페이지 이미지
PDF

Naissance de Darius le Mede , fils ou 605; petit-fils de Cyaxare.

Naissance de Cyrus,fils de Mandants, 599; sœur de Cyaxare, & fille d'Alliages.

Les Messeniens vaincus se retirent ^98» dans la Sicile & y bâtissent Messine.

Conquête de la Susiane & de l'Eli- 59^ maïde , par Nabuchodonosor.

Caïanus & Perdiccas chassez par Phidon Roi d'Argos , passent en Macedoine & y fondent un Roïaume.

Phidon inrroduisit les poids & les mesures , & fut le premier qui fit battre monnoie dans la Grece.

Le Temple de Salomon est brûlé par jSí. Nabuchodonosor.

Phidon preside à la celebration des jeux 584,' de la quarante-neuvième Olympiade.

Dracon Archonte d'Athénes, donne j8©„ des loìx aux Athéniens.

Phidon aïant été chassé par les Eléens & les Lacedœmoniens, ceux d'Elis se remettent en possession de présider aux jeux Olympiques.

Les Amphictions font la guerre aux 57 jï Pirates de Cirrha, par le conseil de Solon,& détruisent la Ville de Cirrha. Clistenes Roi de Scycione , Aclmœon General des Athéniens & Euralycus, commandeient les Troupes des Amphictions. Us étoient contemporains da

. c

!de Phidon ; car Leocides fils, de Phidon & Megacles fils d'Alcmœon , firent en même tems la demande d'Agariste fille de Clistenes.

Nabuchodonosor se rend maître de l'Egypte. Darius le Mede regne.

Solon est Archonte d'Athénes & don* ne de nouvelles loix à Athenes.

Periandre meurt, & Corinthe est délivrée de la tyrannie.

Nabonnide regne à Babylone , sa mere Nitocris orne & fortifie cette Ville.

Conference entre Solon & Crœsus.

Pisistrate usurpe la souveraine puisr sance à Athénes.

Sardes est prise par Cyrns.

Darius le Mede fait refrapper la monnoie des Lydiens, au coin de Perse , & lui donne le nom de Dariques.

Solon meurt.

Prise de Babylone par Cyrus.

Cyrus déthrone Darius le Mede , & transporte l'Empire aux Perses,

Les Juifs sortent de captivité.

Cyrus meurt, Sc Cambyse lui succede,

Darius fils d'Hystaspes monte fur le throne. Les Mages font égorgez. Les differentes Religions des diverses Na* tions de ia Perse consistoient dans l'adoration des anciens Rois. Ce culte fut aboli par Darius, à la sollicitation d'Hystaspes , & Zoroastie établit à la place le culte du Dieu suprême dans toute U Perse.

Le second Temple de Jerufalem est 519 , bâti par les ordres de Darius.

Harmodius & Aristogicon tuent Hip- 5 15r . parchus, tyran d'Athènes , fils de Pi- V sistrate. .

Les Rois de Rome font chassez, & . l'on établit des Consuls en leur place,

Bataille de Marathon. 491.

Regne de Xerxés. 485.

Passage de Xerxes en Grece; bataille 4 8 °. des Termopiles & de Salamine.

Artaxerxes Longue-Main. 4^4"

Retour d'Esdras en Judée. 454»

Commencement de la guerre du Pe- 4î *i loponese.

Nehemias chasse Eleazar, parce qu'il 4*8»

avoit épousé la fille de Sannaballath. Darius le Bâtard regne en Perse. 4*4Sannaballach bâtit un Temple sur le 412.

Mont Garizim, & en fait son gendre

Eleazar Grand-Prêtre.
Artaxerxes Mnemon regne. 4°jí
Fìr de la guerre du Peloponese.
Regne d'ArtaxerxesOchus. 3 5 9*

Regne d'Arogus. . 33^.

Règne de Darius Codomanus. 338, Conquête de la Perse par Alexandre

le Grand. 33*»

OBSERVATIONS

SUR LA CHRONOLOGIE
DE M. NEWTON,

ON avoit eu dessein de joindre à cette Histoire des Juifs de Mr. Prideaux un Supplement qui'contint l'Histoire des temps , qui ont suivi & qui ont précedé ceux dont il parle -, mais on a senti lorsque l'on a voulu y travailler, que cet Ouvrage demandoit beaucoup plus d'étendue qu'on ne lui en pouvoit donner. Un abregé sec des faits ne convenoit pas, & l'on n'a» voit pas assez de temps pour entreprendre de traiter cette Histoire avec un détail qui pût approcher , au moins en partie, de l'exactitude de l'Ouvrage de Mr. Prideaux.

On s'est donc contenté de joindre ici la Chronologie de M. Newton, parce qu'elle contient un plan très curieux de l'Histoire profane des temps anterieurs à celui de la destruction des Royaumes . de Juda , & d'Israël. Cette Chronologie est l'abregé que M. Newton à fait luimême pour une grande Princesse s d'un Ouvrage considerable sur l'ancienne Histoire , auquel il travaille depuis plusieurs années, & dont le public attend l'impreiîion avec impatience. Le nom seul d'un Auteur aussi celebre que M. Newton , suffiroit pour piquer la curiosité des Scavans; & l'on croit que la singularité des opinions contenues dans cet abregé , servira à augmenter la vivacité de leur impatience. On a déja yû dans Paris quelques copies du Manuscrit dont on publie la-traduction ; mais on a crû devoir se servir de cette occasion pour le preserver du sort ordinaire des pieces fugitives.

Il y auroit fans doute de l'injustice à vouloir juger les opinions de M. Newton avant que d'avoir vu son grand Ouvrage. J'espere cependant qu'il ne trouvera pas mauvais , si je propose ici quelques difficultez contre les preuves fur lesquelles il se fonde, pour retrancher près de 400. ans dans l'ancienne Chronologie grecque. L'étude que j'ai faite de ces matieres depuis plusieurs années , m'a mis en érat de suppléer la plupart des authoritez qu'il n'a point alleguées. Le nombre des Ecrivains qui peuvent nous instruire sur cet article , est si borné, qu'il n'est pas difficile à

« 이전계속 »