrit deux, trois , jusques à cent écus. Pour lors le Payen se mit en colere et le menala, s'il vouLoit continuer à se mocquer de luy. Je vois presentement, dit-il , que vous connoissez la bonté de la pierre, elle vaut dix mille

riqueças, no quiso aprovar la piedad de su calta muger , no queriendo permitir que ayudasse los pobres con tanto focorro. Entonces tomò ocafion de afirmarle a ello tan cuerdamente que su Dios bolvia toda limosna ciento por uno. Con estas palabras persuadio a su ayariento marido de repartir la mayor parte de su hazienda entre los pobres, y esperò assi sobrepujer los demas en riquezas. Mas la buelta delos bienes no veniendo , y hallandose el poftrero escudo en las manos'el Pagano meditò crueldades para su muger, por averlo engañado can vergonçadamente. La buena muger comò lu focorro ala oracion, despues le dixo al marido : vamos pues en la Yglesia ado distribuimos nuestros bienes , y ally Dios tendra sus palabras. No lexos dela Yglesia apercibieron en el lodo algo rayoso, lo tomaron en creyendolo una joya; le mostraron a un Lapidario quien les ofrecio un escudo, el Pegano preciandola menos reyo, quando el Lapidario presentò dos, tres, basta cien cscudos

écus que je vous donneray comptant si vous voulez me la vendre. Ayant touché cette somme, le Payen ouvrit les yeux de l'entendement, fit Catholique ,

gagna comme un liberal aumosnier avec sa digne épouse la vie éternelle.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]
« 이전계속 »