페이지 이미지
PDF
ePub

traits de vivacité toûjours nouveaux , ces images si riantes e auxquelles pour étre sublimes, l'enjoiement même ne devient point un obstacle ; de cet Esprit d'ordre & d'arrangement dans l'exécu. tion des vùes les plus vastes; ces ressour. ces de genie, qui dans les conseils les plus importans naitroient des difficultés même, è s'ouvriroient toijours les voyes les plus simples.

Avec de pareils avantages , & sur tout lors qu'ils se trouvent mêlés à la Splendeur du sang , qu'il est beau a voTRE ALTESSE SERENISSIME, de ne se souvenir de tout ce qu'elle est , do de tout ce qui entre dans la dignité de son caractere, , que pour le communiquer aux autres avec plus de bonté, que pour leur aider même à lui .plaire, que pour leur rendre doux & leger le joug de la subordination, tourner en sentimens les respeits qui lui sont dûs, & ne regner parmi tout ce qui l'approche , que par le charme de l'humeur , & les graces de l'Esprit!

A iij

Que de confiderations puissantes poúr asurer A. VOTRE ALTESS E SERBNISSIME , les hommages finceres de tous ceux qui cultivent les Belles Lettres, & dont la profession eft de discuter , fi j'ose ainsi parler, ces qualités interieures os Dieu, selon la parole éternelle, a attaché la principale gioire des filles des Rois. Déja , MADAME, il vous a fait trouver le prix de tant de vertus , dans la personne d'un jeune Prince qui dès sa premiere campagne est devenu l'amour des Troupes. Elles ont dit de lui devant Kell, ce qui avoit été dit de fon Ayeul à Steinkerque : Conti, le magnanime Conti accourut y planter un Drapeau entre le feu de l'ennemi e le nôtre, il fe fit long-tems remarquer & presque feul., parmi la foudre les éclairs, le foldat alors s'écria , qu'il voioit dans les flammes l'ame du grand Condě. Son petit fils marche à pas de Geant fur festraces en lui-même vient de recueillir , dans le Prince qui lui est , la plus précieuse rétribution que le Ciel puiffe accorder

[ocr errors]

à une race auguste of belliqueuse.

Au reste, MADAMB, de quel heu. reux présage ne doit point être pour moi cette conformité qui se trouve entre la destinée de ma Piece celle de fon Heros? une Princeffe du fang des Sefoftris l'a sauvé des périls venoit de l'exposer la proscription generale de tous ceux de fon age : ce même Enfant vient en quelque forte fe reproduire aux pieds de. VOTRB ALTESSE SERENISS 1. ME , & fon falut ne depend que de ses auguftes regards ; puisse-t-elle en jetter de favorables, sur le berceau ou il eft renfermé & qui le tient encore flattant parmi les Roseaux du Nil!

Je suis avec tout le respect en toute la foumisión que je dois MADAME,

DE V. A. SERENISSIME,

Le très-humble, & très

obéiffant Serviteur l'Abbé NADAL,

PREFACE,

LES Préfaces

1

ES Préfaces que l'on a accoutumé de

mettre à la tête des Poëmes Dramatiques, ne roulent le plus ordinairement, que sur l'éclaircissement du sujet , sur la conduite de l'Auteur dans la confection de son ouvrage, sur la réponse aux objections qui se sont élevées dans le Public contre lui & enfin sur le plus ou le moins de libertés qu'il a prifes.

La Tragedie d'Ofarphis n'a point été jouée, quoique reçuë des Comediens, & même avec acclamations & quoiqu'approuvée d'un Cenfeur public. L'Auteur lui-même a respeEté les considerations que le ministere a opposées à la représentation de la Piéce. Le refpect des Sujets sacrés est li grand & fi auguste , qu'il n'est presque pas possible de n'en pas abuser ; & j'ai avancé inoi-même dans la Préface de Saül, la premiere de mes Tragedies , » Que ceux qui ont traité de facrilege, » la moindre alteration des circonstances tant

soit peu considerables de l'Ecriture sainte , > nous ont appris par leur exemple à negli» ger quelquefois leurs préceptes.

[ocr errors]

Ce n'est pas que les considerations d'Etat ne puissent, fans blesser la Religion , porter le ministere public à glisser an peu

sur cela & à se relâcher de sa premiere severité à l'égard des fpectacles. Cette conciliation du moins à l'égard des Acteurs, ce qui revient à peu près au même, n'est pas fans exemple dans des conjonctures encore plus délicates. Dans les premiers tems du Christianisme, il étoit défendu à celles des Comediennes qui s'étoient converties à la foi, de continuer dans l'exercice de leur profession.

Des raisons de politique obligerent Honorius & Theodofe de lever cette difficulté, & l'on vit alors au sortir du Baptême réparoître sur la Scene plusieurs Actrices que la sagesse & l'autorité des loix arrachoit des bras même de l'Eglise. Ad proprium Officium summa instantia revocari decernimus,

Certe Preface de la Tragedie d’Osarphis, 'dès qu'elle n'a point été représentée n'est point susceptible de la même forme

que

cel. le des autres Prefaces. Je n'ai point à y repondre au Parterre , sur tout à cette partie du Parterre , sur qui le plaisir & l'émotion prévalent quelquefois aux interêts des mæurs: non que le Spectateur prenne le change sur cela autrement que par une illusion momen

« 이전계속 »