페이지 이미지
PDF
ePub

SCENE ILI.

LEROY, LAVINIE,CAMILLE,

FAUNES ET DRIADES.

Q

CHOEUR de Faunes & de Driades.

Uittons nos demeures sauvages !

Sortons de nos antres secrets,
Ecoutons , écoutons le Dieu de ces Forêts.
De l'obscur avenir il perce les nuages,
Ecoutons, écoutops le Dieu de ces Forêts.

L'ORACLE DE FAUNUS.
Les Amours yoņt bien-tôt ramener parmi vous

La Paix qu'ils en avoient bannicy i
Le Cicl suivra les veux de Lavinic
Sur le choix d'un Epoux.

LERO Y.
Ma fille, tu le vois, nos frayeurs étoient vaines
La fureur de Junon n'a qu'un foible pouvoir, ,,

LA V I NIE.
Euffions-nous ofé dans nos peines

Nous flater d'un li doux espoir?
Danses des Faunes & des Driades , qui mar-

quent leur joie d'un Oracle si heureux.
DEUX DRIADES & UN FAUNE.

L'Amour prend pour une offensc
Le desespoir des Amapts.

D d iij.

[ocr errors]

Peut-il manquer de puissance
Pour payet tous leurs tourmekts !
Un. A màne qui persetere, 2
Trouve enfin un heureux jour.
Son bonheur est necefaire
Pour la gloire de l'Amour.
10

: CH OE U R.
Aimons , tout est fait pour aimer,

Tout doit fe laifter en fantier';
Rendons-nous a des loix souveraines:

Todjours l'amour est le plus fort,

Tous les cours ont un même fort,
Ils sont tous destinez à fes chaines.

,
Contre l'Amour & ses appas
"Oni rend d'inutiles combats,
Il vaut mieux s'épargner mille peines.

Toujours l'Amour est le plus fore, I

Tous les cours ont un mêine fort,
Ils sont tous destinez à ses chaînes,

Cit! LEROY à Lavinie. ! :"> Puisqu'aux yeux de ton cour les Dieux seront pros

pices,
Entre les deux Amans il faut que tu choiffles
C'est à toi de regler le fore qui les attend,
Délibere à loifir sur ce choix important.

[merged small][ocr errors]

* U

&&Y0> SCENE I V.I

La collimot
LA VINLE , CAMILLE.

LAVINIE.
D'où me vient

un bonheur qui paffe mos atresor
te?
Du fort qui m'accabloit que devient le couroax?
Quoi je puis par mon choix voir ma Aảme conten-

I
te?
Ciel, Oracle, Destin, dont la fonceur m'enchante .
M'ef-il permis de m'allurer sur yogin

cil
CAMILLE.
La fortune est toûjours yolage
Sa haine n'est

pas

fans retour.
De longs malheurs sont le présage
Des biens qui viennent à leur tour.
L A VINI E..

JIZITAI
Je cede aux doux fra

il ports où l'amour me convic, Grands Dieux : de quel plaisir mon cæur est pear

tré !
Un aimable Heros en secret adoré

Nichout
Recevra de ma main le bonheur de la vie ;

Il eût pû lé devoir au Roy.,
Mais que j'aime à penser qu'il tiendra tout de moi!

LA VINIE, CAMILLE san isi
Qu'il est doux de pouvoir fol-même

Dd iüj

[ocr errors]

Regler le fort de ce qu'on aime !

Qu'il est doux de pouvoir
Regler le sort de ce qu'on aime,

Et combler son espoir ! ILLA VINIEKIVI

Mais quelle est ma frayeur morcelle !
Une obscure vapeur s'éleve des Enfers.
Quels fantômes, fortis de la nuit éternelle

Osent paroître dans les airs ?
On entend une Symphonie effray.inte.

L A V I NI E.
Où suis-je ? quel est mon effroi ?
Diçux ! justes Dieux ! quel spectacle terrible !

Dérobons nous , s'il est possible...
tieto: og et

toit

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

A Rrete, Lavinie, arrête, écoute-moi.

Je fus Didon , je regnay dans Carthage,
Un Etranger rebut des flots & de l'orage,
De ma prodigue main reçut mille bienfaits.
L'amour en fa faveur avoir séduit mon ame :
Par unc feinte ardeur il augmenta ma flâme,

Et m'abandonna pour jamais,

L A V IN I E.
Ah! quelle trahison !

L'OM B'RE

Mon desespoir extreme
Atma mon bras contre moi-même,
Ma mort ne put toucher mon indigue vainqueur,

L A.VINIE.
Le perfide : l'ingrat!

L'OMB R E.

Cet ingrat, ce perfide,
C'est ce même Troyen pour qui l'amour décide
Dans le fond de ton cæur.

i L'Ombre disparoit.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

Une Amante fi genereuse
Voit fon amour payé du plus cruel trépas !
Que ne te dois-je point, o Reine malheureuse?

Qui jamais m'eût fait voir, helas!
Le précipice affreux qui s'ouvroit sous mes pas?

« 이전계속 »