페이지 이미지
PDF
ePub

les abysmes du Pyrrhonisme que pour nous en faire sentir l'horreur , & nous donner une sincere envie d'en sortir.

A proportion que son Philosophe découvre la verité, il lui fait naître des sentimens qui en in irent l'amour.

Il est vrai qu'en certains endroits il semble pousser le doute trop loin , & douter même des premiers principes ausquels il est obligé de revenir par un raisonnement qui peut paroître circulaire. Mais son but est de montrer qu'il y a une évidence à laquelle on ne sçauroit refilter, à laquelle on est forcé malgré foi de revenir après avoir tâché en vain de la rejetter. Evidence qui est la même dans tous les païs du monde, à la Chine comme en Amerique. Evidence qui est une regle commune pour tous les hommes. Evidencé qui se presente toûjours également quand on la consulte avec attention, qui a été la même dans tous les siécles passez,& qui sera la mê. me dans tous les siécles futurs. Evidence que nulle circonstance ne peut changer , qui ne varie point par les vicissitudes perpetuelles qui arrivent dans tout le reste. Evidence, en un mot, qui é. tant par sa nature, universelle, eternelle & immuable,ne sçauroit être que la lumiere même de l'intelligence infinie de Dieu, dont il éclaire tous les esprits finis, & par laquelle ils voïent toutes les veritez depuis les plus petites jusques aux plus grandes. Evidence enfin, dont il ne nous est montré ici - bas qu'un foible raïon, pour nous conduire au milieu de nos tenebres à la Verité souveraine , qui se découvre

de plus en plus à proportion que nos ames se dérachant du senfible & du fini, s'approchent par l'amour de ce Soleil des Intelligences qui se montrera enfin à nous sans voile & sans nuage.

C'est ainsi que notre Philo. fophe en éclairant l'esprit nourrit le cæur ; il ne nous amuse pas par des lumieres impuissantes, & des speculations infruc. tueuses; mais en nous montrant la verité, il nous la fait aimer. C'est le caractere essentiel de tous les Ouvrages de feu M. de Fenelon.

Au reste , l'on croiroir faire tort au public si on le privoit d'une Préface qui a long-tems parû à la tête de l'Art de la Nature ; mais on a crû qu'étant plutôt un Ouvrage Philosophique qu'une Préface, elle feroit mieux placée à la fin de ces cuvres.

TABLE DES SECTIONS contenuës en ce Volume.

PREMIERE PARTIE.

1. T Es preuves métaphysiques L de l'existence de Dieu ne

font pas à la portée de tout

le monde. Page 1 II. Les preuves morales de l'exi

fence de Dieu sont à la portée de

tout le monde. III. Pourquoi si peu de personnes

font attention aux preuves que la Nature fournit de

de fon auteur. IV. Toute la Nature montre l'é

xistence de Dieu.

3

tirée d'un tablean.

IX. Examen particulier de la

Nature.

19

X. De la Aructure générale de
. BUnivers.

XI. De la Terre,

XII. Des Plantes.

XIII. De l' Fau.

XIV. De l Air.

XV. Du Feu.

XVI. Du Ciel.

XVII. Du Soleil.

XVIII. Des Altres.

XIX. Des Animaux.

« 이전계속 »