페이지 이미지
PDF
ePub

SUR LE POUVOIR
DE L'IMAGINATION
DES FEMMES

EN CE IN T E S.
On l'on combat le préjugé qui attribue à l'I-
magination des Meres le pouvoir d'imprimer
Júr le Corps des Enfans renfermés dans leur
Sein la figure des objets qui les ont frappées.

[graphic]

A PARIS,
Chez L'e's FRERES GUERIN , rue S. Jacques ;
à S. Thomas d'Aquin , vis-à-vis les Mathurins.

M. DCC. XL V.
Aver Approbation Privilége du Roi.

[ocr errors][merged small][merged small]

**********************

AVERTISSEMENT

DU LIBR A IR E.
n N attribue à l'Imagina-

tion des Femmes enceintes le pouvoir d'imprimer sur le corps des Enfans renfermés dans leur sein la figure des objets qui les ont frappées. Ce préjugé est très-général & trèspréjudiciable au repos & à la santé des Femmes enceintes.

Quelques Savans ont déja travaillé à le détruire. Nous avons une Dissertation du Docteur Blondel traduite de l'Anglois en notre Langue. Il ne me convient pas de décider du

a

mérite des raisons qui y font rapportées contre le pouvoir de l’imagination : mais j'ose dire que cette Dissertation n'est pas propre à instruire, & à convaincre les Dames. On n'y trouve pas cette méthode & cette simplicité nécessaires pour conduire pas à pas aux connoissances phyliques les perlonnes qu'on doit supposer peu instruites des principes de cette Science. D'ailleurs M. Blondel nie prefque tous les faits qui semblent autoriser le préjugé. Tous ces faits peuvent ne dépendre pas du pouvoir de l'imagination ; mais la plupart sont des faits certains, & ils fortifieront toujours le préjugé, jusques à ce qu'on

en ait fait connoître la véritable cause. Les Mémoires de l'Académie Royale des Sciences renferment plufieurs Dissertations fur le même fujet : elles sont incomparablement plus méthodiques que celle du Docteur Anglois. Ces Dissertations sont dignes sans doute de leurs savans Auteurs, & du Corps illuftre qui les a publiées ; mais comme on y suppose toujours certains principes connus des Phyficiens, elles paroissent peu faites pour ceux qui ignorent ces principes. Les Dames me pardonneront si je les range dans cette classe; les Ouvrages Philosophiques destinés à leur inf truction doivent être traités dif

& iij. wei

« 이전계속 »