페이지 이미지
PDF
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

JONATHAS.

'En doutez point,, Seigneur., l'Eternel eft pour

vous.

Ainfi dans les deflêins fa fagefle éclatante
Dérobe fa conduite , & furprend notre attenter
Les larmes d'Ifraël ne coulent point en vain.
Le Ciel arme pour vous une invincible main.-

[ocr errors]

SCENE VI.

SAUL, JONATHAS, DAVID,MICHOL; ASSER, ACHAS, ELISE.

SAUL.

QUe vois-je ? où fijis-je ? ô Ciel! en eroirai-je ma vue?

MICHOL.
Quel objet s'offre , Elile, à mon ame éperdue?

SAUL.
David devant mes yeux!

MICHOL.

Daigne encor le fauver-, Ciel! -'

SAUL. Jufques dans mon Camp ofe-tu me braver l Perfide. DAVID.

Non , Seigneur. A ma gloire'fidèle, N'attendez rien de moi qui foit indigne d'ele. Moins prompt à s'expofer à cetatdent courroux,' ■' ■ Peut être que quelque autre auroit tout craint de vous.' Mais dé pareils foup.ons font d'une ame ordinaire. Je puis venir vers vous fans être téméraire: . Sûr qu'en Saiii par-là retrouvant un appuL,

7'eidte fofl grand coeur à s'armer contre lui.

SAUL. Par quel égard frivole enchaînant ma jufUce ," Crois-tu te dérober aux rigueurs du fuplice i Et quelle foi doit-on aux perfides mortels? Quoi donc ? foulant aux pieds les Loix & les Autels, Etouffant dans ton cœur l'amour & la nature, Infidèle à la fois , parricide & parjure , Avec mes ennemis conjuré contre moi, Brûlant de te plonger dans lefang de ton Roi , Prêt d'envahir un trône, où mon afpett tebleffe...»

DAVID. Ah, Seigneur ! eft-ce à moi que ce difcours s'adrefTe? Et de ma foi toujours peut-on fe défier? Mais plutôt eft-ce à moi de me juftifier? Ma vertu jufques-là ne doit-point fe contraindre. L'innocence en effet ne peut jamais rien craindre. Le Ciel fçait la défendre , & même la venger. Entre Saiiî & moi c'eft à lui de juger, bailleurs enfin le tems , le péril, tout nous prefTe , Un foin plus important cous deux nous intéreilê. Long-tems dans Siceleg contraint de me cacher , Le falut d'Ifraël vient de m'en arracher. D'un long exil, Seigneur , la honte & la fouffrance , M'a de vos ennemis acquis la confiance; De leur prévention mon zèle s'eft fervi , | ai pafle dans leur Camp , de quelques Juifs fuivi» Le Ciel de mes deffeins applaniffoit la voye , Le Roi de Getb , Achis me reçoit avec joye. Bien-tôt me prodiguant fes fècrets entretiens, Il cherche à m'attacher par les plus forts liens,' Et veut d'un malheureux que votre haine chaife,' I ar l'Hymen de fa fille honorer la difgrace. Mais frappé d'un difcours que j'écoute à regret, j Tous mes fens foulevez frémiilent en fecrct, "mon cœur rappeUant des flammes légitimes

De Ces oflres alors h» fait autant de crimes.
Enfin dans fon parti ce9 Rois intereiTez,
Ces mille Légions,tous ces chars heriflèz »
Prêt de fondre lûr vous l'impétueux orage
Du plus prenant-péril me làiflant voir l'image;
Malgré le peu d'elpoir dont mon coeur eft flatté ,
Je propolè une paix , & je fuis écouté,'
L'ennemi dans mes mains a remis fà querelle:
Dans votre Camp , Seigneur, voilà ce qui m'appelle.
Du defîr de la paix fi vous étiez preflë,
Parlez , je cours finir ce que j'ai commencé.
Mais fi toujours ardent contre un peuple idolâtre,
Le grand cœur de Saul ne cherche-qu'à combattre ,
De l'honneur d'Ifraèl & du vôtre jaloux ,
Souffrez que je foutienne un fi noble courroux.
Commandez, permettez que marchant fiirmes traces,
Six cens Juifs qu'à mon fort attachent leurs difgraces,
Dans leur proscription fidèles à leur Roi,
Viennent vaincre , Seigneur, ou mourir avec moi.

SA UL
O Ciel ! dans quel état votre entretien me laiôe?
Dans mon cœur tout à coup quelle étrange foiblelfe!
Quoi,je fens ma fureur prête a s'évanouir?
Et de montroubie encor je le laiffe jouir?

MICHOL. Que craignez-vous , Seigneur, d'une vertu fi pure? Achevez le triomphe, étouffez l'impofture-.. A ce trouble , du Ciel recotmoiffez la voix, Et cette main de Dieu qui tient le cœur des Rois.

SAUL
Que me demandez-vousf Ciel! quelle eft votre envie'
Vous voulez qu'on m'arrache & l'Empiré & la vie,
Et loin d£ prévenir de funeftes deffeins....

DAVID.
De quel fàng innocent ai-je fouillé mes mains î
Par des liens facrez. attachez l'un à l'autre ,

[ocr errors]
« 이전계속 »