페이지 이미지
PDF
ePub

Cour: la flaterie y est vue Objurgátur adulátor, de mauvaiseil, la médisan Castigátur obtrectáçe y est punie ; & l'Eglise a dor, toute la protection de ce Grex sacer protégitur. faine Roi.

Plus il est maitre de les Quò plus liber, plus volontés, plus il s'applique à le frænat; reprimer les passions; son in- Quò plus justus, plus nocence ne l'empêche point se damnat : de se trouver coupable; en Spreto faftu , magis nemi du faste, il en régne regnat , avec plus d'autorité ; sa lou. Cùm Deo subjícicor. million à la Loi de Dieu reléve la puissance. · Saint Roi, qui régnez Rex, qui cælo domidans les cieux, assis sur un naris, thrône éternel, & qui asso- Jugi throno qui porcié au Roi des Rois, vous táris, voyez couronné de la gloire Regi Regum sociáris, la plus pure, jettez des yeux Purá luce coronaris, favorables sur la France. Aspice nunc Galliam. - Accordez votre protection Fove gentem quam à ce peuple que vous avez rexisti, gouverné : donnez-lui dans Arma præbe quæ cu

les combats la valeur que listi,
i vous y avez fait paroître : Firma leges quas fan-

maintenez parmi les Fran- xisti,
çois les loix que vous leur Serva Regem quem
avez données : conservez præisti ,
avec soin le Monarque qui Regis & famíliam.
vous reconnoît pour pere, Amen.
& veillez sans celle sur son
auguste famille.

V. Seigneur , j'entrerai V. Introibo in doį dans votre mailon : R. Je mum tuam, Dómine:

vous adorerai dans votre B4. Adorábo ad temsaint temple avec une crain- plum sanctum tuum 'te respectueuse.

in timore tuo. Pf. So L'Oraison aux II. Vépres, pag. 103

[ocr errors]

PRIRE POUR LE ROI. Dómine , falvum fac Seigneur, fauvez le Roi;& Regem; & exaudi nos daignez nous éxaucer au in die qca invocaveri- jour que nous vous invoquemus te. Pf. 19. rons,

Antrenne à la très-sainte Vierge. Alve, Regina, ma- N ous vous laluons, ô noJ er misericórdiæ ; N treReine , ô mere plei. vita , dulcédo & fpes ne de douceur & de misérinostra , falve : ad te corde, vous dont la protecclamámus , exules filii tion est une source de vie, Evæ; ad te supirámus, de confolation & de graces : gementes & flentes in malheureux éxilés enfans hac lacrymárum valle: infortunés d'une mere coaeia ergo, advocáta no- pable, nous nous prosterstra, illos tuos miseri- nons à vos piés; daignez être cordes óculos ad nos attentive à nos cris , à nos converte ; & Jesum, gémissemens,& aux soupirs benedictum fructum que nous poussons vers vous ventris tui, nobis poft dans cette vallée de larmes : hoc exílium oftende ; jettez sur nous un regard fa6 clemens! ô pia! ô dul- vorable : soyez notre avoeis Virgo María ! cate auprès de Jesus-Christ

votre fils : obrenez-nous par vos priéres la grace de vous imiter , afin de voir après notre éxil, ce fruit de vie & de bénédiction, que vous avez donné au monde, ô Vierge sainte ! 6 tendre mere ! 6 Marie vrai modele de vertu & de piéré !

Ý. Vultum tuum ». Les plus riches du peudeprecabuntur R.Om- ple auront recours à vous: nes divites plebis. R. Ils vous adresseront leurs

hommages. "Orémus.

Prions. Mnipotens fempi- D leu tout-puissant & éter

terne Deus , qui 1 nel, qui avez préparé gloriósæ Virginis ma- avec la coopération du saint tris Mariæ corpus & Esprit, le corps & l'ame de la

[ocr errors]

glorieuseVierge Marie, pour animam , ut dignum in faire une demeure digne Filii tui habitáculum de votre Fils: accordez à vos éffici mererétur, Spierviteurs qui célébrent avec titu sancto cooperante, oie sa mémoire , d'être pré- præparasti: da ut cujus servés , par son intercef- commeinoratióne læfion, des maux de la vie pré- cámur, ejus piâ interCente, & de ceux de l'écerni- ceslióne ab instantibus té : Nous vous en supplions malis , & à morte perpar le même Jesus-Christ pétua liberémur ; Per notre Seigneur.

eumdem Christum,&c. sen 4530 23556% 3590 95 95IC ISSO 690 * 35904s PENDANT L’OCTAVE.

Semidouble. A L'OFFICE DE LA NUIT. . L'Invitatoire doo l Hymne comme au jour de la Fête. Les Pleaumes de la Férie sur trois Antiennes de l'Office dye jour.

