페이지 이미지
PDF
ePub

Prairies & des Campagnes seroient habitées, mais des corps lumineux, il n'y a pas moyen. La raison a beau venir nous dire qu'il y a dans les Planetes des Campagnes; des Prairies , la raison vient trop tard, le premier coup d'æil-a fait son effet sur nous ayant elle , nous ne la voulons plus écouter , les Planetes ne sont que des corps lumineux ; & puis comment seroient faits leurs Habis tans? Il faudroit que notre imagination nous representât aussi-tôt leurs figures, elle ne le peut pass c'est le plus court de croire qu'ils ne sont point. Voudriez-vous que pour établir les Habitans des Planetes dont les interêts me touchent d'allez loin, j'allaffe attaquer ces redoutables puissances qu'on appelle les Sens & l'Imagination ? Il faudroit bien du courage pour cette entreprise ; on ne persuade pas facilement aux hommes de mettre leur raison en la place de leurs yeux. Je voi quelquefois bien

des gens 'assez raisonnables pour vouloir bien croire , après mille preuves , que les Planetes sont des Terres; mais ils ne le croyent pas de la même façon qu'ils le croiroient s'ils ne les avoient pas vûës sous une apparence differente; il leur souvient toûjours de la premiere idée qu'ils en ont prise ; & ils n'en reviennent pas bien. Ce sont ces gens-là qui en croyant nôtre opinion, semblent cet pendant lui faire grace, & ne la favoriser qu'à cause d'un certain plais fir que leur fait la singularité.

Et quoi , interrompit-elle , n'en eft-ce pas assez pour une opinion qui n'est que vrai-semblable! Vous se• riez bien étonnée; repris-je , si je vous disois que le terme de vraisemblable eft affez modefte. Eft-il fimplement vrai-semblable qu'Ale xandre ait été? Vous vous en tenez fort seure,&fur quoi estfondée cette certitude? Sur ce que vous en avez toutes les preuves que vous pouvez

fouhaiter en pareille matiere, & qu'il ?
ne se presente pas le moindre sujet
de douter, qui suspende & qui ar-
rête vôtre esprit; car du reste, vous
n'avez jamais vû Alexandre , & vous
n'avez pas de démonstration Mathe-
matique qu'il ait dû être ; mais que
diriez-vous si les Habitans des Pla-
netes étoient à peu près dans le mê-
me cas ? On ne sçauroit vous les
faire voir, & vous ne pouvez pas
demander qu'on vous les démontre
comme l'on feroit une affaire de
Mathematique ; mais toutes les preu-
vès qu'on peut souhaiter d'une pareil-
le chose , vous les avez ; la ressem.
blance entiere des Planetes avec la
Terre qui eft habitée, l'impossibilité
d'imaginer aucun autre usage pour
lequel elles euffent été faites, la fe-
condité & la magnificence de la Na-
ture , de certains égards qu'elle pa-
roît avoir eus pour les befoins de
leurs Habitans,comme d'avoir donné
des Lunes aux Planetes éloignées du

[ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Soleil, & plus de Lunes aux plus éloi-
gnées;&ce qui est très-important, tout
est de ce côté là, & rien du tout de
l'autre,&vous ne sçauriez imaginer le
moindre sujet de doute, si vous ne
reprenez les yeux & l'efprit du Peu -
ple. Enfin supposé qu'ils soient, ces".
Habitans des Planetes , ils ne sçau-
roient se déclarer par plus de mar-
ques , & par des marques plus sen-
sibles; après cela , c'est à vous à voir
fi vous ne les voulez traiter que de
chose purement vrai - semblables -
Mais vous ne voudriez pas , reprit-
elle , que cela me parût aussi certain
qu'il me le paroît qu'Alexandre a
été ? Non pas tout-à-fait-, répondis-je;
car quoi que nous ayons sur les Ha-
bitans des Planetes autant de preu-
ves que nous en pouvons avoir dans
la situation où nous fommes, le nom-
bre de ces preuves n'est pourtant pas
grand. Je m'en vais renoncer aux
Habitans des Planetes, interrompit-
elle, car je ne sçai plus en quel rang
les mettre dans mon esprit ; ils ne

sont pas tőut-à-fait certains, ils sont plus que vrai-semblables, cela

m'embarasse trop. Ah ! Madame ; repliquai-je , ne vous découragez pas. Les Horloges les plus communes & les plus grosieres, marquent les heus res, il n'y a que celles qui sont tra. vaillées avec plus d'art qui marquent les minutes. De même les esprits ordinaires sentent bien la difference d'une simple vrai - semblance à une certitude entiere. Mais il n'y a que les esprits fins qui fentent le plus ou le moins de certitude ou de vraisemblance , & qur en marquent ; pour ainsi dire, les minutes par leur fentiment. Placez les Habitans des Planetes un peu au-dessous d’Alexandre, mais au-dessus de je ne sçai combien de points d'histoire qui ne sont pas tout-à-fait prouvez, je croi qu'ils seront bien là. J'aime l'ordrej dit-elle, & vous me faites plaisir d'arranger mes idées ; mais pourquoi n'avez-vous pas déja pris ce soin-là !

Parce

« 이전계속 »