페이지 이미지
PDF
ePub

DES QUALITEZ NECESSAIRES

au Mesureur ou Arpenteur, I

L faut que l'Arpenteur soit homme de bien &

de probité, & dont la fidélité soit connuë; qu'il scache les quatre Régles générales de l'Arithmétique, & qu'il s'applique fidélement dans son emploi, sans avoir aucun égard à la qualité, à l'affe&tion, ni aux protestations des Parties ; sur-tout qu'il ne se fie & ne se laisse surprendre, ni cor. rompre sous l'espérance de quelque récompense.

Le cæur panche au milieu du corps (à ce qu'on dit,) mais quoiqu'on dise, il est certain qu'il est Ti plus d'un côté que de l'autre ; c'est pourquoi le

sage Arpenteur doit éviter tout ce qui peut tenter son intégrité, & noircir sa réputation : il faut qu'il tjenne Registre de ses mésurations & arpentemens; qu'il écrive exactement dans son Journal le jour, l'année & les Terres qu'il a mesurées, afin qu'il puisse rendre raison de ce qu'il a fait, lorsqu'il en sera requis.

On doit faire en sorte que le nombre des Are penteurs soit impair, pour éviter la contradiction d'opinions & de sentimens, sur-tout aux arpentemens d'importance; & puisqu'en France on leur donne presque partout le titre de Prud'homme, qui est un nom parfait, ils sont tenus de l'être de nom & de fait.

CE QUE LE MESUREUR ou Arpenteur doit observer.

. A

Vant que de mesurer un fonds, il faut que & limites de la Piéce qu'il doit arpenter, afin de

ne le pas méconter, en prenant quelque part ou porcion de la Terre d'autrui; & pour cet effet, il faut qu'il en soit bien informé par des Indicateurs voisins ; qu'il çache , par eux ou par d'autres, quelles sont les véritables limites.

Il doit ensuite observer la fituation & le plan de la Piéce qu'il doit mesurer, & considérer la forme, sa figure, pour prendre les mesures, & prévoir par avance ce qu'il doit faire , loriqu'il en fera l'arpentement.

Il doit particulierement observer de ne se servir que de la mesure commune du lieu où il est; que s'il eft obligé d'aller aux Provinces voisines, où la bonne renommée le fait appeller, il se doit informer avec quelle mesure l'on arpente, si l'on parle à Perche, à Vergée , à Séterée, à Acre & autres mesures, toutes lesquelles sont limitées sur le pied de Roy , qui eft compolé de douze pouces. Je ne poufle pas plus avant ce discours , parce que j'expliquerai ci-après comme l'on arpente à Paris, & comme l'on arpente en Province. DES INSTRU MENS

pour arpenter. Pour arpenter , il faut nécessairement quelques Inftrumens, fans lesquels on ne sçauroit mesurer le Plan, & Içavoir au juste la superficie d'une Terre.

Il faut premierement ,

Un Equerre, avec Un Bâton , pour le suporter.

Une Chaîne ou Corde.

Dix Piquets de bois.
Et une Régle ou échelle de cuivre.

L'EQUERRE

L'EQUERRE que j'ai fait faire , & dont je me fers , qui est figurée ci-après, est très-particuliere; elle eft fi facile en son usage, & fi fidelle en fon opération, que par elle on peut lever les plans de toutes sortes de Terres, & les raporter fidélement sur le papier, sans avoir besoin ni de Raporteur ni de Demi. Cercle, ni de Compas de proportion, ni d'autres Instrumens de Géométrie & de Mathématique; la pratique en eft quatre fois plus aisée, & le coût en est quatre fois plus petit.

LE BATON que j'ai inventé pour la routenir, est composé d'une maniere fi propre, qu'il peut servir même pour la bienséance : on le peut porter par la Ville comme une Canne d'Inde, sans qu'on puisse connoître que c'est un Bâton de Géo. métre & d'Arpenteur. Le dessus dudit Bâton s'ouyre & fe ferme à vis, par une garniture d'argent ou de cuivre.

pas

LA CHAINE n'est aussi comme les autres, qui ne sont composées que d'une suite de boucles entortillées, qui pour l'ordinaire se trouvent embarassées & embarassantes lorsqu'on s'en veut servir: celle-ci est beaucoup plus commode & plus legere; elle est de fil de fer; on la plie par pieds, & lesdits pieds lui servent d'une juste Division. Je la divise pourtant d'une autre façon, en demitiers & quart; & afin que son usage en soit plus général & plus universel, on la peut porter à la poche fans incommodité ; car toute la Chaîne 'étant assemblée & pliée, elle n'a qu'un pouce d'é, paisseur & un pied de longueur.

LES DIX PIQUETS sont de bois, de la grosseur du petit doigt, pointus par un bout , & d'environ deux pieds & demi de long: ils font faits au tour, afin qu'ils soient plus déliés, & qu'ils puissent tous tenir dans la main d'un homme.

LA REGLE doit être de cuivre , & il est bon de la faire d'un pied de long , afin qu'elle serve à divers usages : il la faut diviser en douze parties égales , comme si c'étoit douze pouces ; mais la derniere partie il la faut sous-diviser en 12 lignes, qui font un pouce.

[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
« 이전계속 »