페이지 이미지
PDF
ePub

former dans son Enuptron. Qui pouvoit l'avoir répandu dans la Grece , fi ce n'étoit un ancien Calendrier fait dans · un temps où cela éroit à peu près ainsi?

car ces forces de Calendriers rustiques étoient construits sur les apparences ce-lettes. Il faut donc déterminer le tems de Chiron ou du commencement de l'Altronomie dans la Grece, par le calcul du mouvement en longitude des Etoiles fixes, & ce calcul donnera l'an 1500. avant J. C. pour le fiecle de Chiron, cette Chronologie se trouvera confor<me aux hypotheses des Grecs à celles

d'Herodote, & de Thucydide , & ren' versera absolument le sisteme de M. Newton , qui aura apporté, pour détrui

re l'ancienne Chronologie les plus for- tes preuves que l'on puisse employer pour l'érablir solidement.'

On me pardonnera, je l'espere, li je ne- finis pas cet article des constellations , sans rapporter un pa fage de Se. neque , duquel je crois pouvoit conclu. cre, que ce Philosophe croyoit comme moi, que les constellations avoient été formées dans un temps où les colures étoient éloignez de 15. degrez du lie

où Hipparque les avoit placez. Nonduri Lib. VII. (unt anni mille quingenti ,'(dit-il) ex quc Queft,natur. Gracia ftellis numeros eo nomina feriti

multægue hodie funt gentes qua facie tra
nus noverint coelum. Cet endroit de Se.
neque merite d'être lû tout entier, on
y verra que l'opinion de Mrs. Caflini,
Bernoulli & Halley sur le retour des Co-
meres, étoit celle de plusieurs Astrono.
mes Caldéens, & que Seneque qui la
croyoit la plus probable , étoit persuadé
que l'experience des liecles suivants
pourroit donner à cette opinion une si
grande vrai - semblance, que l'on au-
roit peine à concevoir qu'elle n'eût pas
toujours été suivie. Per fucceffiones ifta
longas explicabuntur. Veniet tempus quo
pósteri noftri iam apurta nos nefciffe mi-
renter ..... erit qui demonstret aliquando
in quibus Cometa partibus errent , cur
tam seducti à cæteris eant, quanti , gila-,
lesque, fint; contenii fimus inventis , ali-
quid veritati o posteri conferant.

Mais pour revenir à la partie de ce
passage qui regarde les constellations,
Seneque supposoit les colures aux en-
droits des constellations, où les avoir
placées Hypparque ; & comme il sça-
voit d'ailleurs que ces constellations Queft. narar.

avoient un mouvement propre, con- V. 5, 20, i traire à celui des Planeres qui étoit d'un ..: degré en cent ans selon Hipparque, il

e a dû conclure de la difference de quin:lze degrez qui se trouvoit entre le lieu

des colures dans les anciens Calendriers, & celui que ces cercles occupoient de son temps ; il a dû conclure, dis-je, que ces premiers Calendriers étoient plus anciens que lui de 1500. ans, ce qui étoit assez exactement vrai par la Chronologie grecque. *

Il y auroit bien des observations à faire sur tout ce que M. Newton dit ici de l'Histoire d'Egypte. Je me contenterai cependant de quelques Reflexions generales. L'Egypte avoit ses Rois particuliers plus de onze cent ans avant la fondation du Temple de Salomon , c'est-à-dire, lors de la vocation d'Abraham ; l'Ecriture ne permet pas d'en douter. Dèllors la Police, les Loix, la Religion & le Gouvernement du pais étoient reglez à peu près comme ils l'ont été depuis. Nous voyons par les Livres de Moyfe , que plus de 500. ans avant Salomon les Arts & les Sciences étoient portez assez loin dans l’Egypte. Ainsi l'on ne conçoic point comment M.Newton suppole que vers l'an 900. avant l'Ere Chrétienne , les Egyptiens ont commencé à former leur Religion , & ont reconnu pour leurs Dieux des hommes , qui avoient vécu & regné parmi eux dans ce même cemps ; eux dont l'idolâtrie étoit établie depuis plus de 900. ans, c'est-à-dire , depuis le temps de Jacob & de Joseph. Au temps de Moy. se , l'Egypte avoit ses Prêtres qui prétendoient imiter par leurs prestiges, les miracles que Dieu operoit par Moyle; au temps de Joseph les liberations des Sacrifices & la divination étoient en usage, & le culte des animaux écoit cellement établi dans l'Egypte , que les peuples regardoient avec horreur ceux qui se nourrissoient de la chair des animaux,

* Je parle ;ici du mouvement des étoiles, como me li c'étoit elles qui changeassent de lieu , quui. qu'il soit plus probable que ce mouvement apartient à a terre seule , & consiste dans un changement de Ia direction de ses poles vers les étoiles fixes,

M. Newton suppose , que ces hommes mis au rang des Dieux par les Egyptiens, devoient cette opinion aux arts qu'ils avoient inventez ; cependant cesi mêmes arts étoient parvenus à leur perfection plusieurs siecles avant eux, comme nous le voyons par l'Ecriture. La defcription du Tabernacle & de ses parties, prouve invinciblement que l'on n'ignoroit aucune des pratiques essentielles de l'art de tisser & de teindre les étoffes , de fondre & de graver les mém taux , de couper & de sculpter le bois , de monter , de tailler & de graver les pierres précieuses, de passer & de teindre les peaux plus de 600 ans avant le temps, auquel M. Newton place l'inn vention des arts.

Les Egyptiens avoient un cycle ou periode, que les anciens nomment so: thiaque ou Caniculaire. M. Newton en place le commenceinent à l'année 8 84. avant l'Ere Chrétienne , parce qu'alors le premier jour de cette année vague des Egyptiens lombe au jour même de l'Equinoxe du printemps. Mais il est sûr que ce cycle Egyprien ne commençoit pas à l’Equinoxe du printemps. Toute l'antiquité s'accorde à placer son coinmencement, non à l'Equinoxe du printemps, mais au lever de la Canicule, noimée Sothis par les Egyptiens. Cette étoile se leve aujourd'hui heliaquement, c'est-à-dire , se inontre à l'horilon avant le lever du Soleil, environ 40. jours après le Solstice ; mais comme elle n'a pas toujours été aussi éloignée du Sol{tice qu'elle l'est maintenant, ce lever arrivoit autrefois beaucoup plutôt ; par cxemple, l'an 138. après J. C. le lever heliaque de la Canicule arrivoit 2 2. jours après le Solstice ; l'an 132 2. avant J. C. cette étoile se levoit 8. jours après le Solstice. En remontant ainsi, on trouvera que certe étoile s'étoit levée le jour du Solstice, & même dans des temps anterieurs plusieurs jours avant le Solstice.

Dans le temps où l'Astronomie Egypu tienne a čomunencé, le lever de la Ca

« 이전계속 »