페이지 이미지
PDF
ePub

de ) P:

MARCHETTI (Alexandre) p. 300 MEZIRIAC (Claude Gaspar Bachec OZANAM ( Jaques ) p. 4F PATRU (Olivier ) p.

209 PHILELPHE (François ) p: 71 RAMAZZINI ( Bernardin ) p. 2:27 REGIS (Pierre Silvain ) p. 402 SARASIN ( Jean-François) p. 383 TACITE ( Corneille ) p. 344 URFE' (Honoré d' ) p. 217 WOWER (Jean ) de Hambourg.

[ocr errors]

WOWER (Jean) d'Anvers. p. 65

APPROBATION.
Ai là

par

ordre de Monfeigneur le Garde des Sceaux ce fixiéme Volume des Mémoires pour servir à

Histoire des Gens de taires , & je n'y ai rien vû qui me paroisse devoir eit empêcher l'impression. A Paris le troifiéme Juiller 1728. HARDION

PRIVILEGE DU ROY.
QUIS par la grace de Dieu Roy de France &

te , Geng tenans nos Cours de Parlement, Maitres des Requeites padinaires de notre Hôtel, Grand Confeil.

Prevôt de Paris, Baillifs,Senechaux,leurs Lieutenant Civils , & autres nos Justiciers qu'il appartiendra', SALUT. Notre bien amé ANTOINE-CLAUDE BRIASSON Libraire à Paris, Nous ayant fait remontrer qu'il lui auroit été mis en main an Manuscrit , qui a pour titre : Mémoires pour servir à l'Histoire des Hommes illustres dans la Republique des Lettres , avec un Caralogue raisonné de leurs Ouvrages. qu'il fouhaiteroit faire imprimer & donner au Public, s'il nous plaisoit lui accorder nos Lettres de Privilege sur ce necessaires : offrant pour cet effet de le faire imprimer en bon papier & en beaux caracteres, fuivant la feuille imprimée & attachée pour modele fous le contre-fcel des presentes. A CES CAUSES, voulant traiter favorablement ledit Exposant, Nous lui avons permis & permettons par ces Presentes de faire imprimer ledit Memoire & Catalogue ci-der fus fpecifié, en un ou plusieurs volumes, conjointement ou separemont, & autant de fois que bon lui semblera; sur papier & caracteres conformes à ladite feuille imprimée & attachée pour modele sur notredit contre-scel, & de le vendre , faire vendre & débiter par tout notre Royaume , pendant le tems de buit années confecutives, à compter du jour de la da. te desdites presentes. Faisons defenfes à toutes forres de perfonnes de quelque qualité & condition qu'elfes soient d'en introduire d'impression étrangere dans aucun lieu de notre obéiflance ; comme auffi à rous Libraires-Imprimeurs & autres d'imprimer, faire imprimer , vendre, faire vendre , debiter ni contrefaire lesdits Memoires & Catalogues ci-dessus exposez , en rout mi en partie, ni d'en faire aucuns cxtraits sous quefque pretexte que ce soit,d'augmentation,correâion,changement de titre,ou autrement, sans la permission expreffe & par écrit dudit Expofant ou de ceux qui auront droit de lui; à peine de confiscation des Exemplaires contrefaits, de trois milLe livres d'amende contre chacun des contrevenans, dont un tiers à Nous, un tiers à l'Hôtel-Dieu de Paris, l'autre'tiers audir Exposant,& de tous dés pens , dommages & interêts; à la charge que ces présentes seront enregistrées tout au long, sur le Rew giltre de la Communauté desLibraires& Imprimeurs

de Paris , & ce dans trois mois de la date d'icelles que l'impreffion de ce Livre sera faite dans notre Royaume,&fnon ailleurs,& que l'impetrant se con-formera en tout aux Reglemens de la Librairie, & notamment à celui du 10. Avril 1725. & qu'avant de les exposer en vente,le Manuscrit ou Imprimé quiaura servi de copie à l'impresfion dudit Livre , seraremis dans le même état où l’Approbation y aura été donnée, és mains de notre très-cher & féalChe-valier Garde des Sceaux de France, le sieur Fleuriau d'Armenonville, Commandeur de nos Ordres; & qu'il en sera ensuite remis deux Exemplaires : dans notre Bibliotheque publique, un dans celle de notre Château du Louvre, & un dans celle de notre très-cher & féal Chevalier Garde des Sceaux de France le sieur Fleuriau d'Armenonville,Commandeur de nos Ordres, le tout à peine de nullité des prekéntes; du contenu desquelles vous mandons & cnjoignons de faire jouir l'exposant ou ses ayans cau.: fe, pleinement & paisiblement, fans souffrir qu'il leur soit fait aucun trouble ou empêchement: Voulons la copie desdites presentes, qui sera im. primée tout au long au commencement ou à la fin dudit Livre, soit tenuë pour duement fignifiée, & qu'aux copies collationnées par l'un de nos amés & féaux Conseillers & Secretaires, foi-soit ajoûtée comme à l’Original. Commandons au premier notre Huiffier ou Sergent de faire pour l'execution d'icelles , tous Actes requis & neceflaires, sans demander autre permission, & nonobstant clameur de' Haro, Charte Normande, & Lettres à ce contraires: : CAR tel est notre plaisir. DONNE' à Paris le vingt-huitiéme jour de Novembre, l'An de grace 1726. & de notre Regne le douziéme. Par le Roy en fon Confeil. DE SAINT HILAIRE,

Registré sur le Registre V 1. de la chambre Royale do Syndicale des Libraires i imprimeurs de Paris, Na 530 Fol. 435.conformement aux anciens Réglemens, confirmen par celui du 28. Fevrier 1723. A Parisoe je Deesmbre 1726. signé, VINCENT, Adjoint.

que

MEMOIRES

POUR SERVIR
A L'HISTOIRE

DES

HOM MES

ILLUSTRES

DANS LA REFUBLIQUE

des Lettres, Avec un Catalogue raisonné

de leurs Ouvrages.

CL AU DE-GASPAR BACHET

DE MEZIRIAC.

VL AUD E-Gaspar Bachet

CLAUDE fieur de Meziriac fortoit

GASPAR d'une famille noble &

BACHET ancienne de Brefle. Son

DE MEpere Jean Bachet étoit

ZIRIAC. Conseiller du Duc de Savoye & JuTone VI.

A

C. GBA

CHET.

ge des appellations de Brill: , qui
étoit , pendant que la Bresle appar-
tenoit à ce Prince , le premier Office
de Magistrature du pays. Il lailla
entre autres enfans celui dont j'ai
à parler , & Guillaume Bachet Sei-
gneur de Vauluy ant , President de
l'Election de Brille, mort en 131.
sans enfans. C'étoit un bon Poëre
Latin & François, comme il l'a fait
connoître , principalement par une
excellente & naive traduction de
quelques-unes des Epitres d'Ovide,
qui ont été imprimées avec celles
de son frere.
Claude Gaspar

Gaspar Bachet prit le nom de Meziriac, quoique le nom veri. table de la terre qui le lui donna soit Meyferia , mais peut-être le change?-t-il pour le rendre plus doux & plus coulant.

Il se rendit trè -habile dans les Langues , & particulierement dans la Greque, dans les Mathematiques, & dans les autres sciences curieuses; mais ce qu'il possedoit le mieux étoit l'Histoire fabuleuse, dans laquelle il a passé parmi les Doctes, pour le premier homme de son fiecle.

« 이전계속 »