페이지 이미지
PDF

LES FABLES
DE PHEDRE
AFFRANCHI D'AUGUSTE.

EN LATIN ET EN FRANÇOIS,
AUGMENTÉES DE PLUSIEURS FABLES
& des Sentences de PUBLIUS SYRUS , qui
ne sont pas dans les Editions précedentes.
TRADUCTION NOUVELLE,
Avec des Notes Critiques, Morales & Histori-

ques, qui en facilitent l'intelligence ; & des
- Chiffres qui en forment la confiruction.

[ocr errors]

A PARIS,
Chez les Freres BARBOU, Rue Saint Jacques,
près la Fontaine S. Beroît , aux Cigognes.

MDCCX X VIII.
Avec Approbation & Privilege du Roy.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

L'empressement à s'avancer dans les Scien: ces, ne répond pas toujours au talent que la wature donne pour les acquerir; mais VOTRE

[ocr errors]

Tont en éloges pour Vous : car en blâmant le vice, il releve la vertu s il rend justice anx qualitez d'esprit & de cæur telles que celles qu'on voit éclorre dans Vous. Il sçait rendre aimable cette curiosité qui est la mere de la Science , cette netteté de lumiere qui ne peut souffrir la moindre ombre d'ambiguité, ceto. te émulation qui vous fait passer si volontiers des amusemens à l'étude , & facrifier même au travail des heures destinées au délassement. Vous y reconnoîtrez encore l'éloge de cette bonté & de cette liberalité, qu'on ne sçauroit trop louer , particulierement dans les Princess qualitez qui en font des demidieux, & qui n'ont besoin dans VOTRE AL. TESSE que d'être reglées , pour ne point passer les bornes.Daignez donc , MONSEIGNEUR , recevoir favorablement un Ouvrage ficona venable à vos premieres années. Nous y avons joint les Sentences de Publius Syrus,

a üj

« 이전계속 »