페이지 이미지
PDF
ePub

jugez.en vous-même, par ce que je vais vous dire ; ensuite il lui répeta la conversation dont il avoit été témoin , lorsqu'il la fauva du feu: en voilà trop, red prir la veuve, il faut qu'il nous paye les chagrins qu'il nous cause unilsons nos interêts

i ajoûta le Marquis, & longeons à nous venger.Helasque pourrons nous faire , répondit-elle, ils sont contens l'un de l'autre ; de plus force-t'on des cours à aimer contre leurs inclinations ? fi on ne les force pas à aimer,

à aimer, inter rompic le Marquis, on peut dés ranger leur bonheur,& les rend dre aussi infortunez qu'ils ont été tranquilles jusqu'à present; il faut avertir le pere & la mere d'une liaison qui ne sçauroit avoir des fuires honorables prenons nos mesures de façon que nous ne puissions être soupçonnez, afin d'avoir le plaisir d'être

pour eux ; mais

[ocr errors]

zémoin de leurs peines: il n'y a , dit la veuve, qu'une Lettre ano. nyme qui convienne de la fam çon que vous l'imaginez; car de faire confidence de notre dépit à quelqu'un, outre que

la chose seroit crop humiliante pour nous, peut-être serions.nous mal servis: je l'ay pensé de même, répondit le Marquis, il faut qu'il la reçoi. ye en arrivant à Paris, ou l'on retourne demain , je me charge de la dicter & de la faire écrire. Ce projet remit un peu de calme dans l'esprit de ces deux victimes de la jalousie; l'esperance de la vengeance est une chose bien filateuse pour des personnes qui se croyent outragées ; ils se promirent de dissimuler leurs reflen. timens autant qu'il seroit neceliaire pour faire réussir leurs desseins Madame de Clairville agaça le Comte de Caprara comme à l'ordinaire ; elle lui dic en

[ocr errors]

1

particulier : Hé bien, Comte, votre cæur s'apprivoise-t-il avec l'amour ? ai-je lieu d'esperer que la tendresse que je vous ai marqué ne sera pas infructueuse ? je yous ai déja áffuré , reprit le Comte , que vos charmes dojvent vous être caution, que vous ne courez pas risque d'attaquer un cæur envain; je peux donc, continua.t.elle,compter sur le votre: vous ne répondez point, s'il est à moi, pourquoy balancer ? Para donnez, dit-il, une timidité dont je ne suis pas le maître, les gens de mon Païs ne sont point fi galants que ceux du vôtre, aufquels des déclarations & des protestations ne coutent rien & font si familieres qu'ils en feroient mille en un jour, nous sommes plus solides, je ne doute pas que vous ne soyez contente de moi à l'a. venir ; je vous repere que vous avez déja mon estime, c'est le

[ocr errors]

premier point, pour érablir un amour sincere & durable. Vous ères

trop circonspect, interrom. pic Madame de Clairville , l'amour ne raisonne point tant, plus de tendresle & moins de

pos litique : le Comte cherchoit à faire une réponse ambiguë, qui ne put l'engager ni aigrir la veuve, lorsqu'ils furent interrompus, au grand contentement de cec amant aimé malgré lui , qui ne sçavoit plus de quelle maniere se cirer de l'embarrasou ces discours le jetroient ; Madame de Clairville fut convaincuë de l'in. difference du Comte à fonégard; quels déplaisirs pour une jolie femme d'être meprisée de ce qu'elle aime ! elle auroit été moins piquée s'il avoit connu Mademoiselle de la Charce avant elle ; mais les avoir vûës toutes deux pour la premiere fois dans le même moment, & avoir sans

Kv

[ocr errors]

1

raisonner, donné la préference à Mademoiselle de la Charce, pa. roissoit une chose impossible à di. gerer

à Madame de Clairville ; l'interêt de ses appas, & son inclination exciterent dans son ame une fureur presque égale à celle du Marquis, elle le pria de presfer leurs vengeances; il fit donc écrire une Lettre, telle que celle de cette espece sont construia tes ordinairement ; c'est-à-dire qu'il paroilloir que c'étoic un ami particulier de Monsieur & de Madame de la Charce , qui prenoit tabe de part à tout ce qui avoit rapport à eux & à leur fa. mille, qu'il se croyoit obligé de les avertir que l'extrême liaison qui paroissoit entre Mademoiselle de la Charce & le Comte de Ca. prara, faifoit un très-grand tort à Mademoiselle leur fille, que le donneur d'avis connoissoit &étoit persuadé de la vertu ;

mais

que

« 이전계속 »