페이지 이미지
PDF
ePub

mis nous reprochent l'inutilité de ce grand espace. Qu'ils ne s'inquietent plus , nous en avons trouvé l'usage, c'est l'appartement des Planetes étrangeres qui entrent dans nôtre Monde.

J'entens, dit-elle. Nous ne leur permettons pas d'entrer jusque dans le cour de notre Tourbillon, & de se mêler avec nos Planetes, nous les recevons comme le grand Seigneur reçoit les Ambassadeurs qu'on lui envoye. Il ne leur fait pas l'honneur de les loger à Conftantinople, mais seulement dans un Fauxbourg de la Ville. Nous avons encore cela de commun avec les Ottomans , reprisje, qu'ils reçoivent des Ambassadeurs fans en renvoyer, & que nous ne: renvoyons point de nos Planetes aux Mondes voisins. - A en juger par toutes ces choses repliqua-t-elle, nous sommes bien fiers. Cependant je ne sçai pas trop encore ce que j'en dois croire. Ces

Planetes

[ocr errors]

Pianetes étrangeres ont un air bien menaçant avec leurs queuës & leurs barbes, & peut-être on nous les enyoye pour nous insulter ; au lieu que les nôtres., qui ne sont

pas

faites de la même maniere , ne feroient

pas si propres à se faire craindre, quand elles iroient dans les autres Mondes.

Les queuës & les barbes, répondis-je, ne sont que de pures apparences. Les Planetes étrangeres ne different en rien des nôtres; mais en entrant dans notre Tourbillon, elles prennent la queuë ou la barbe

par une certaine sorte d'illumination qu'elles reçoivent du Soleil , & qui entre-nous n'a pas encore été trop bien expliquée, mais toûjours on est sûr qu'il ne s'agit que d'une efpece d'illumination; on la devinera quand on pourra. Je voudrois donc bien, reprit-elle, que nôtre Saturne allât prendre une queuë ou une barbe dans quelque autre Tourbilon, & y.

R

répandre l'effroi; & qu'ensuite ayant mis bas cet accompagnement terrible , il revînt se ranger ici avec les autres. Planetes à ses fonctions ordinaires. Il vaut mieux pour lui, répondis je , qu'il ne sorte point de nôtre Tourbillon. Je vous ai dit le choc qui se fait à l'endroit où deux Tourbillons se poussent, & se repoussent l'un l'autre , je croi que dans ce pas. là une pauvre Planete est agitée assez rudement, &que ses Habitans ne s'en portent pas mieux. Nous croyons nous autres être bien malheureux .quand il nous paroît une Comete ; c'est la Comete elle-même qui est bien malheureuse. Je ne le crois point , dit la Marquise , elle nous apporte tous ses Habitans en bonne santé. Rien n'est si divertissant que de changer ainsi de Tourbillon. Nous qui ne sortons jamais du notre, nous menons une vie assez ennuyeuse. Si les Habitans d'une Comete ont assez d'esprit pour prévoir

le temps de leur passage dans notre Monde , ceux qui ont déja fait le voyage, annoncent aux autres par avance ce qu'ils y verront. Vous découvrirez bien-tôt une Planete qui a un grand Anneau autour d'elle , disent-ils peut-être , en parlant de Saturne. Vous en verrez un autre qui en a quatre petites qui la suivent. Peut-être même y a-t-il des gens deftinez à obferver le moment où ils entrent dans notre Monde , & qui crient aussi-tôt , Nouveau Soleil Nouveau soleil, comme ces Matelots qui crient; Terre, Terre.

Il ne faut donc plus songer, lui dis-je, à vous donner de la pitié pour les Habitans d'une Comete; mais j'espere du moins que vous plaindrez ceux qui vivent dans un Tourbillon 'dont le Soleil vient à s'éteindre & qui demeurent dans une nuit éternelle. Quoi? s'écria-t-elle , des Soleils s'éteignent ? Oüi , sans doute , répondis-je. Les Anciens ont yû dans

[ocr errors]

le Ciel des Eroiles fixes que nous n'y voyons plus. Ces Soleils ont perdu leur lumiere ; grande desolation assurément dans tout le Tourbillon, mortalité generale sur toutes les Planetes; car que faire sans Soleil ? cette idée est trop funeste , reprit-elle. N'y auroit-il pas moyen de me. l'épargner ? Je vous dirai , si vous voų. lez , répondis-je , ce que disent de fort habiles gens , que les Etoiles fixes qui ont disparu ne se sont pas pour cela éteintes, que ce sont des Soleils qui ne le font qu'à demi , c'est-à-dire , qui ont une moitié obfcure, & l'autre lumineuse ; que comme ils tournent sur eux-mêmes, tantôt ils nous presentent la moitié lumineuse, & qu'alors nous les voyons, tantôt la moitié obscure, & qu'alors nous ne les voyons plus. Selon toutes les apparences la cinquiéme Lune de Saturne est faite ainsi , car pendant une partie de la révolution, on la perd absolument de vûë, & ce n'est

« 이전계속 »