페이지 이미지
PDF
ePub
[merged small][ocr errors][merged small]

cependant il a au milieu des outra. ges une heroïque tranquillité qui le met au-dessus de ses ennemis. Innocent & heureux artifice que la grace nous enseigne ! sans prendre une fierté mal-fondée , sans affecter une fausse insensibilité, nous n'avons qu'à nous humilier sous la main du Createur , pour être superieurs aux Créatures ; nous n'avons qu'à la respecter dans les instrumens qu'elle employe , pour être à l'épreuve des plus rudes coups que les hommes puissent nous porter. Il n'y en a point qui n'ayent assez de pouvoir pour nous faire souffrir ; mais il n'y en a point qui en ayent assez pour troubler notre repos. Lors que leurs bras font tournez contre nous , un bras plus puissant qui les fait agir se montre aux yeux

de notre foi, tient nos douleurs dans le respect , & réprime toute l'agitation qu'elles produiroient dans notre ame. Les injustices que nous avons à essuyer ne se representent

O o iij

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

plus à nous comme des évenemens qui partent de la méchanceté des hommes, & qui doivent exciter en nous de la haine & de l'indignation, nous remontons plus haut; & d'une vûë plus éclairée, nous découvrons que ces mêmes évenemens nous viennent du Ciel, & comme de justes châtimens qui demandent de la follmillion, & comme des sujets de merite qui demandent des actions de graces.

Ce n'étoit pas ainsi qu'enjugeoient la plûpart des Philosophes , persuadez que toutes choses étoient gouyernées par une fatalité aveugle , immuable, necessaire , de laquelle partoient indifferemment & les biens & les maux. Il est vrai qu'ils se soû. mettoient à elle dans les malheurs, & quelquefois avec allez de refolution ; mais quelle étoit cette espece de patience ? Un patience d'Esclaves attachez à leur chaîne , & sujets à tous les caprices d'un Maître impi

[ocr errors]

toyable , une patience qui n'étant fondée que sur l'inutilité de la revolte , arrête durement les mouvemens de l'ame, & au lieu de la consoler , y laifle un chagrin sombre & farouche; en un mot, un desespoir un peu raisonné, plûtôt qu'une vraye patience; Graces à notre auguste Religion, nous sçavons que nous ne dépendons point d'un destin aveugle, qui nous emporte & nous entraîne invinciblement. Nos malheurs ne viennent point de l'arrangement fortuit de ce qui nous environne; une intelligence éternelle non moins puissante que le paroissoit aux Philofophes leur fatalité imaginaire , mais de plus souverainement sage , preside à tout. Ce bras dont nous ressentons les coups , est un bras qui nous distribuë les maux mêmes selon nos befoins & selon nos forces , qui, à proprement parler, ne nous envoye que des biens ; c'est le bras d'un pere ; nous fouffrons comme des enfans ,

O o iiij

1

sûrs de la bonté de celui qui nous fait souffrir , & non point comme des esclaves assujettis à toutes les rigueurs les plus bizarres & les plus cruelles : ce n'est point l'inutilité de la revolte qui nous arrête , c'en est l'injustice, & notre patience est une veritable foûmission d'esprit qui répand dans le cæur une consolation presque aussi douce, si je l'ose dire, que la jouissance même du bien.

Tels sont les effets que produisit chez les Chrétiens le divin exemple de patience qui leur fut proposé, lorsque le Juste , le seul Juste qui l'ait été jamais par lui-même, se vit sur le point d'expier les pechez du genre humain. Abandonné de toute la Nature , hormis de quelques Disciples , qui n'avoient plus que peu d'instant à lui être fidelles, frappé de l'affreuse idée d'un supplice également honteux & cruel qui lui étoit destiné , il s'adresse à son Pere céleste, il lui demande que s'il

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

eft possible les tourmens qu'il en-
visage lui soient épargnez, & un sou-
hait que la grandeur de ses tourmens
déja presents à ses yeux rendoit si le-
gitime , un souhait plus legitime en-
core par l'innocence de celui qui le
faisoit, un souhait où la moderation
éclate jusque dans les termes qui l'ex-
priment, est cependant reprimé dans
le même moment, par une soûmis-
fion entiere & sans reserve aux der-
seins de Dieu. Que ta volonté soit
faite, dit Jesus - Christ à son Pere ,
& quelle volonté ! combien sçavoit-
il qu'elle étoit severe & rigoureuse
à son égard ! I se voyoit livré à la
justice irritée, il voyoit la bonté en-
tierement suspenduë,cependant pour
satisfaire aux devoirs de l'obéissance
d'un Fils, il souscrit à sa propre dis-
grace, & son unique soulagement
au milieu de ses douleurs les plus
vives, est de tourner les yeux sur la
main dont il les reçoit.
Il soûpira encore sur la Croix , il

[ocr errors]
« 이전계속 »