페이지 이미지
PDF
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

"ET Ouvrage n'a d'autre v mérite, que celui d'être court , & d'avoir été tiré des plus pures sources de l'Histoire. Je m'y suis étudié à ne rien donner au préjugé, ni aux saillies de l'imagination.Aussi me flattai-je que pour peu qu'on me lise avec attention , on se convaincra que je n'avance quoi que ce soit qu'autorité en main, ou fondé sur la certitude qui résulte de la comparaison de tout ce que les anciens ont dit touchant nos antiquités. Cette route, qui est la seule qu'il faut tenir pour découvrir la vérité, & · que peu de modernes ont néanmoins suivie, m'a empêché de me rencontrer avec la plûpart de nos meilleurs Ecrivains. Ils ne doivent donc pas m'en sçavoir plus mauvais gré , qu'on n'en sçauroit au Pilote , qui trouveroit le chemin de la Chine, affranchi des inconvéniens inséparables de celui de passer & de repasser l'Equateur. J'attens cette justice en particulier de l'Auteur des Mémoires , pour servir à l'Histoire des Gaules & de la France. Il ne peut me la refuser, sans reclamer contre la déclaration qu'il fait dans la Préface, d'être sincé, rement reconnoissant envers ceux qui tenteront de le rapprocher de la vérité, & sans violer les assûrances qu'il donne de rétracter à la tête de son second volume, toutes les fautes qu'on lui aura fait appercevoir # le premier.

[ocr errors]
[ocr errors]

mence par reconnoître de bon

ne foi, que j'ai à faire à forte partie : Mais je me console par avance du succès du combat , par la gloire qui me reviendra toûjours de l'avoir engagé & soûtenu. Bien plus, je suis en état de lui prouver que, posé les circonstances des tems, il n'y avoit pour moi d'autre parti à prendre, que celui que jai pris. Son Ouvrage a paru dans le tems même que je travaillois aux préliminaires du premier volume de l'Histoire des Gaules, que je me prépare à don

[ocr errors]

donc alors les mêmes matiéres. Or d'un côté, toutes ses idées · croisent, je ne dis pas les miennes , mais celles que présentent les plus précieux restes de l'antiquité. D'autre part, je ne voulois, ni ne devois faire rien

« 이전계속 »