페이지 이미지
PDF

toujours regardé comme une opinion très-innocente & trèsprobable , l'erreur abfurde de la propagation des ames. Il n'y auroit néanmoins rien de plus injuste & de plus scandaleux que d'ofer traiter d'héreriquece grand & merveilleux Docteur de l'Eglise. On voit par ces éxemples que des Evêques trèssaints & très - sçavans peuvent ignorer quelque point de la tradition , qui aura été obscurci & enveloppé par de vàines subtilitez en leurs païs, sans qu'on puisse donner la moindre atteinte à leur zéle pour la foi catholique. C'est l'obstination & la révolte contre l'autorité de l'Eglise qui fait les héretiques. Pour la prévention en faveur d'un dogme, qu'on croit catholique & qui ne l'est pas , c'est une méprise qui est arrivée aux plus Tublimes & aux plus saints Doc

remarquer. Peut-on dire que je fais injure à certains Théologiens qui sont peut-être prévenus contre l'infaillibilité sur les textes , puisque je ne dis d'eux que ce qu'on dit tous les jours de saint Cyprien , de faint Augustin , de faint Hilaire d'Arles , & des autres Peres de l'Eglise qu'on admire & qu'on révere le plus ?

Je dirai volontiers sur notre question ce que saint Augustin

disoit sur celle des Rébaptisans. De Bap. Si les uns ont pense differemment 1.3.6. 18. des autres fur cette question fans

troubler la paix ;...: I'amour de l'unité couvroit l'erreur de l'infirmité bumaine. J'ajoûterai ce que ce grand Docteur disoit de saint Cyprien, & je l'appliquerai avec respect à tout Evêque qui seroit prévenu contre la doctrine que

je foûtiens. Dieu a permis qu'il Ibidem. ne vit pas une vérité contenuë de fût édifié de voir par lui une autre vérité encore plus grande ... Dieu ne lui a point découvert cette vérité, dans le dessein de faire éclater fon humble pieté & fon zéle pour conserver la salutaire paix de le en eût une évidence & une certitude réelle. Mais en ce cas elle n'est nullement en droit d'éxiger sur ce fait la croyance & le ferment des particuliers , qui n'ont pas la même évidence ou conviction qu'elle , & qui ne doivent point jurer sur la seule autorité, s'ils la supposent incertaine & capable de les tromper. D'un côté elle éxige le fermentavec injustice , de lautre les particuliers qui n'ont point cette évidence intime ou conviction du fait, font un serment témeraire , puisqu'ils jurent sans aucune certitude sur cette autorité capable de

[ocr errors]
[ocr errors]
[subsumed][ocr errors]

les tromper. c.2. Il est inutile d'alleguer la

certitude , où l'Eglise croit être du fait de Jansenius. Ne sçait-on pas que l'Eglise est de trop bonne foi pour décider jamais sur le sens d'un texte & pour vous

« 이전계속 »