페이지 이미지
PDF

DE.

S U G ER>

ABBE DE S DENIS;

-MINISTRE D'ETAT,

ET

REGENT DU ROYAUME

SOUS LE REGNE

DE LOUIS LE JEUNE.

TOME PREMIER

- Fy-u y-icc , .i '/ \ « i , o*:V

[graphic]

A PARIS,

Chez François Bakou , rue
4e la Harpe , vis-à-vis. le College d*
Harcourt, à la Ville de Nevers-

'jivicapprobation & Privilege dnRtja

[graphic]

AVERT JSSEMENT.

O M M E la diversité des évehemens fait l ' agrément de l'Histoire , j'ose me flater qu'on lira celle-ci avec plaisir. On en voit peu où il se trouve tant de faits réunis. La plupart font même si opposez , qu'on la prendroit pour un Roman, si on ne les trouvoit tous appuyez par le consentement unanime des Ecrivains du temps.

On remarquera dans la vie d'un seul homme d'une naissance obscure, & separé du monde dès son bas âge par les vœux de la Religion, tout ce qui peut rendre recommandable un Orateur, un Theologien , un Soldat, un General d'armée,un homme de Cour,un Ministre d'Etat,le Regent d'un grand Royaume ;enfin un Religieux , & un saint Abbé. Mais ce qui surprendra davantage, c'est que Suger ne devant pas plus à l'éducation qu'à la naissances trouva dans son propre fond tout ce qui fut necessaire pour soutenir avec éclat ces différens personnages. Par la force & par l'étenduc de soft esprit, il s'éleva où les plus grandes ames, & les plus puislans du fiecle, osent à peine aspirer: & la grace étant venue'au secours de ces dons si précieux de la nature , il eut ['avantage de se distingiier autant du côté de la pieté, que de cejpi des sciences, des armes, & de la politi* que.;

[graphic]

Sa vie peut donc être propòséo pour modéle à toute sorte de personnes , & l'on a lieu de croire qu'elles y trouveront à s'instruire & à profiter en même temps qu'elles chercheront à satisfaire la curiosité, & à récréer l'esprit. Les Grands da monde, & ceux qui sont appeliez au ministere del'Etat, remarqueront avec plaisir son hábileté" dans les affaires , sa sagesse dans les conseils, sa prévoyance dans le gouvernement, sa politique dans les traitez, son desinteressement dans le maniment des finances, son integrité dans l'administration de la justice,sa fermeté à ramener à l'ooéïssance legitime ceux qui vouloient

[graphic]

s'y soustraire, son adresse à contenir chacun dans Je devoir ; enfin ce don si admirabLe ymais si rare , de se faite craindre y Se aimer tout ensemble.. Mais ce ne íera pas sans étonnement qu'ils verront Suger les délices de son siecle ^devenir tout d'un coup la terreur des ennemis de l'Etat, un foudre de guerre , le plus ferme appui du Trône de son Prince,'&mériter en même temps le titre glorieux de pere du peuple x& de conservateur de sa patrie.

Les personnes qui font une profession particuliere de pieté, s'arreteront plus volontiers aux dernieres années de sa vie,où renonçant absolument aux pompes & aux vanitez .du siecle, il se renferme dans une profonde solitude , pour n'y être plus occupé que des veritez éternelles, & de la grande affaire dû salut.

Sa conversion est si touchante, Sc le doigt de Dieu s'y fait tellement sentir y qu'il n'est pas possible que ceux qui la liront, n'en soient édifiez. Elle fait connoître que le Tout-puissant a formés certaines ames , qu'il ne veut pas laisser périr dans la corruption du siecle r malgré tous les engagemen»

« 이전계속 »