페이지 이미지
PDF
ePub

a

lier, après avoir prié pour les morts en general , ibid. Paroles du Sauveur qui reprouvent la coûtume des Juifs, & distinction à faire dans ces paroles, ibid.co fuiv. Pratique de prier Dieu pour les morts , en general & en particulier; religieusement observée dans

l'Eglise universelle, 174. Messe. Le sacrifice de la Messe, est le même qui

offert sur l'Aurel de la Croix, 2. do suiv. Comparaison de saint Jean Chrysostome sur ce lajet, 7. Explication de la Doctric ne de l'Eglise , preuves de la sainte Meffe 20. dos suiv. Explication du mot de Mesle, ibid. do suiv. Premiere preuve tirée du Prophéte Malachie , 24. Seconde preuve tirée des paroles du Prophéte Roi , 30. Troisiéme preuve tirée des paroles de la Consécration, 34.'Quatriéme preuve tirée des Actes des Apôtres, 38.des suiv. Cinquiéme preuve tirée de l'Epître de faint Paul aux Hébreux , 41. Le Pape Paul V.avoit permis de dire la Mesa se en langue Chinoise, 219. Maniere d'alli. fter devotement à la sainte Mesle selon l'elprir de l'Eglife, 221. Les premiers Chrétiens y allistoient tous les jours, Saint Augustin loue à ce sujet sa Mere sainte Monique 222. Avec quelles dispositions il faut y aflister, & sentimens des Peres de la primitive Eglise à ce sujer, 223. Il est bon de repeter les prieres de la Meffe avec le Prêtre , & dequoi doivent s'occuper à la sainte Messe, ceux qui ne sçavent pas lire, 227. Le livre est rapporté au côté droit , & pourquoi, 197.

N

Nobis quoque peccatoribus. Explication de cers

te priere, 174. 175.

[ocr errors]

Ofertoire. Ce qu'on donnoit autrefois à l'Of

fertoire, & comment on l'appelloit. Ce que nous offrons aujourd'hui, & dans quelle

vûe, 106. do fuiv. Office Divin. Pourquoi il se fait en Latin , 212. don suiv. Le Peuple ne laisse pas d'avoir part aux prieres du Prêtre, quoiqu'il ne les enten

de pas, 219, Les Oraisons durant la Communion, d'où elles

sont tirées, 190. Orate fraires, Explication de cette priere , 122.

123. Oremus, & ce que signifie ce terme , 8s. Pour

quoi on l'employe, ibid. Pourquoi le Peuple repete tout haut Amen, à la fin de chaque Oraison , 86. Opposition des Protestans de France & d'Angleterre lur ce. sujer, 88.

P

Bain fans levain, d'où vient fon usage, 108.

Raisons fondées sur l'exemple de JesusChrist, 109. Preuve de cet ufage tirée de. l'Es

vangile de S. Luc, 111.: Pain. Pourquoi appellé Hostie pure & sans ta.

che avant la consécration, 112. fuiv. Le Pater nofter. Motif de cette priere, 178. do

[ocr errors]

- suiv. Ceremonies que le Prêtre observe en le

: recitant, 180. Per quem hac omnia. Explication de cette prie

re, 176.Ceremonies qui s'y observent, & pour

quoi,177. Cette priere fur quoi fondée, 178. Post-communion. Son explication, 200. Preface de la Mesle, 124. Ancienne pratique de

l'Eglise pendant la Preface, 127:

R

Relique.Intention de l'Eglise touchant les Reli

ques, qu'elle ordonne de mettre sous l'Autel, 63. Exemples tirez de l'Ecriture sainte au sujer des Reliques, 69. Usage des premiers Chrétiens pour les Reliques de S.Paul, ibid.

S

Le Sacrifice de l'Autel est appellé un sacrifice

de Représentation & de commemoration, 91 C'est un sacrifice propitiatoire, ibid. dgn suiv. Il est propitiatoire pour les morts, aussi bien que pour les vivans, 12. duiv. Il n'est propitiatoire que pour ceux qui sont morts dans la Communion de l'Eglise Catholique, 13. com Suiv. est encore appellé un Sacrifice Impetra. toire, 15. Eucharistique, ibid. fuiv. Neceffité d'un sacrifice visible, & extérieur dans l'Eglise Catholique, 18. Culte qu'on rend à Dieu par le sacrifice, aussi ancien

que

le de, 19. Différence remarquable dans la maniere dont le Prêtre & le Peuple offrent le sacrifice; 122, di suiv. Différence des facrifices de l'ancienne Loi-, avec celui du Corps

mon

& du Sang de Jesus Christ, selon S. Au.

gustin , 164
Le Signe de la Croix, 52. fuiv. Ce qu'il

represente, 54. Pourquoi le Prêtre fait le
signe de la Croix au commencement de la

Mefle, 53. de fuir.
Supra que, doc. Explication de cette priere,

163.
Supplices te rogamus. Explication de cette

pricre, 165. Dans quel esprit l'Eglise Catho-
lique fait cette priere, 167.

T

Te igitur , est le commencement du Canon de

la Messe. Explication de cette priere , 129.

dos fuiv. D'où elle est tirée, & dans quel
tems elle a été usitée , 130. Paroles de S.Cyril.
le de Jerusalem à ce sujet, 131. Usage de la

Liturgie Anglicane à cet égard, 132.
Traduction des Livres Saints en langue vul-

gaire , même des prieres de la Messe , ap-
prouvée par l'Eglise, 218. den suiv.

Yin blanc & rouge, dans la consécration.

Sentimens des Protestans & de Calvin sur
cet usage, 112. Mélange de l'eau & du vin
dans le Calice, ce qu'il lignifie, 113. Cet usage
für quoi fondé , , 114. do Juiv.
Vnde do memores. Explication de cette priere,

& en quoi elle confifte, 158. Son ancienneté
prouyée par le rapport de saint Ambroise,

159. Pourquoi le Prêtre y appelle le faint Sacrifice, Hostie pure , Hoftie Sainte , Hostie immaculée , do le faint Pain de la vie éternelle , ibid. suiv. Comparaison tirée de l'ancien & du Nouveau Testament,161. Pourquoi le Prêtre fait des signes de Croix sur l’Hostie & sur le Calice , en recitant cette priere. Ce qu'ils signifient, ibid.co suiv.

Fin de la Table des Matieres,

« 이전계속 »