페이지 이미지
PDF
ePub

claire

que le ciel qui lui sert de fond,
a quelque chose de mélancolique.

LE COMBAT DES AMAZONES.

Ce combat est apparemment celui
dont parle Hérodore , où les Amazones
furent défaites par les Athéniens : cela
se voit particulierement par la chouette
d'Athènes, qui y paroît avec les éten-
dards. La disposition de ce tableau est
une des plus belles & des plus ingé-
nieuses

que l'on puisse imaginer. Le
peintre a choisi pour le champ de ba-
taille les bords du fleuve Thermodon,
d'où il prend occasion de faire paroître
tout ce qui se passe de plus terrible dans
un combat. Il a fait voir en celui-ci la
déroute & le courage tout ensemble
des Amazones, & l'on ne peut voir cet
ouvrage que l'imagination ne soit frap-
pée de l'un & de l'autre caractere.

Le tableau contient près de cent fi-
gures, dont la plûpart composent les

trois principaux grouppes qui dominent sur tout l'ouvrage. Celui du milieu est un point où le fort de l'action se passe ; ce qui s'y présente d'abord à la vûe, est une Amazone qui tombe à la renverse de son cheval , & s'expose à périr plutôt que d'abandonner son étendard que deux soldats lui arrachent d'une main, pendant que de l'autre ils sont prêts, l'un à la

percer de son épée , & l'autre à lui décharger un coup de sabre. Dans le tournant de ce grouppe, l'on voit Talestris, Reine de ces courageuses femmes, qui, la hache à la main , est arrê. tée & faite prisonniere par deux cavaliers. On y voit deux chevaux cabrés qui se battent , & qui ont sous leurs pieds le tronc d'un Athénien, dont une Amazone emporte la tête qu'elle vient

de couper.

D'un côté du pont est la déroute & la fuite des Amazones , & de l'autre les Athéniens qui viennent fondre sur elles. Thesée est à leur tête, & l'on

[ocr errors]

observe facilement dans son air & dans tout ce qui le suit , les

marques

de la victoire, comme celles du defordre dans le parti de ces valeureuses femmes : on en voit une entr’autres qui étant tombée de ses blessures & s'étant engagée le pied dans sa housle, est traînée dans la poussiere par son cheval, qui l'emporte en galopant du côté des fuyardes.

Les deux autres grouppes que l'on voit aux deux côtés du tableau font plus avancés sur le devant ; l'un est composé de trois Amazones, qui s'étant trouvées pressées sur le pont , & le terrein leur manquant, tombent dans l'eau avec leurs chevaux dans un defordre épouventable , mais bizarre & d'une disposition extraordinaire

& digne certes de l'imagination de Rubens.

Et l'autre qui est le troisieme grouppe , & qui est vis-à-vis de celui-ci, eft composé de plusieurs corps morts d’Amazones, qu'un valet acheve de déa

[ocr errors]

pouiller , & de quelques autres de ces femmes , qui pour se fauver se jettent à toute bride dans la riviere , & qui dans leur fuite tuent deux Athéniens , perçant l'un d'un javelot , & l'autre d'une pique, dont il est culbuté en même tems dans la riviere.

Au milieu & sur le devant du tableau , l'on voit deux Amazones qui se sauvent à la nâge , & le corps mort d'une troisieme qui surnâge encore, & qui est prête de couler à fond.

Par-dessous l'arcade se voit un batteau , où les victorieux emmenent quelques prisonnieres, dont il y en a une qui se perce le sein de la & une autre qui se prend au pont tâche de se fauver.

Un peu plus loin & sur le bord de la riviere, est une troupe de cavaliers qui se sauvent à toute bride du côté de la ville , laquelle est toute en feu , & dont la fumée sert de fond à tout le tableau. Ainsi le tout-ensemble de cet

propre épée,

&

ouvrage, & les objets en particulier n’inspirent que

de la terreur , & font une image parfaite d'un combat fanglant & opiniâtre, d'une victoire entiere du côté des Athéniens, & d'une courageuse résistance du côté des Amazones. Je ne vous parlerai point des figures en particulier, de leurs exprefsions, ni de leurs attitudes ; tout y eft d'un dessein correct, & sur-tout les chevaux, qui y sont d'un grand art & d'une grande délicatesse. Quoique le coloris

у

soit suffisamment bien entendu pour se faire louer , néanmoins il n'y est

pas

dans la même union que dans les autres tableaux , & tout y est fait au premier coup, aufli n'est-ce qu’une esquisse & le dessein d'un plus grand ouvrage.

LA DESCENTE DE CROIX.

[ocr errors]

Ce sujet est difficile à traiter, quand on choisit le moment que l'on descend

« 이전계속 »