페이지 이미지
PDF
ePub

le vôtre, que

nature même ; mais le lang age que j'ai fait tenir à mes Heros, a paru nouveau sur la Scene. Les personnes du fiecle n?ont.pi. regarder comme interesSantes ces situations , il semble qu'il en coûte fi peu pour sacrifier tout ce qu'il y a de plus cher dans la vie. Ce n'est que dans un caur tel

que la vertu ouvre un azile à ces grands sentimens , que j'ai cherché à établir sur des évenemens connus , do sur d'illua stres exemples. Ceux qui comme vous , MONSIEUR , Jont entrer avec un fi brillant succès dans la discusion des sentimens , & dans l'analyse des vertus , qui ont recherché, & trouvé les sources les plus pures de l'amitié de da gloire , qui nous en ont tracé les préo ceptes de les regles dans ces excellens Traités, dont vous avez enrichi les Lettres ; & qui enfin n'ont donné aux Actions heroiques d'autre dignité que celle des principes qui nous déterminent sçavent mieux que les autres jusqu'à quel degré de courage, la Religion de la

Foi sont capables de nous élever.

Ainsi lorsque j'ai l'honneur de vous dédier ma Tragedie, ce n'est point par le defir seul de donner ce témoignage public de ma reconnoissance, à l'Amitié dont vous m'honorez depuis si long-tems, l'interét de ma réputation me fait encore une necessité de votre approbation do de ves suffrages, or c'est par-que je suis à portée d'opposer à mes Contradičteurs des lumieres Jüres , & des cisions respectables.

J'ai l'honneur d'érre avec l'inviolas ble attachement que je vous dois ,

[merged small][merged small][ocr errors][merged small]

CETTE fortune

PREF A CE.
ETTE fortune ', qui , selon quel-

ques-uns , préside à la destinée des Piéces de Théatre, d'est autre chose que le concours des diverses circonstances qui en accompagnent les representations. La disposition de celle-ci telle qu'elle a été faite d'abord, n'a point sublisté , & les principaux Rôles ont changé de main plusieurs fois.

Mile Desmares étoit encore au Théatre, lorsque je travaillois à ma Piece. C'est elle que j'avois en vûë pour le Rôle de Zorarde ; & je perdis par sa retraite l'avantage de le voir jouer dans toute la force , & j'ose dire dans toute la beauté que lui donnoit la nouveauté du caractere de Zoražde. Il me restoit une grande ressource dans Mile du Clos , & le Rôle de Salmone, quoique moins intéressaot, a pris dans les mains une supériorité qui n'est dûë qu'à elle-même.

Certe expression si vive des passions, qui s'est

formée avec la gloire des Corneilles & des Racines, ces tons reglez sur les avis, ou plûtôt sur les inspirations de ces deux grands

Poëtes,

Poëtes, & consacrez, pour ainsi dire , suit la Scene, ont passé, par une heureuse tradition, jusqu'aux Actrices que je viens de nommer , & les graces , la verité & la préciHon qu'elles ont jettées dans leur jeu , chacune avec des dons du Ciel tout differens, ont achevé le modele de la déclamation. Ce n'est point assez pour elles de plaire , elles ne le montrent que sous un aspect merveilleux , ou plûtôt elles disparoiflent en quelque forte elles-mêmes, & l'illusion est complette. Le Spectateur émû se trouve transporté dans le lieu de la Scene, & ne voit plus en elles qu'Andromaque ou Hecmionne, Ariane ou Emilie.

Tel est l'effet de ces talens superieurs qui enlevent l'adıniration du Public moins de la plus saine partie , dont le jugement ne peut être combattu que par ceux qui mettent le goût de la déclamation au rang des modes, & les mines à la place des graces.

La date de la réception des Piéces , & les contestations survenuës pour occuper le Théatre , ont rejetté la représentation de la mienne dans une faison où on place rarement les Piéces saintes. D'ailleurs le Public étoit prévenu contre un sujet qu'il croyoit doublé d'après M. de la Motte. C'eft un Poëte heureux, & d'une grande réputation;

ou du

mais je ne doute pas qu'il n'ait été le premier à détromper ses amis sur l'affectation qu'ils m'ont donnée, à traiter le même sujet que lui , & après lui. J'étois bien avancé dans ma Tragedie , lorsqu'il commençoit la sienne dans le secret. “Je m'en ouvris dans le tems à lui-même ; mais M. de la Motre fut plus modeste que moi ; il ne se venta point de son travail.

Le voile qui couvroit le nom , & la per. sonne de l’Auteur de la premiere Tragedie des Machabées , fut bien-tôt déchiré, & le respect des Manes de M. Racine , dont quelques-uns vouloient que cette Piece fût up ouvrage posthume, cessa dès la premiere réprésentation de tenir les esprits en suspens. On reconnut M. de la Motte à sa maniere. Comme il a osé s'affranchir de l'imitation, & lutter successivement contre les plus grands Maicres, il doit regner necesfairement dans tous ses Ouvrages un caractere singulier qui le décele. Je vis alors, avec quelque satisfaction, que je pouvois ne me point rencontrer avec lui, & que li je n'avois pas les mêmes ressources, qu'il trouvoit dans son peu d'assujettissement aux incidens que le sujet fournit , je pouvois au moins profiter des beautez qu'il m'avoit laissées, & qu'il auroit pû tenir de la pre miere main, c'est-à-dire , de l'esprit de Dieu même.

« 이전계속 »