페이지 이미지
PDF
ePub

éconnement. Hé quoy, lui dit la Reine, vous n'avez donc rien aps pris de Dom Alvare?

Non, Madame , lui dit - il. Avant cette fatale avanture il de. voit in'envoyer en ces lieux pour instruire le Prince Zéluma d'une affaire importante; mais mon es

, clavage & le peu d'accès

que

les captifs ont auprès des Princes qu'ils ne servent pas, m'ont ôté Poccasion de m'acquiter de l'ordre de mon maître ; & c'est, continua-t-il en se bailfant profondément, pour supplier votre Majesté de me permettre d'entrer dans ce Palais & de voir le Prince Zéluma, que j'ai eu la témerité de paroître à ses yeux.

Félime écoutoit Joraéavecune attention & un plaisir dont elle étoit épouvantée ; ce qui se passoit dans son cæur allarmoit sa yertu; l'interêt qu'elle prenoit aux avan

ز

tures de l'esclave & de Dom Alvare , lui paroilloit un mélange affreux; mais comparant ce que Zéluma lui avoit dit de l'un, & charmée de la personne de l'autre, elle conjuroit en secret le Ciel que ses soupçons fussent véritables. Elle avoit cent, fois ouvert la bouche

pour

lui parler, & cent fois la crainte d'en trop dire l'avoit forcée à garder le filence. La Reine qui lisoit sur son visage l'embarras de son cæur, continua toujours d'entretenir Joraé; & après qu'il eut répondu à tout ce qu'elle vouloit sçavoir : Hé bien, lui dit-elle , demain à la même heure trouvez-vous ici, le Prince Zéluma s'y rendra avec nous. Restez quelque tems à Grenade, on vous y rendra service, Dom Alvare ne nous est pas tout à fait inconnu, & vous ne pou. viez en parler à des personnes qui

y

[ocr errors]

y prissent plus d'interêr. A ces mots ayant entendu un bruit qui annonçoit l'arrivée du Roy, elle lui fit ligne de se retirer. Dom Alyare eut à peine le tems de la remercier, mais il ne laissa

pas que de trouver celui de jetter des regards pleins d'amour sur la charmante Princesse de Grenade, qui y répondit sans le vouloir. Dom Alvare sortit de l'Alembre fans difficulté,&rentra dans l'Albisain plus amoureux & plus charmé

que nul amant ne le fut jamais ; il rêva long-tems à tout ce qui venoic de lui arriver ; ce qu'il avoit cntendu dire à Félime avec la Reine, lui donnoit la douce esperance d'être aimé. Il avoit remarqué quelque chose de fi favorable pour lui dans les yeux de cette Princesse, qu'il croyoit qu'en se faisant connoître on l'écoute, roit avec d'autant plus de plaisir,

qu'il pouvoit fe flater d'avoir plű, sous le masque trompeur d'une naissance obscure. Enfin toutes ces pensées se réunirent

pour

lui faire voir avec joye l'amour de Zéluma

pour

Elyire fa fæur; & dans ces differentes reflexions il auroit goûté une satisfaction-parfaite, fi l'idée d'un rival, sur le point d'être heureux, ne l'eût troublée : l'autorité du Roy, le rang d'Abenamard & la foumillion de Félime aux ordres d'un pere, lui donnoient un juste sujet de crainte ; & dans l'impetuosité de son amour & de sa jaloufie , il auroit dès cet instant cherché & attaqué le Prince de Fez, s'il n'eût craint de manquer au respect qu'il devoit à la Princeffe de Grepade. Ces divers mouvemens l'occuperent jusqu'au retour d'Almoradine,

Elle s'étoit long-tems prome. née avec Félime, pendant que Boadilly entretenoit la Reine. Cette adroite Princesse ne parla à celle de Grenade que du merite de Joraé & de l'envie qu'elle avoit de connoître Dom Alvare, dont cet efclave lui avoit dit des choses surprenantes. Félime, tolljours en garde fur elle-même, ne répondoit qu'avec beaucoup de referve ; elle ne put s'empêcher cependant de lui faire quelques questions sur le tems qu'elle avoit vû Joraé, & fi elle ne sçavoit point ce qu'il avoit à dire au Prince son frere. Je l'ignore, lui dit Almoradine en la regardant attentivement, & tout ce que j'ai pû pénetrer, c'est que vous avez interêt à cette entrevûë. J'en prends un fi grand , répondit Félime en rougitsant, à ce qui regarde Zéluma , que votre penetration n'a pas écé aafli loin qu'elle croit. Al

« 이전계속 »