페이지 이미지
PDF

Dans le cours éclatant de nos vaftes miferes,

De mille affreux périls, il garantit nos Pères,

De leur captivité brifa les fers honteux,

Et par lui la Me»'ouvre, & s'enfuit devant eux.

Dans fes gouffres profonds le Juif trouve un paiiage;

Et diffipe Amalec , qui l'attend au rivage.

Que dis-je ? Des méchans, les complots criminels

Conduisent à leur but fes décrets éternels.

La fin de leurs projets eft prefente à la vue.

De moyens tout-puiffans, fa fageffe eft pourvue.

Il foûrit en fecret d'un triomphe trop vain;

Etla chiite des Rois eft un jeu de fa main.
ANTIOCHUS.

Du Jourdain teint defang, par d'éternels ravages,'

Une jufte fureur défola les rivages.

De vos malheurs, du moins, rappellez-vous le cours.
SALMONE.

Ah ! du fein de nos maux naiflent tous nos fecours.

A nos calamitez, luccéde unfortprofpére.
De fon Peuple toujours l'Eternel eft le perè.
Son bras l'éprouve, alors qu'il paroît l'accabler;
Et quand il nous punit, c'eft à vous de trembler.

ANTIQCHUS. .
Ifraél, enyvré de l'efpoir qui le flatte,
Des rives du Jourdain jufqu'aux bords de l'Euphrate i
Par de nouveaux exploits, cherchant à s'aggrandir ,
De fes derniers malheurs, 'peut, s'il veut, s'applanj^,

dir.
Pour moi, je l'-avoûrai, dans les bras de la gloire ,
J'ignore ces retours, qu'entraine la victoire.
Je vois Solyme aux fers, & ne voi rien de plus.
Mais, Madame, tranchons des difeours fuperflus.
C'eft affez vous nourrir d'une vaine chimère;
Et comme Ifraëlite enfin, & comme mère ,
Libre d'un fol efpoir tant de fois démenti,
Prenez,il en eft temps, un plusfage parjti.

A tout un peuple entier , donnez un grand exemple }
Et venez avec moi purifier le Temple
De fuperftitions, d'ufages odieux.
SALMON»
Moi! que brûlant l'encens fur l'Autel de vos Dieux \
Que par des fentimens à tous les miens contraires,
J'abandonne nos Loix, & le Dieu de nos Pères!
Qu'oubliant un moment iàgloire, & fes bienfaits,'
Moi - même je me livre au plus grand des forfaits!
Dût s'armer contre moi votre haine implacable,
Du plus léger oubli, ma foi n'eft point capable.
Contre un culte fi faint, où tout crime eft égal...;

ANTIOCHUS.
O d'un Peuple crédule aveuglement fatal!
Je vois mes volontez fans cefle démenties.
Refpeétez-les ; ou bien les premières hofties,
Qu'immslera ma main à nos Dieux en courroux; 1
Songez-y , ce fera vos fept Enfans, & vous.
Sans doute , en vos projets le ïéle, qui vous guide j
A féduit avec eux le cœur de Zoraide.
.Votre exemple la perd, & je fcais à quel point....

SALMONE.
Qui ? moi .Seigneur?

ANTIOCHUS.
Oiii, vous.
SALMONE.

Je ne m'en défends point t
Je l'aime ; fa vertu, dans Solyme adorée,
Paffe encor la beauté, dont le Ciel l'a parée.
L'illuftre Manafles, à notre efpoir ravi,
Defcendoit, comme moi, d'un Enfant de Levi;
De fa fille, Seigneur , les bontez infinies
Exercent avec foin dans nos cérémonies ,
le dernier de mes fils , & cultivant fa foi,
Du vrai Dieu dans fon cœur fes mains gravent la

Loi; »r. Ellç

[ocr errors]

SCENE V.

SALMONE, MACHABE'E:
MACHABE'E.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

le Ciel, en nous ouvrant une fècrette voye,
Des fureurs du Tyran , veut-il nous délivrer?
Ou plutôt eft-il jour à pouvoir l'efperer?
Et quels objets, grand. Dieu, frappent ici la vue!
Au fbrtir de ces lieux Zoraïde éperdue ,
Craignant pour Ifraël quelque nouveau malheur >
Aux pieds de nos Autels a porté fa douleur.
Aux yeux de tout le monde, elle s'efldérobée.
Devant elle eft Dieu feul. Le trifte Machabée »
Du Tyran avec elle ignore l'entretien.
Ah.! fi fans refpeâer le plus facré lien ,
Si pour metere le comble au tranlport qui le guide»
Au mépris de la foi , des pleurs de Zoraide....

SALMONE.
Ne concevez, pour elle aucun fùjet d'effroi,
Mon fils: Le Ciel lui-même eft garand de fa Foi.
Mais fongez. que ce jour, ce jour vraiment funefte.
De la foi d1 \braham, doit rallumer le refte.
Ifraël jufqu'ici de toutes parts preffé ,
Jamais de tant de maux ne s'efi vu menacé.
Dans ce cours malheureux de projets fanguinaires^
C'eit à vous à donner l'exemple à tous vos frères.
Mon x dans les momens , qui vous -font refèr-

fttel Sang voua a fait naître » Ci quel Die» T«b

[ocr errors]
« 이전계속 »