페이지 이미지
PDF
ePub

glorieuse Vierge Marie, pour ánimam, ut dignum en faire une demeure digne Filii tui habitáculum de votre Fils: accordez à vos éffici mererétur, Spiserviteurs qui célébrent avec tiru sancto cooperante, joie sa mémoire , d'être pré- præparasti: da ut cujus servés , par son intercef- commemoratióne læfion , des maux de la vie pré- támur, ejus piâ intersente, & de ceux de l'écerni- cessióne ab instantibus té : Nous vous en supplions malis , & à morte perpar le même Jesus-Christ pétua liberémur ; Per notre Seigneur.

eumdem Christum, &c. 0530 0556% 3530 S9590 09680*9890% 96%0 OS PENDANT L'OCTAVE.

Semidouble. A L'OFFICE DE LA NUIT. L'Invitatoire don l'Hymne comme au jour de la Fête. Les Pleaumes de la Férie sur trois Antiennes de l'Office

Les trois Antiennes, le Verset, l'Abfolution don les RR R. se prennent le Lundi do le Jeudi au premier , No&urne de l'office, le Mardi do le Vendredi au second . Nocturne, le Mercredi don le Samedi au troisiéme Nor

du jour.

turne.

LES BENEDICTIONS sont toujours du second Nocturne.

A LA j. Leço N. Que Dieu éclaire les yeux de Deus det nobis illumi. notre cæur ;afin que nous nátos óculos cordis; sachions quelle et l'espé ur sciámus quæ fit rance à laquelle il nous a fpes vocaciónis ejus appellé, & la gloire qu'il

in Sanctis. Ephef. 1. dejtine aux Saints.

A LA ij. LEÇON.

qui nous a arra- Dignos nos fáciat in chés des la puissance des partem sorrisSan&to. ténébres, nous rende di rum, qui eripuit nos gnes d'avoir

part

à l'hé.. de poteftáte tenea ritage des Saints,

brárum. Collos, 1.

Que celui

A LA iij. LEÇON. Aperiantur óculi no- Que nos yeux soient ouverts, stri, ut convertámur afin que nous passions des à ténebris ad lucem, ténébres à la lumiére, & & accipiámus fortem que nous recevions le par. inter Sanctos. A&.26.

tage des Saints. La j. Leçon de l'Ecriture occurrente , des trois n'en faisant qu'une.

La ij. en la iij. comme elles sont marquées ci-après pour chaque jour. On omet à l'Office de la Nuit les Gloria. en répétitions de Répons, qui ne regardent que le rit Annuel. On dit tous les jours Te Deum. do le V. Sacerdotal du jour de la Fête.

A LA UDES. Les Pfeaumes de la Férie avec le Cantique de la Féte, fur la seule Antienne suivante :

Sit Dominus Deus Beni soit le Seigneur votuus benedictus , qui tre Dieu , qui a voulu vous voluit te ordinare su- faire asseoir sur fon thrône, per thronum suum Re- & vous établir Roi pour tea gem Dómini Dei tui. nir la place du Seigneur 2. Paral. g.

vôtre Dieu. Capitale , Hymne. ¥. Ant, à Benedi&us. d l'Oraz fon du jour de la Fête.

AUX PETITES HEU RES, Les Pseaumes de la Férie ; le reste comme au jour de la Féte , excepté le Capitule de Prime do le Canon , qui font de la Férie.

A VESPRES. Les Pseaumes de la Férie sous cette seule Ansienne,

Quia diligit Deus Comme Dieu aime Israel, Israel, &, vult serváre & qu'il veur le conserver à eum in æternum

id- jamais;

ausli il vous a établi circò posuit re super Roi pour le gouverner. eum Regem. 2. Paral.9.

Capitule, Hymne, *. Ant. à Magníficat. de Oraison du jour de la Fête.

[ocr errors]

A COMPLIES Pleaumes de la Féric , sous les Ant, propres , comme à Complies de la Féte , pag. 108. do 110.

LE SAMEDI. A VESPRES, Pseaumes de la Férie sur la seule Ant. Quia diligit. Les Capitule, Hymne, v. dos Ant. à Magníficar. Je disent comme aux 1. Vépres de la Fête , avec Mémoire du Dimanche.

LE DIMANCHE DANS L'OCT AVE.

L'Office comme au jour de la Fête , avec les Pfeaua mes du Dimanche; les Leçons propres. Mémoire du Dia manche à tout l'Office.

AV 1. NOCTURNE.
Les Leçons de l'Ecriture occurrente.

