페이지 이미지
PDF
ePub

foit que dans notre imagiñation ; je me tiens fort sûre qu'elle n'eft point hors de là. Je suis bien-aise qu’une chose qui n'est point du genie de la Nature , retombe entierement fur nous, & qu'elle en soit déchargée, quoique ce soit à nos dépens. Pour moi, repris-je , je suis si ennemi de l'égalité parfaite, que je ne trouve pas bon que tous les tours que la Terre fait chaque jour sur elle-même , soient précisément de vingt-quatre heures, & toûjours égaux les uns aux autres ; j'aurois assez d'inclination à croire qu'il y a des differences. Des differences, s'écriat-elle! & nos Pendules ne marquentelles pas une entiere égalité ? Oh! répondis-je, je récuse les Pendules ; elles ne peuvent pas elles-mêmes être tout-a fait justes, & quelquefois qu'elles le seront en marquant qu'un tour de vingt-quatre heures sera plus long ou plus court qu'un autre, on aimera mieux les croire déreglées ,

[ocr errors]

que de soupçonner la Terre de quelque irregularité dans ses révolutions. Voilà un plaisant respect qu'on a pour elle, je ne me fierois guere plus à la Terre qu'à une Pendule; les mêmes choses à peu près qui dérégleront l’une, deregleront l'autre ; je croi seulement qu'il faut plus de temps à la Terre qu'à une Pendule pour se déregler sensiblement, c'est tout l'avantage qu'on lui peut accorder. Ne pourroit-elle pas peu à peu s'approcher du Soleil ? Et alors se trouvant dans un endroit où la matiere seroit plus agitée , & le mouvenient plus rapide, elle feroit en moins de temps sa double révolution & autour du Soleil,& autour d'elle-même. Les années seroient plus courtes, & les jours aussi, mais on ne pourroit s'en appercevoir , parce qu'on ne laisseroit pas de partager toûjours les années en trois cens soixante & cinq jours, & les jours en vingt-quatre heures. Ainsi fàns vivré plus que

nous ne vivons presentement, on yiyroit plus d'années; & au contraire, que la Terre s'éloigne du Soleil, on vivra moins d'années que nous , & on ne vivra pas moins. Il y a beaucoup d'apparence,dit-elle, que quand cela seroit, de longues suites de liecles ne produiroient que de bien petites differences. J'en conviens, pondis-je, la conduite de la Nature n'est pas brusque , & sa methode est d'amener tout par des degrez qui ne sont sensibles que dans les changemens fort prompts & fort aisez. Nous ne sommes presque capables de nous appercevoir que de celui des Saisons ; pour les autres qui se font avec une certaine lenteur, ils ne manquent guere de nous échaper. Cependant tout est dans un branle perpetuel, & par consequent tout change ; & il n'y a pas jusqu'à une certaine Demoiselle que l'on a vûë dans la Lune avec des Lunettes , il y a peut-être quarante ans , qui ne

ses jours.

soit confiderablement vieillie. Elle avoit un assez beau visage ; ses jouës se font enfoncées , son nez s'est allongé, son front & son menton se sont avancez, de sorte que tous ses agrémens sont évanoüis,& que l'on craint même

pour Que me contez-vous-là , interrompit la Marquise? Ce n'est point une plaisanterie , repris-je. On appercevoit dans la Lune une figure particuliere qui avoit de l'air d'une tête de femme qui sortoit d'entre des Rochers, & il est arrivé du changement dans cet endroit-là. Il est tombé quelques morceaux de Montagnes, & ils ont laiflé à découvert trois pointes qui ne peuvent plus .servir qu’à composer un front, un nez, & un menton de vieille. Ne semble-t-il pas , dit-elle, qu'il y ait une destinée malicieuse qui en veüille particulierement à la beauté ? Ça été justement cette tête de Demoiselle qu'elle a été attaquer sur toute la

1

Lune. Peut-être qu'en récompense, repliquai-je, les changemens qui arrivent sur nôtre Terre embellissent quelque visage que les gens de la Lune y voyent ; j'entens quelque visage à la maniere de la Lune, car chacun transporte sur les objets les idées dont il est rempli. Nos Astronomes voyent sur la Lune des visages de Demoiselles , il pourroit être que des Femmes qui observeroient, y verroient de beaux visages d'Hommes. Moi, Madame, je ne sçai si je ne vous y verrois point. J'avouë, dit-elle, que je ne pourrois pas me défendre d'être obligée à qui me trouveroit là, mais je retourne à ce que vous me disiez tout à l'heure ; arrive-t-il sur la Terre des changemens considerables

Il y a beaucoup d'apparence , pondis-je , qu'il en est arrivé. Plusieurs Montagnes élevées & fort éloignées de la Mer, ont de grands lits de Coquillages , qui marquent

1

« 이전계속 »