페이지 이미지
PDF
ePub
[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

E peu

de foin que vous avez pris de vos jours méritant un Supplice proportionné à votre faute, je le voulois commencer en vous privant de mes nouvelles ; mais les ordres de Zéluma l'ont emporté sur mes résolutions. On travaille à vous Jauver; notre grande Reine s'intereffe pour vous, Almoradine e le Prince mon frere vont agir fortement , do Félime fait des væux pour la réufite de leurs desseins. C'est tout ce que peut faire pour vous,

LA PRINCESSE DE GRENADE.

Quoique cette lettre n'exprimât pas toute la tendresle & l'inquiétude de Félime , elle en die soit assez pour faire connoître å Dom Alvare une partie de son bonheur. Il y fit réponse , & écrivit ausli à Zéluma & à la Princesse Almoradine. La lettre qui s'adressoit à Félime étoit en ces termes.

LETTRE.

L'heureux esclave à la Princesse

de Grenade.

!

Ve ma prison m'est chere,puif

qu'elle fait prendre à la divine Ferme quelque interét à ma vie; mais que je crains , Madame, que les væux dont vous accompagnez tous les soins de tant d'illustres personnes ne soient plutôt pour me donner la mort, en m'éloignant de vous, que pour empêcher celle que mes ennemis me préparent. Si j'ai fait un crime en exposant mes jours, n'en devenez pas complice, en me privant si tột d'une vûë qui fait tout le bonheur du fidele. Dom ALVARE.

L'esclave de Zeluma' revint chez la Reine, où le Prince de Grenade, Félime & Almoradine l'attendoient avec impatience. Ils reçurent les lettres de Dom Alvare qui étoient remplies de tendresse, d'estime & de reconnoissance. Almoradine voulant rester au Palais pour parler à Osmin , envoya dire au Prince Abdelec qu'elle passeroit tout le soir chez la Reine qui s'étoit trouvée mali en effet cette Princesse, accablée de ses chagrins secrets & de ceux de Félime qu'elle aimoit tendrement, se sentit allez indisposée pour manger en particulier, ce qui la délivra d'une foule de Courtisans qui ne pouvoient que l'embarraffer. Ainsi elle ne re

tint que

les deux Princesses, & fe fit servir dans son appartement par Hesperence de Hita & quelques autres femmes en qui elle se confioit. Pour Zéluma, il sortit dans l'intention de tenter encore de fléchir le Roi & le Prince Almensor.

Les trois Princesses passerent ensemble la journée à s'entretenir de leurs infortunes , & à attendre l'heure qu'elles devoient voir Osmin. Le Prince de Grenade les rejoignit sur le soir après avoir fait d'inuțils efforts auprès de son pere & de son Roi.

. Pour Osmin, l'inquiétude où il étoit d'apprendre ce que lui vouloit la Reine & la Princefle Almoradine, & charmé de

pouvoir être neceflaire à cette derniere, l'occupa entierement jufqu'à la nuit qu'il se rendit à l'appartement de la Reine par unescalier dérobé, sur lequel l'esclave de Zéluma lui avoit dit qu'on l'attendroit. Hesperence de Hica l'annonça , & Zéluma fut audevant de lui & le fit entrer dans la ruelle de la Reine qui s'étoit mise sur son lit ; les deux Princelles étoient autour d'elle assises sur des carreaux. Osmin se mit à genoux devant la Reine, & cette Princesse lui tendant la main : Levez-vous, Osmin, lui dit-elle, nous avons besoin de vous, & nous empruntons la voix de l'aimable Almoradine pour vous rendre favorable à nos prieres & vous en expliquer le sujet, Ofmin répondit à ce discours avec le respect que l'on devoit à cette belle Reine, & se tournant du côté d'Almoradine : C'est donc à yous, Madame, lui dit-il, que je dois m'adresser pour apprendre les ordres de la Reine ; le

« 이전계속 »