페이지 이미지
PDF
ePub
[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

EN E E D Aignez vous arrêter, Princesse trop charTournez les yeux sur moi, j'attens ici mon sort , J'attens dans un moment ou la vie ou la mort. Quel moment, juste Ciel! mon cour s'en épou.

vante , Après mille perils qui n'ont pû le troubler, C'est aujourd'hui qu'il commence à trembler.

L A VIN I E.
Il est vrai que ce jour mérite
Tour le trouble qui vous agite ;

Vous allez sçavoir si les Dieux
Vous accordent enfin un azile en ces lieux,
Si d'un Destin trop cruel & trop rude
Vous avez fléchi le couronix.

E N E' E..
Je vais sçavoir si je dois être à vous,

C'est toute mon inquietude.
Le Ciel promet qu'en ces Climats
Je verrai ma course finie ,
Mais il ne m'assure pas
De l'bymen de Lavinie,

Er tout le reste est

pour
moi sans

appas,

Souffrez que mon amour extrême
Cherche mon deftin dans vos yeux,

Ils me l'apprendront mieux
Que les Oracles même
Que j'ai reçus des Dieux.

LA V INI E.
Mes

yeux n'ont rien à vous apprendresi C'est au Roi de choisir entre Turnus & vous.

EN E'E.
Si j'obtenois un regard tendre,
Que le présage en seroit doux!

Le choix qne les Dieux vont faire

Se reglera sur vos vaux,
Tous les Dieux doivent se plaire

A rendre vos jours heureux.
Parlez, nommez l'Amant que votre ecur préferc.

LA VINI E.
Non, il seroit trop dangereux :
De prévenir le choix d'un pere.

EN E'E.
O Venus, ô mere d'Amour !
Croirai-je encor que je vous dois le jour ?
Tous les caurs des humaiøs font fous votre puifo

sance, Mes plus ardens foupirs vous demandent un cour Où vous avez vous-même attaché mon bonheur ; Cependant je n'en puis vaincre l'indifference.

Par, mes tourments, par. ma langueu:

J'implore en vain votre affistance

O Venus , ô mere d'Amour !
Oroirai-je encor que je vous dois le jour ? :
On entend un bruit d'Instrumens qui :
annoncent le Roy.

L A VINI E.
J'entens que le Roy vient , l'heure fatale arrive.

EN E'E.
Vous ne raffurez point mon ame trop

craintive?
LA V I NIE.
Prince, si dans ce jour le choix m'étoit permis,

Vous pourriez reconnoître Que Venus a toûjours favorisé son fils.

E.N EE, Ak! Ciel: fe pourroit-il...

L A V IN I E.

Je vois le Roy paroître.

SCENE III..

LEROY, LAREINE, LAVINIE,

E NE'E, TURNUS,ILIONE'E,
CAMILLE, Prêtres de Janus , Sol-
dars Troyens , Soldats Rutules, Peuples,
Latins.

LE ROY.
V ,
Ous qui dans les combats fûtes fi redoutcz

Nobles Rivaux qui confentcz

A terminer une guerre cruelle,
Je vais dans ce grand jour prononcer entre vous,
De Lavinie enfin je vais nommer l'époux;:
Puide mon choix produire une paix éternelle.

Janus, c'est à toi de nous rendre la paix.

Reciens captives desormais
La Guerie, la Fureur, la Discorde & la Haine,
Retiens-les à tes pieds sous une même chaîne.

CH OE U R.
O Janus , c'est à toi de nous rendre la paix.

LE GRAND PRESTRE DE JANUS.
Avant que de regner dans les cieux pour jamais,
Tu soumis ces climats à ta loi louveraine',
Tu te fis un Empire à force de bienfaits ,
Dans un profond repos 'ta commandois fáns.
peine

Aides caurs satisfairs ;

Ramene un tempsli doux, ramene.
De ce siecle innocent les tranquilles attraits:

CH OE U Ri
Janus , c'est à toi de nous rendre la paix..

Danses des Peuples qui damandent à fanus le retour de l'âge d'or dont on a joüi pendant qu'il a regné en Italie..

CHOE U R.
Jours heureux, jours pleins de charmes,,
Recommencez votre cours.».

Vous qui couliez fans allarmes,
Revenez , aimables jours.

LE ROY.
Ministres de Janus , vous que de ses Mysteres

H a rendus dépositaires,
Pour marque de la paix fermez l'auguste lica

Habité par le Dicu.
Les Prêtres ferment les portes avec cérémonie.-

LE GRAND PRESTRE.

Que l'on garde un profond silence,

Le Roy va déclarer son choix,
Si les Dieux aux Humains refusent leur présence on
Ils daiguent leur parler par la bouche des Rois.

Dans ce moment les portes du Temple fa brisent d'elles-mêmes avec un grand bruit,tout le Temple paroît en "fen , les quatre Figures. enchaînées aux pieds de fanus s'envolent.

CHOE U R.

Quel bruit affreux se fait entendre! Quel spectacle est offert à nos yeux étonnez ? Charmante Paix que nous ofions attendre, Est-ce ainsi que vous revenez!

· Junon descend du Ciel

[ocr errors]
« 이전계속 »