Les trois Antiennes, le Verset, l'Abfolution des les RRY R. se prennent le Lundi dgn le Jeudi au premier , No&urne de l'Office, le Mardi do le Vendredi au second Nocturne, le Mercredi dor le Samedi au troisiéme Nocturné.

LES BENEDICTIONS sont toujours du second No&urne.

A LA j. LEÇON.. Que Dieu éclaire les yeux de Deus der nobis illumi

notre cour; afin que nous nátos óculos cordis : sachions quelle est l'espé- ut fciamus quæ fit rance à laquelle il nous a fpes vocatiónis ejus appellé, & la gloire qu'il in Sanctis. Ephef. . deftine aux Saints.

A LA ij. LEÇON. Que celui qui nous a arra- Dignos nos fáciat in

chés des la puissance des partem sorrisSandtóténébres, nous rende di- rum, qui eripuit nos gnes d'avoir part à l'hém. de poteftáte tene. ritage des Saints.

brárum. Collos, ..

A LA iij. Leçon. Aperiantur óculi no- Que nos yeux soient ouverts,

stri, ut convertámur afin que nous passions des à ténebris ad lucem, ténébres à la lumiére, & & accipiámus fortem que nous recevions le par. interSanctos. A&.26. tage des Saints.

La j. Leçon de l'Ecriture occurrente , des trois n'en faisant qu'une.

La ij. doy la iij. comme elles sont marquées ci-après pour chaque jour. On omet à l'Office de la Nuit les Gloria. ego répétitions de Répons, qui ne regardent que le rit Annuel. On dit tous les jours Te Deum. con le V. Sacerdotal du jour de la Fête.

A L A U DE S. Les Pleaumes de la Férie avec le Cantique de la Fête, fur la seule Antienne suivante:

Sit Dominus Deus Beni foir le Seigneur votuus benedictus , qui tre Dieu , qui a voulu vous voluit te ordinare su- faire affeoir sur fon thrône, per thronum suum Re- & vous établir Roi pour tegem Dómini Dei tui. nir la place du Seigneur 2. Paral. 9.

votre Dieu. Capitale , Hymne. ¥. Ant, à Benedi&us.de l'Orain fon du jour de la Fête.

AUX PETITES HEURES, Les Preaumes de la Férie ; le reste comme au jour de la Fête , excepté le Capitule de Prime on le Canon , qui sont de la Férie. .

A VESPRES. Les Pseaumes de la Férie sous cette seule Ansienne.

Quia diligit Deus. Comme Dieu aime Ifrael, Israel, &, vulé serváre & qu'il veur le conserver à eum in æternum ; id- jamais ; aussi il vous a établi circò pósuit te super Roi pour le gouverner. eum Regem.2. Paral.9.

Capitule, Hymne, . Ant, à Magníficat. dr Oraio son du jour de la Fête.

A COM PLIES. Pleaumes de la Féric , sous les Ant. propres , comme à Complies de la Féte , pag. 108. do 110.

LE S A MEDI. A VESPRES, Pseaumes de la Férie sur la seule Ant. Quia diligit. Les Capitule, Hymne, v. di Ant. à Magnificat. Je disent comme aux I. Vépres de la Fête, Avec Mémoire du Dimanche.

LE DIMANCHE DANS L'OCT AVE.

L'Office comme au jour de la Fête , avec les Pfeaua mnes du Dimanche ; les Leçons propres. Mémoire du Dia manche à tout l'Office,

AV I. NOCTURNE.
Les Leçons de l'Ecriture occurrente.

AV 11. NOCTURN E.
Du livre de S. Bernad Abbé Ex libro fancti Bernar:
• aux Templiers. di Abbáris ad Mili-
C. I. n. 1.

tes Templi.

iv. LEÇON. TE n'estime ni merveil-' T TBi solis víribus | leux, ni rare de voir un córporis corpo. W homme aidé des seules reo fortiter hofti forces de la nature réhister resiftitur, id quidem avec courage à un ennemi ego tam non judico homme comme lui. J'avoue mirum , quam nec ra. qu'il est louable de combatre rum existimo. Sed & avec vigueur contre les vices quando animi virtúre ou les démons; mais il n'y a vítiis sive dæmoniis bel. rien en cela d'étonnant : le lum indicitur, ne hoc monde est plein de moines quidem mirábile, etfi qui livrent de ces fortes de laudábile dixerim; cùm combats. Ce qui est extraof- plenus monachis cer. dinaire , & par conséquent nátür mundus. Cære. admirable, c'est de voir un rùm , cùm uterque hos guerrier également brave ac mo fuo quisque gládio

« 이전계속 »