페이지 이미지
PDF
ePub

justice, mais qu'elle suffit

pour l'obtenir , ajoûtent au Concile de Trente , & troinpent dangereusement les ames,

XV. Si ces mêmes Docteurs n'ex-6, 32 citent

pas l'es pénitens à l'amour qui doir les préparer au Sacrement , & s'ils negligent de les y porter comme n'étant pas neceffaire , ils quittent dans l'admini. stration des Sacremens & fur leur validité,l'opinion la plus sûre pour s'attacher à l'opinion probable, ; & probable encore , non à raison de quelque principe certain, mais à raison d'une probabilité qui n'a d'autre fondement que leur opinion.

Tels sont les articles avons reçû du Concile de Trente ; articles par conséquent véritables , certains & fans contredic les plus sûrs ; de sorte

que nous

qu'il ne reste aux Evêques que l'obligation de les enseigner comme tels , & de s'élever en même tems contre toute doctrine contraire. Er tels sont aussi les articles qu'à l'exemple des plus grands & des plus sçavans Evêques d'Italie , des Gaules, & des autres Provinces, nous donnons à nos freres les Curés de notre Diocese, & à tous ceux qui sous notre autorité sont chargés de l'administration des Sacremens, & de la parole. Nous les proposons à leur pieté comme notre décision Episcopale , & labregé de ce qu'ils doivent enseigner & pratiquer dans l'exercice de leurs fonctions. Que tous ceux qui nous font unis dans les liens de la sainte fraternité soient donc avertis de l'obligation qui leur est impofée de s'y conformer & de s'y soûmettre

afin

[ocr errors]

que

que les ames simples ne soient point trompées par une fausle sécurice, & qu'il n'y ait point de schisme entre les Eglises.

F I N.

V

X. Derniere évasion. Combien elle est

absurde, Necessité de la charité commen-

cée indépendance du Sacrement. xxxiv
XI. Principes de la justification du pé-
cheur.

XXXvj
XII. En quoi consiste la vraie justice,& l'é-
cat de grace : le peché & l'état de peché.

xxxix.
XIII. Comment on passe d'un de ces états
à l'autre,

xlvij
XIV. Qu'ordinairement le passage de l'état

du peché à l'état de grace ne se fait pas
tout d'un coup, mais par degrés, & avec
un tems assez long.

xlix
xv. Quelles sont les difpofitions qui par

leur progrès servent de passage de l'état
de peché à l'état de grace.

lviij
XVI. Que toutes ces dispositions com-

mencent & s'achevent par l'amour. lx
XVII. Démonstration de cette verité par

le progrez naturel de la charité depuis
fon commencement jusqu'à la perfec-
tion.

Ixij
XVIII. La même démonstration par la

distinction des trois principaux degrés
de la charité, &

par

les diverses manie-
res dont se prend la charité en general,

& la charité commencée.
XIX. Suité de la même démonstration
par les Actes de Foi & d'Efperance.

Ixxiij
XX. Réponse å ane obje&ion de M. de

Sens qui confond le premier degré de
Ja charicé avec le second, Ixxxj

Ixvj

« 이전계속 »