페이지 이미지
PDF
ePub

à cette réussite. Le goût naturel de la Nation pour le spectacle Dramatique, & les talens des Acteurs qui représentoient ces Piéces.

Le jeu de ces Acteurs, quoiqu’un peu forcé, soutenu d'une déclamation ampoullée, mais pleine d'art , donnoit de l'éclat à des Piéces médiocres. Cette espece de prestige alloit même jusqu'à faire trouver beaux,des vers remplis d'images basses, & de jeux de mots.

Quoique nous ayons rapporté beaucoup de ces Vers dans ce Volume, un exemple présent donnera plus de force à ce que nous venons de dire. Cet exemple est tiré de la Tragi-Comédie de Mayret, intitulée Chriféïde og Arimand.

Arimand, représenté par Mondory, arrive seul sur le Théatre. Séparé depuis longtems de Chriséide, il apperçoit le logis

de cette Belle, & il apostrophe ainsi cette maison. Voici le Paradis , où loge ma Déesse: Vrayment, petit logis, vante-toy dé

sormais D'avoir plus de beauté que tu n'en eus

jamais. Fait de terre & de bois, & tout couvert

de chaume, Tu vaux mieux qu'un Palais, tu vaux

mieux qu'un Royaume. Et sans te point flatter , tu vaux mieux

que les Cieux, Puisque dans ton enclos, cu loges ses

beaux yeux.

Les Cieux n'ont qu'un Soleil, qui fait

qu'on les adore, Mais toy, tu en as deux, & plus puis

faus encore. Plus ces Vers paroîtront ridicules au Lecteur, plus il doit croire qu'ils faisoient un effet tout contraire sur l'esprit des Spectateurs de ce tems, par la

façon dont Mondory sçavoit les débiter. Ce débit étoit foutenu d'une figure qui plaisoit, de beaucoup d'entrailles, & d'un son de voix qui alloit au coeur. On ne s'embarrassoit point alors de raisonner un Rôle. Ce ne fut qu'aux Pieces de Pierre Corneille qu'on commença d'en sentir la nécessité. Racine & Moliere acheverent de faire connoître la fimple & la vraye déclamation Théatrale.

Nous croirions manquer à une partie essentielle de notre Histoire, si nous n'y faisions pas entrer celle des Acteurs célé bres qui parurent sur le Théatre de l'Hôtel de Bourgogne i & fur celui du Marais. Nos recherches sur cet article ont été aussi loin qu'il a été possible ; nous espérons qu'on trouvera les faits que nous avons rassemblés, moins décharnés, & moins fautifs que dans la Bibliotheque

des Théatres, & les Recherches sur les Théatres de France.

Nous renouvellons nos inftances auprès des personnes qui ont des renseignemens sur les Auteurs, les Pieces & les Acteurs du Théatre François : ils sont priés de les addresser å M. Le Mercier ImprimeurLibraire à Paris , rue S. Jacques, au Livre d'or. Si ces renseignemens viennent de Province les personnes qui voudront bien en faire part, affranchiront le port.

Une personne de mérite nous a confié beaucoup de Pieces de Théatre très-nécessaires pour la continuation de notre Histoire, mais à condition de ne le point nommer, ni même de le désigner. Nous te prions de croire que notre déférence à sa volonté est une sincere marque de notre reconnoissance.

M. Moussinot, connoisseur

ne Livres rares , & de ceux qu'on appelle de fantaisie, nous a aussi communiqué très-poliment beaucoup d'ouvrages sur le Théatre. M. Moussinot est en réputation parmi les Curieux qui par son moyen ont enrichi leurs Cabinets de beaucoup de Piéces choisies en tous genres. Il est plus que jamais en état de continuer ses soins obligeans, par d'amples collections qu'il a faites de ces mêmes Livres, & qu'il augmente tous les jours.

[graphic][ocr errors][merged small]
« 이전계속 »