페이지 이미지
PDF
ePub

LEGITIMES

CONTRE LES

CALVINISTES.

NOUVELLE EDITION

Augmentée de deux Additions considera-
bles contre M. Claude dans fa défense
de la Réformation, & d'un Avertisse-
ment sur futilité de cette Edition-

[graphic][merged small][ocr errors][merged small]
[graphic]

TABLE

DES CHAPITRES

CONTENUS EN CE LIVRE.

Chapitre I. Que tous les Calvinistes eu interêt & obligation d'examiner serieusement les raisons qui les tiennentseparex.de l'Eglise Catholique , & de se dépouiller de tous les préjugez.qui n'ont point du les porter à cette separation. Pagc J5

Chap. II. Que pour faire cet examen comme il faut, ils doivent se regarder comme n'étant point engage A. dans It schisme, & corfiierer d'abord s'il est raisonnable d'écouter ceux qui les sollicitent d'y entrer. ars Chap. III. Que ce qui paroît d'abord dans l'exterieur des Calvinistes. n'est nullement édifiant. 58 Chap. IV. Examen d'une qualité de cette nouvelle seEle , qui est que tes Pasteurs font fans Mifsion. 7 z Chap. V. Que les prétendus Réformateurs n'ont point eu de Misfion extraordinaire. 85

á £

Chàf. VÌ. Que les Ministres n'en» f oint de vocation ordinaire. \\6

Chap. VII. Que les P. Réformateurs font notoirement fchismatiques. iji

Chap. VIII. Qu^tl fuffit pour convaincre les Calvinistes de schisme , ct« prouver comr'eux qu'ils se sont retirez. de la communion de l'Eglise, fans qu'il sait besoin d'examiner fi c'est avec raison , ou sans raison. ,,ic(j

Chap. IX. Que cette marque de l'Eglise ne convenant m à la setìe des Calvinistes i ni à aucune desseftes dont ils prétendent tirer leur erigitte, il s'enfuit qu'ils ne font pas lEglise, & qu'ils en font separez.. 185.

Chap.x. Que la temerité prodigieuse

, qui paroìt dans l'étailijfement de la societé des Calvinistes , est une raison fuffisante pour la faire rejettersans examen. 2.16

Chap. XI. Qne l'esprit de calomnie & (Cinjuflice qui paroìt dans les prétendus Réformateurs , merite qu'on les rejette fans les écouter. 251

Chap. XII. Que l'esprit d'une politique toute humaine qui paroìt dans les dijferens que les Calvinistes ont eu avec les Lutheriens, donne tirait de les rtjetttr fans autre examen» comme des gens fans conscience. ìji

Chap. XIII. QH? les dogmes monstrueux Cr notoirement faux enseignees tries Calvinistes touchant VItat des vrais Chrétiens, donnent un droit legitime de les rejettersans examiner leurs antres opinions. 'ij^

Chap. XIV. QHsla voye que prososent les Calvinistes pour instruire les hommes de la verité, est ridicule & impossible. 304

Chap. XV. Refutation de ce que Af. Claude avance dans fa troifième ponse fur cette matiere. 347

Chap. XVI. Examen plus particulier de cette prétendue clarté que les Calvinistes attribuent à ['Ecriture , à f'égard même des plus fimples. Veux illufions infignes dans lesquelles ils tombent fur ce fujet. 364

Chap. XVII. Que M. Claude ni aucun Calviniste ne sauroit avoir par les principes de fa seîle , aucune asurance legitime de la validité de son batéme ; & qu'il s'enfuit de que ces principes font faux, & que la societé des Calvinistes ne peut être l'Egliss e de fefus-Christ. 38S

Chap. XVIII. n] a peint de

Calviniste qui ait fuivi pour embraf

* 3

« 이전계속 »