페이지 이미지
PDF
ePub

digne du sang dont il sortoit & de la Princesse qu'il adoroit. La difficulté étoit de faire consentir le Duc & la Duchesse à son dessein, leur tendresse l’alarmoit : cependant il crut qu'ayant alors près de dix-sept ans, il pouvoir demander à montrer son courage sans courir le risque d'être refusé. Il étoit dans cette genereuse resolution , lorsqu'on le vint avertir de l'arria vée du Duc & du départ de la Duichesse sa mere pour Zahara. Certe conjoncture parut trop favorable à Dom Alvare pour

la négliger ; l'absence de sa mere & de sa læur lui ôtant la crainte de les voir s'opposer aux mouvemens que lui inspiroit sa valeur, il fe rendit auprès du Duc de l'Infantade , où , après un entretien qui ne rouloit que sur des affaires fimplement domestiques, Dom Alvare changeant de discours, & regardant le Duc avec une hardielle respectueuse.Quoique la solitude où je suis, Seigneur, lui dit-il, ne rendent pas mes avantures dignes de votre attention, je ne puis me dispenser de vous instruire de celle qui m'arriva hier. Un cerf obstiné ( continua-t-il voyant que le Duc l'écoutoit) évita cent fois par sa legeretéla poursuite des chiens & la force de mon bras. Il sembloit que cette bête me reprochoit le

peu

d'honneur que j'acquerois en la poursuivant, dans un tems où je devrois exposer ma vie dans de plus grands perils , en servant ma Patrie & mon Roi. Ces réflexions m'ont enhardi, Seigneur , continua-t-il en se jettant à ses pieds, à vous venir supplier de me permettre d'aller montrer à toute l'Espagne que je suis votre fils. Il se tut à ces mots, attendant avec impatience. la réponse du Duc.

guerre. Dans

Je suis cħarmé, mon fils, lui dit ce grand homme en l'embrasfant & le faisant relever, de l'amour que vous marquez pour la gloire. Je n'ai point prétendu vous tenir enfermé dans cette solitude, mais votre âge ne m'a pas permis de vous livrer si-tôt aux dangers de la guerre. peu vous serez content, Gonfalve de Cordouë doit partir pour la Conquête de Naples, &j'ai résolu de vous faire servir sous lui. Sa valeur & la prudence lui ont acquis le nom de grand Capitaine, & ce n'est que lous un tel Maître que vous pourrez apprendre à devenir utile à votre Roi.

Dom Alvare ne s'attendoit pas à porter les armes fi loin de Grenade; mais dissimulant sa douleur, il remercia le Duc , qui le laissa bientôt en liberté de le plaindre du commencement des malheurs

dont il fut accablé dans la suite.

Les occupations du Duc de l'In. fantade ne lui permettant pas

de rester long.tems dans ce lieu, il en partit le lendemain,en allurant Dom Alvare qu'il alloit travailler fortement à le tirer de ce defert. Și ce jeune Seigneur n'avoit eu que de l'ambition, cette promesse auroit remis la tranquillité dans son'ame; mais l'Amour y exerçoit fon empire avec trop de rigueur, pour lui faire arrêter les pensées sur des projets, qui n'avoient pas la Princesse de Grenade

pour

objet ; la passion prenoit tout les jours de nouvelles forces. Le portrait de Félime qu'il regardoit lans cesse,le fortifioit dans la refolution de l'aimer éternellement ; & comme l'absence de la Duchesse & de la jeune Elvire le rendoit maître absolu de ses actions, il palloit la plus grande partie des

jours dans l'endroit de la forêt ou il avoit trouvé Zéluma. Là, il rappelloit à son esprit le doux elpoir dont il l'ayoit Hatté; & formant cent resolutions differentes, il ne lui en restoit que la douleur de voir qu'il étoit dans l'impuifsance d'en executer aucune. Cette cruelle. situation le fit tomber dans une mélancolie qui auroit peut-être terminé sa vie, s'il n'avoit reçû des nouvelles du Duc de l'Infantade , qui firent renaître dans son cæur l'esperance qu'il avoit perdu. Il y avoic près d'un mois

que Dom Alvare languissoit dans l'incertitude de son sort, lorsque le Duc son pere lui envoya un Exprès, pour l'inftruire des projets nouveaux qu'il avoit fait pour fa. tisfaire l'envie qu'il témoignoit de se signaler. Le Gentilhomme qui étoit chargé de cette commission,

« 이전계속 »