페이지 이미지
PDF
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]
[ocr errors]

Eja dans les tourraens Soëfme eft expiré » ]
Mais lui-même du Ciel attenant la puiflance
De la Reine à grands cris déploroit l'innocence j
Parloir de fes vertus avec un faint rcfpect
Et la voix de fbn fang vous rend Tharès fùfpeéî.

HERODE.
Pretends-tu de leur crime attaquer l'évidence?

ALCIME.
Faites agir encor cette haute prudence
Qui du cœur des mortels perçant l'obfcurit-é ,'
Sous mille affreux replis trouva la vérité ,
De tant de noirs complots fait découvrir la tram*:
Mais le tems eft prenant , Seigneur , & fi votre
ame.. ..

HERODE.

O Ciel! un jufte arrêt traine-t'il après foi
Ces fecrets mouvemens qui me glacent d'effroi 3
Cher Alcime, va, cours, prends foin de le fufpendre.'
Qu'on appelle Tharès*, je veux encor l'entendre.
Dans mes cruels foupçons ne puîs-je être éclairci?
Et s'il faut qu'en effet.... Il entre , le voici.

SCENE VIII.

1HERODE, THARFS. HERODE.

C? I Mariamne meurt, c'eft fur ton témoignage.
Ton rapport eft-il vraï î Je vois fur ton vifâge
Le"trouble, la pâleur compagne du remords.

THARE'S.
Seigneur, me voilà prêt à fbuffiir mille morts,
Si

HERODE.
Prépare-toi donc aux plus cruels mpplices,
Et viens dans les tourmens déclarer tes complices.

THARFS.
Contre un fi grand courroux j'oie me raflurer,
Et de votre équité je dois tout efperer.

HERODE.
Tu te flattes, je fêns qu'injufte ou légitime
Ton fupplice me va foulager.

THARE' S.

D'un tel crime Moi l'auteur... Quels témoins dépofent contre moi?

HERODE.
Le fang de' l'innocence élevé contre toi,
La venté fâcrée.

T H A R E'S.

Oui, du Ciel équitable Le bras vengeur,...

HERODE»
Pourfuis,

11 s'égare. Parle....

T HAR E' S.

Votre cri redoutable;
HERODE.

T H A R E' S.
Salome... A qui j'avois promis..7
HERODE.

THARE'S.
A conduit le crime , & moi je l'ai commis.'
HERODE.
La Reine eft innocente f O projet trop funefte!
Monftre qu'épargne à tort la colère célefte ,
Crains...

T H A R E' S.
Qui t'ofà trahir doit mourir fans effroi.
Il Je frappe.

HERODE.
Malheureux tu te rends Juftice.

T H ARE' S.

Imite-moi. HERODE. Ah traître à la vertu quand tu fais tant d'outrage , Eft-ce à toi de mourir avec ce grand courage î 'Qu'on l'ôte de mes yeux , & toi , perfide lœur Tu ne jouiras pas de ton crime.

[graphic]

SCENE DERNIERE.

HERODE, ALEXANDRE, ALCIME, ACHAS.

* ALEXANDRE.

x\ H! Seigneur; Reprenez tout mon fang, je vous l'offre fans peine. Ajoutez mon fupplice à celui de la Reine.

HERODE.
Où ta douleur, mon Fils , va-t-elle s'égarer?
La Reine vit encor.

ALEXANDRE.

Elle vient d'expirer. H E R O D E. Mariamne n'eft plus ï

ALEXANDRE.

Non, Seigneur, & la vie Dans ce même Palais lui vient d'être ravie Tandis qu'à l'échafaut qu'on venoit d'élever Tout un peuple éperdu l'attend pour la fauver.

HERODE.
Satisfaits, tu le dois, le courroux qui t'enfume;
Et méconnois ton Père aux fureurs de fon ame

ALEXANDRE.
Ah! je fçais trop fur qui doit tomber mon cour-
roux ,~
Et quelque nœud facré qui l'unifié avec vous...

HERODE. Frappe , tranche une vie à ta douleur offçjtç, — J'ai fait mourir ta Mère...

A LEXANDRE.

Il faut venger fa perte.
HERODE.
Venge-la fur moi feul. Au comble parvenus
Mes forfaits...

ALEXANDRE.
De la mort les auteurs font connus,'
Vous entendez leurs noms dans les pleurs de So-
Ivme.

HESTODE. Th n'en dois qu'à moi feul imputer tout le crime. Quel fatal afeendant m'en impofa la loi î Que dis-je f c'eft un crime entre le Ciel & moi , Il en eft le complice & pourtant il m'opprime J'entends gronder la foudre , il veut une victime..." Et moi-même frappé par d'invifîbles coups Je fens... ofe achever , & remplis ton courroux C'eft de toi que j'attends un lî jufte falaire. Efclave de tes Rois, trop foigneux de leur plaire, Peuple , qui m'as livré toi-même ces Etats , Ta lâche complaifànce a fait mes attentats. Mais , que dis-je? un pouvoir de qui dépend le

nôtre Dans fes décrets cachés nous punit l'un par l'autre; Le Sceptre de Juda remis entre mes mains Annonce ta ruine au refte des humains, Te préfage (ans fin de fanglantes difgraces, Et l'opprobre paffant à tes dernières races, .Ce Trône mis en poudre , & le Temple dé-i trait...

t ALEXANDRE. Vivez , & que bientôt la gloire qui vous fuit...;

HERODE. Au plus grand des forfaits ie ne dois point furvivrej Mariamnc n'eft f1Uii » c eft '* "•?-** la. fuivre.

« 이전계속 »