AV 1 1. NOCTURN E.
Du livre de S. Bernad Abbé. Ex libro fancti Bernara

aux Templiers. di Abbatis ad Milia C. I. n. I.

tes Templi.

iv. LEÇON. E n'estime ni merveil Bi solis viribus leux, ni rare de voir un córporis corpó

homme aidé des seules reo fóreitet hofti forces de la nature réhster resiftitur, id quidem avec courage à un ennemi ego tam non júdico homme comme lui. J'avoue mirum , quam nec ra. qu'il est louable de combatre rum exiftimo. Sed & avec vigueur contre les vices quando animi virtúte ou les démons; mais il n'y a vítiis sive dæmoniis bela rien en cela d'étonnant : le lum indicirur, ne hoc monde est plein de moines quidem mirábile, etfi qui livrent de ces fortes de laudábile díxerim; cùm combats. Ce qui est extràof- plenus monachis cerdinaire , & par conséquent nátur mundus. Cæreadmirable , c'est de voir un rům, cùm uterque ho. guerrier également brave & mio fuo quisque gládio

[ocr errors]

aux

potenter accingitur , religieux, armé de l'épée, & suo cingulo nobíliter pare de la ceinture militaire. insignitur , quis hoc Un Soldat est intrépide , & non æftimet omni ad- inaccessible

coups miratione dignílli- quand il fait se couvrir le mum, quod adeò li- corps d'une cuiralle de fer, quet effe insólitum ? & l'ame du bouclier de la foi. Impavidus profectò Sous ces doubles armes il ne Miles, & omni ex parte craint ni les hommes, ni les securus, qui ut corpus démons: la mort même n'a ferri, sıc ánimum fidei pour lui rien de redoutable; lorícá indúitur. Utril- elle fait au contraire l'objet que nimirùm muni- de ses desirs. Car qu'auroita tus arnis, nec dæmo- craindre pendant la vie, ou à nem timet , nec hómi- la mort, celui qui vit pour nem. Nec verò mor- Jesus-Christ , & pour qui la tem formidat, qui mo- mort est un gain ? Il vit, il si desiderat. Quid e. est vrai , & combat avec nim, vel vivens , vel confiance pour Jesus-Christ; moriens métuar , cui mais il aimeroit mieux la vivere Christus est, & diflolution de son corps, pour mori lucrum? Stat qui- vivre avec Jesus-Chrilt: ily dem fidenter libenter- trouveroit plus d'ayantaque pro Christo sed

ge. magis cupit diffolvi, & elle cum Christo : hoc eniin mélius.

n. 1. do 2. de C. 3. n. 4. v. Leçon. Ecúri ígitur procéditeMilites , &

M

rance, Jeintrépido ánimo ini- sus-Christ ; & persuadés que micos crucis Christi ni la mort, ni la vie ne pourpropellite ; certi quia ront vous détacher de l'a- . neque, mors, neque mour de Dieu , qui est en vita póterunt vos se- Jesus-Christ, allez attaquer paráre à caritáre Dei, avec intrépidité les ennemis quæ

est in Christo Je- de la croix. Redites-vous su ; illud sanè vobiscum souvent à vous-mêmes, dans in omni periculo re- quelque danger que vous plicantes : Sive vivi-, vous trouviez, que soit que

[ocr errors]

nous

mus

[ocr errors]

nous vivions, ou que nous

five mórimur mourions, nous apparte- Dómini sumus. Gaude, nons au Seigneur. Réjouif- fortis Athléta , fi vivis sez-vous , genereux Athlé- & vincis in Dómino ; tes , s'il vous conserve la vie, fed magis exulta & & vous donne la victoire ; gloriáre , fi moreris & mais réjouissez-vous encore jungeris Dómino. Vita plus , & faites-vous une gloi- quidem fructuósa , & re de mourir pour lui, & de victoria gloriosa ; fed lui être uni. La vie a des utrique mors facra jure charmes, la victoire est glo- præponitur. Nam li rieuse ; mais une mort sain- beáti qui in Domino te leur est préférable. Car moriuntur, num muls'il est heureux de mourir tò magis qui pro Dódans le Seigneur, il l'est bien mino moriuntur? Ex davantage de mourir pour cordis nempe affectu, lui. Les dangers & la victoire non belli eventu, pend'un Chrétien ne se mesurent satur vel perículum, pas sur les événemens de la vel victória Christiani. guerre, mais sur la dispos. Mors ergo quam irrotion de son coeur. La mort gat,Chrifti est lucrum; qu'il donne , est un gain quam éxcipit , suum. pour J. C. celle qu'il reçoit , In morte pagani Chrien est un pour lui. Le Chré- stiánus gloriatur, quia tien se réjouit de la mort de Christus glorıficátur l'infidéle, parcequ'elle sert à in morte Christiani la gloire de J.C. le Roi céles- Regis liberálitas apete fait paroître la libéralité à rítur, cùm Miles remula mort du Chrétien, en le nerandus edúcitur. faisant sortir du combat pour couronner son courage.

Chap. 4. n. 8. vj. Leçon.

[ocr errors]

Es Chevaliers de Jesus- Edu fide, foris fer

Equites

tus dans des armes de la foi, ro, non auro se inúsont au dehors couverts de niunt : non turbulenfer, & non pas d'or. Ils ne se ti, aut impetuósi, & troublent point aux appro- quafi ex levitáte præci

« 이전계속 »