페이지 이미지
PDF

publié les preuves iur lesquelles iî s'eft déterminé.

Il y auroir bien des choses à remarquer fur ce que M. Newton dir, au sujet de la Grèce danscctieChronologie;maisilfaudroit entrer dans un rropgranddétail pour examiner les conjectures.Je crois en a voir assez dir au sujet de l'Epoque des Argonautes^ de l'évaluation des generations,

f»our que l'on se tienne en garde contre e rcfte. Car ce sont là les deux fondemens de tout ce nouveau sislême Chronologique. J'ajourerai seulement ici au sujet de l'expedition des Heraclides,placéeparM. Newton l'an 8zj avant J. C. que fa Chronologie est absolument détruite par celle de Thucydide. Cet Historien dontM.Newton semble faire cas,dit en termes formels , que la ville de Melos dans l'Ifle de même nom , colonie des Heraclides, du Peloponese , fut ruiné Tan 1 j. de la guerre du Peloponese , x C/hì étoit le fepcenúême de fa fondation. % Cette année étoit la 415. avant C. J. donc la colonie de Melos avoit été fondée par lesHeraclides duPeloponesel'an

1 I 1 5. avant certeEpoque:doncles Heraclides avoient déja fait la conquête du Peloponese en cette année, c'est-à-dire,

2 9 o.ans avant le temps auquel M.Newton place leur retour,& % 1 1. ans avant celui où il fixe 1a prise de Troye. Heroj dote est conforme aux Hypotheses de Thucydide, mais ce n'est pas ici le lieu d'entrer dans ce détail. L J'avouerai sans peine qu'il y a plusieurs choses très ingenieuses dans la mariiere dont M. Newton lie les évenemens des temps heroïques avec les conquêtes de Sesostris; mais cette idée ne lui est pas particuliere , & il y a plus de douze ou 15. ans que je l'ai entendu proposer à un homme de beaucoup d'esprit, dorït M Je CoffltB les Ouvrages Manuscrits courent dans de' Boulain» le public ; & elle est indépendante de la viiHew Chronologie de M. Newton. Ce sca- I722. . vant Mathematicien suppose, que Sesostris est le Sefac de î'Ecriture.contemporain de Jeroboam , ce qui est le sentiment du Chevalier Marsham.

Mais si ce Prince est comme le R. P. impri«## Tournemine l'a montre dans fa Chrono- Meaochiuí* logie facrée, & comme M. le Cointede <]e l'EAtio» Boulainvilliers l'établit dans son Histoi- Plm' re universelle Manuscrite, le Pharaon persecuteur des Juifs du temps de Moyse; Si les travaux dont ce Pharaon accabloit les Juifs pour fortifier les villes d'Egypte ., si ce nombre prodigieux de briques que devoit fournir la Nation entiere,ont rapport aux chauflee's, aux digues,;aux quais.dontSesostrisentouralesVilles^d'E. gypte,selon Diodore,Ouvrages auxquels on n'avoit emploie aucun Egyptien na

turel, cc Prince aura regne j£o.avant la fondation du-Temple de ialomon , vers l'an 1570. avant l'Ere Chrétienne. Alors Scsoitris leta contemporain de Cadmus ôc de Danaus, suivant la Chronologie des Grecs. Car, lelori Herode, Cadmus vivoit cinq generations avant Hercule , c'est-à-dire, par le Calcul de cet Ecrivain 1550. ans environ avant l'Ece Chrétienne. Selon la Chronique de Paros,l\irrivée de Danaus dans la Grece est anterieure de 300. ans à la prise de Troye, & tombe à 15 ço. environ avant la mêmcEre. Par là,on conservera les conjectures de M. Newton, fans être oblige de recevoir fa Chronologie abregée.

Au reste, lorsque son grand Ouvrage paroîtra, on sera plus en état de juger de la solidité de ses preuves; alors fi elles font ausiì fortes que le publient sesamis, on fera gloire de se ranger du sentiment d'un homme , dont le nom est si fameux dans l'Europe savante ; mais jusqu'à ce temps là, on se croit en droit de regarder les anciens Ecrivains de la Grece comme étant mieux instruits de leur propre Histoire que nous ne le pouvons être aujourd'hui, nous qui vivons plus de deux mille ans après eux'& qui n'avons d'autres memoires que cêux qu'ils nous ont laissez.

F I N.,

[graphic]

APPROBATION.

J'A y lû par l'ordre de Monseigneur le Garde des Sceaux , un petit Trair

Dissenation critique de l'Auteur de la Traduction , fous le titre d'Observations fur la Chronologie de M. Newton. LePublic savant & curieux sera bien aise de voir ici sur la Chronologie de l'an. crenne Histoire, le nouveau sistême d'un Auteur aussi celebre que celui de l'Abregé. Il ne verra pas avec moins de fatisfaction les sages & judicieuses Observations du Traducteur , qui, à une grande étendue de connoissances joint cet esprit Philosophique & Geometrique si necessaire dans toutes sortes de recherches , & si rare dans ceux qui se piquent d'érudition. A Parisîe ìo.deMay 1715.

PRIVILEGE DV ROT.

Louis, Pau 1a G R A C 1 De Dieu, Roy De France Et

[graphic]

JAURIN.,

[graphic]
[ocr errors]

Conseillers, les Gens tenans nos Coarsf de Parlement, Maîtres des Requête* ordinaires de notre Hôtel , GrandConseil , Prevôt de Paris, Baillifs , Sénéchaux , leurs Lieutenants Civils , ôc autres nos Justiciers qu'il appartiendra Salut. Nôtre bien amé Guillaume Cavelier, fils, Libraire à Paris, Nous ayant fait suplier de lui accorder nos Lertres de Permission , pour l'impreision d'un uíbregé de la Chronologie de M. NevJton , traduit de í Anglois ; offrant pour cet effet de le faire imprimer en bon papier & beaux caracteres, suivant la feuille imprimée & atrachée pour modele, fous le contre-scel des Présentes. Nous avons permis & permettons par ces présentes, audit Libraire , de faire imprimer ledit Livre en un ou plusieurs volumes, conjointement ou séparement, & autant de fois que bon lui semblera , sur papier &c caracteres conformes à la feuille imprimée & attachée , fous le contrefcel des Présentes, & de le vendre, faire vendre & débirer par tout notre Royaume , pendant le temps de trois années consecutives, à compter du jour de la date desdites présentes. Faisons défenses à tous Libraires, Imprimeurs , & autres personnes, de quelque qualité & condition qu'elles soient, d'en introduire d'im

« 이전계속 »