페이지 이미지
PDF
ePub

D ES

PASTEURS,

CON TENANT
Les Regles de l'Eglise dans l'administration

des Sacrements, & dans les fonctions du
saint Ministere; les formules de tous les
Actes, & les Exhortations qui y sont rela-
tives; les fecours spirituels pour la confo-
lation des malades & des mourants; avec
les Pronostics dangereux dans les mala-
dies pour l'administration du faint Via-

cique.
Dédié à Monseigneur D E GRASSE,

Evêque d'Angers.
Par M. l'Abbé DINOU ART, Chanoine de

l'Eglise Collégiale de saint Benoit de Paris,
& de l'Académie des Arcades de Rome.

TO M E SE CON D.

A LTON,
Chez Pierre Duplain, l'ainé, Libraire,

rue Merciere.

M. DCC. LXV I.
Avec Approbation doo Privilege du Roig

[ocr errors][merged small]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

VANT que d'accorder à cer enfant ce que vous demandez pour lui à l'Eglise, il est de mon devoir de faire avec vous

un moment de réflexion sur le déplorable état où il est, & sur l'heureux changement qui va se faire en lui par le Baptême. Enfant infortuné d'un pere criminel, il a hérité de son péché en recevant la vie ; il est né ennemi de Dieu & l'objet de fa colere; il est sous la puissance du' démon & son esclave; & si Dieu étoit jufte, fans être miséricordieux, cet enfant seroit exclus pour toujours du Royaume dų Tome II,

А

Ciel, & la mort éternelle seroit son partage. C'est ce que la Foi nous enseigne touchant le péché originel ; & la pratique perpétuelle de l'Eglise de baptiser les enfants qui n'ont pu encore pécher par leur propre volonté, & d'employer sur eux les exorcismes pour en chasser le démon, est une preuve de ce Dogme , également sensible & fans replique. Notre foible raison ne fauroit le comprendre; mais si nous sommes fideles , au lieu d'interroger la justice de Dieu, & de lui demander comnient cet enfant a pu mériter un fort fi rigoureux, admirons plutôt fa miséricorde sur lui, & le choix gratuit qu'elle en a fait pour lui accorder la grace du Baptême, qui est refusée sans injustice à tant d'autres. Il est coupable en Adam, il va être justifié en Jesus-Christ; & sa propre volonté n'a pas plus de part à sa justification, qu'elle en a eu à sa condamnation. Il a été vendu

gratuitement, & il est racheté sans argent, comme parle un Prophete; c'est-à-dire, fans apporter aucune disposition à la grace qu'il va recevoir , fans savoir même ce que la divine miséricorde va opérer en lui: inais quelle grace & quelle miséricorde ! Il va paffer de la puissance des ténebres au Royauine du Fils bien-aimé de Dieu. Il va être fait enfant de Dieu & fon héritier: oui, héritier de Dieu, & cohéritier de Je

sus-Christ. L'Eglise, cette Mere féconde de tous les enfants de Dieu , l'a déjà conçu dans son sein, & elle va lui donner, par mon ministere, une seconde naissance, qui réparera avantageusement le malheur de la premiere; il va renaître, pour le Ciel, & acquérir un droit à la vie éternelle, qui ne pourra lui être ôtée malgré lui.

Occupez-vous de ces grands objets pendant cette auguste cérémonie, & en bénissant, au nom de cer enfant, le Dieu de miséricorde qui l'adopte, qui le fanctifie, & qui en fait l'objet de son amour, fouvenez-vous que vous avez reçu vous-même la même grace, & qu'elle exige de vous toute la reconnoillance & toute la fidélité dont vous êtes capables. Si vous aviez eu le malheur d'y être infideles, & de la perdre par le péché mortel, comprenez ici la grandeur de cette perte; & fi vous ne l'avez pas encore réparée, ne différez plus de recourir à un autre Baptême qui peut encore sauver ceux donc l'innocence a fait naufrage, mais qui ne les fauvera que par un nouveau & sincere renoncement à Satan, à ses pompes, & à fes cuvres, c'est-à-dire, au péché, & par les travaux & les larmes de la pénitence.

Mais foit que vous ayiez conservé ou tecouvré la gracé du Baptême, n'oubliez

« 이전계속 »