페이지 이미지
PDF
ePub

Elles viennent de personnes qui vous font cheres, leur intention, en nous les écrivant, eft qu'elles vous soient communiquées : quand il n'y auroit que cela seul, elles ne peuvent man quer de vous être agréables,

Mais elles vous plairont eną coré par des endroits qui vous font bien sensibles. L'idolâtrie! détruite, ca la Foy élevée fur les ruines dans les diverses parties du nouveau Monde, la cons Stance en la fermeté des noupeaux Fidéles ; ce qu'il en coûte aux hommes Apostoliques pour les arracher du sein de l'infidélia , co pour les former aux vers) tus Chrétiennes , les travaux

qu'ils ont à euyer, les fréquena tes-persécutions que l'Enfer leur fuscite, e les dangers presque continuels ausquels Teur vie este exposée; voilà comme un précis de ce que ces Lettres renferment d'édifiant. Rien, ce me semble , ne peut intéresser davantage des personnes consacrées par leur vos cation au salut des ames, ago dont toute l'ambition doit être de faire glorifier JESUS CHRIST.

Ces mêmes Missionnaires qui vous rendent compte de leurs oco cupations, ont soin en même tems de vous donner des con noissances exactes de tout ce qui mérite d'être observé dans les

diverses contrées, l'intérêt de la Religion les appelle : 89 vous fçavez mieux que personne de quelle utilité peuvent être ces fortes de connoissances. Ils s'ate tendent pareillement que de votre côté vous les aiderez à four tenir tout le poids du Ministere Evangelique , foit par le secours de vos prieres, soit par les autres moyens qu'une charité ingénieuse peut aisément vous suggerer.

Parmi les diverses Lettres-qui composent ce Recueil, les deux , premieres ont quelque chose de fingulier, chacune en son gen

re. ...Celle du P. Bouchet expose

dans un grand détail ce que lui o fes Néophytes ont eu à fouffrir durant une persécution trèsvive que leur fusciterent les Prétres Genrils, qui font par-tout les ennemis implacables du Chris, ftianisme.

feconde qui eft du P.Taillandier , contient une Description curieuse de la nouvelle route qu'il fut obligé de tenir pour fe rendre aux Indes. Pendant près de trois ans que dura fon voyage , il se disposa par bien des fatigues à la pénible Miffion du Carnate, à laquelle il étoit destiné , & il a fait beaucoup de fruit pendant le peu de tems qu'il y a demeuré. Cette Mission le rem

grette maintenant, ou perd toute espérance de le revoir jamais.

Il étoit parti vers le mois de Fuin de l'année 1712, accompagné de deux de ses Disciples', pour aller du côté de Golconde, L'les besoins de la Religion des mandoient la présence. Depuis ce tems-, quelque foin qu'on Se soit donné pour apprendre de fes nouvelles , on n'a pu sçavoir ce qu'il étoit devenu. On se doute qu'il a été massacré par les Infidéles , ou bien qu'il s'est noyé en traversant quelque riviere. C'est de quoi cependant on n'a être éclairci , quoiqu'on ait envoyé sur les lieux des persons

« 이전계속 »