페이지 이미지
PDF
ePub

incapable des plaisirs qui ne sont que dans la raison: Je veux toute à l'heure vous faire voir le contraire,apprenezmoi vos Etoiles. Non , repliquai-je, il ne me sera point reproché que dans un Bois, à dix heures du Soir , j'aye parlé de Philosophie à la plus aimable personne que je connoisse. Cherchez ailleurs vos Philosophes.

J'eus beau me défendre encore quelque temps sur ce ton-là, il fallut ceder. Je lui fis du moins promettre pour mon honneur , qu'elle me garderoit le fecret; & quand je fus hors d'état de m'en pouvoir dédire, & que je voulus parler, je vis que je ne sçavois par où commencer mon difcours: car avec une personne comme elle, qui ne sçavoit rien en matiere de Physique , il falloit prendre les choses de bien loin, pour lui prouver que la Terre pouvoit être une Planete, & les Planetes autant de Terres, & toutes les Etoiles autant de Soleils qui éclairoient des Mondes.

J'en revenois toûjours à lui dire qu'il auroit mieux valu s'entretenir de bagatelles, comme toutes personnes raisonnables auroient fait en nôtre place. A la fin cependant , pour lui donner une idée generale de la Philosophie, voici par où je commençai.

Toute la Philosophie, lui dis - je, n'eft fondée que que sur deux choses, sur ce qu'on a l'esprit curieux & les yeux mauvais; car si vous aviez les yeux meilleurs que vous ne les avez, vous verriez bien si les Etoiles sont des Soleils qui éclairent autant de Mondes, ou si elles n'en sont pas ; & si d'un autre côté vous étiez moins curieuse , vous ne vous soucieriez pas de le sçavoir , ce qui reviendroit au même; mais on veut sçavoir plus qu'on ne voit , c'est-là la difficulté. Encore, sice qu'on voit, on le voyoit bien,ce seroit toûjours autant de connu, mais on le voit tout autrement qu'il n'est. Ainsi les vrais Philosophes

passent leur vie à ne point croire ce qu'ils voyent, & à tâcher de deviner : ce qu'ils ne voyent point, & cette condition n'est pas, ce me semble , trop à envier. Sur cela je me figure toûjours que la Nature est un grand Spectacle qui ressemble à celui de l'Opera. Du lieu où vous êtes à l'O-, pera , vous ne voyez pas le Theâtre tout-à-fait comme il est ; on a disposé les Décorations & les Machines pour faire de loin un effet agréable, & on cache à vôtre vûë ces roues & ces contrepoids qui font tous les mouvemens. Aussi ne vous embaraf

de deviner comment tout cela joüe. Il n'y a peut-être que quelqueMachiniste caché dans leParterre, qui s'inquiéte d'un Vol qui lui aura paru extraordinaire, & qui veut absolument démêler comment ce Vol a été executé. Vous voyez bien que ce Machiniste-là est assez fait comme les Philosophes. Mais ce qui, à l'égard des Philosophes, augmente:

sez-vous guere

la difficulté, c'est que dans les Machi, nes que laNature présente à nos yeux, les cordes sont parfaitement bien cachées , & elles le font si bien, qu'on a été long-temps à deviner ce qui cau, foit les mouvemens de l'Univers.Car. representez - vous tous les Sages à l'Opera , ces Pithagores, ces Platons, ces Ariftotes, & tous ces gens dont le nom fait aujourd'hui tant de bruità nos oreilles; suposons qu'ils voyoient le Vol de Phaëton que les Vents enlevent, qu'ils ne pouvoient découvrir les cordes , & qu'ils ne sçavoient, point comment le derriere du Theatre étoit disposé. L'un d'eux disoit, C'est une certaine Vertu fecrete qui enleve Phaëton. L'autre, Phaëton eft composé de certains nombres qui le font monter. L'autre, Phaëton a une certaine amitié pour le haut du Theatre ; il n'est point à son aise quand il n'y est pas.. L'autre, Phaëton n'est pas fait pour vo. ler , mais il aime mieux voler Laisser le haut du Theatre vuide ; &.

que de

cent autres rêveries que je m'étonne qui n'ayent perdu dereputation toute l'Antiquité.A la finDefcartes,& quelques autres Modernes sont venus,qui ont dit: Phaëton monte , parce qu'il eft tiré par des cordes, qu'un poids plus pesant que lui defcend. Ainsi on ne croit plus qu'un corps se remuë, s'il n'est tiré; ou plûtôt poussé par un autre corps; on ne croit plus qu'ilmonte ou qu'il descende , si ce n'est par l'effet d'un contrepoids ou d'un reffort ; & qui verroit la Nature telle qu'elle est, ne verroit que le derriere du Theatre de l’Opera. A ce compte, dit la Marquise, la Philosophie est devenuë bien méchanique ? Si méchanique, répondis-je, que je crains qu'on en ait bien-tôt honte. On veut que l'Univers ne soit en grand, que ce qu'une Montre est en petit, & que tout s'y conduise par des mouvemens reglez qui dépendent de l'arrangeinent des parties. Avoüez la verité. N'avez - vous point eu quelquefois

une

« 이전계속 »