페이지 이미지
PDF
ePub
[ocr errors]

:

qui en est dans les Etats le premier
Instituteur ! L'Academie a fait mettre
dans ses Archives la Carte de la Mer
Caffienne dressée par ordre de votre
Majesté ; & quoique ce soit une piece
unique & très-importante pour la Géo-
graphie, elle lui est encore plus pré-
cieuse en ce qu'elle est un monument
de la correspondance que Votre Majef
veut bien entretenir avec elle.
L'observatoire a été ouvert au Biblio-
thequaire de votre Majesté , qui a vou-

y deffiner quelques Machines.
: L' Academie la supplie très - humble-
ment d'accepter les derniers Volumes
de fon Histoire, qu'elle lui doit, co
qu'elle est bien glorieuse de lui devoir.
Je suis avec un trés-profond respect,
SIRE,
DE VOTRE MAJESTE:

Le très-humble très-obeif-
De Paris ce 13 O&o Sant ferviteur FONTENELLE,

Secr.perp. del'Acad.Royale
des Sciences.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

bre 1741.

Qq

[merged small][ocr errors]

Fait au Roi fur fon Sacré , par Mon

sieur De FONTENELLE, alors Directeur de l' Academie Françoise, le , Novembre 1722.

SIRE

Au milieu des acclamations de tout le Royaume, qui repete avec tant de transport, celles que

VOTRE MAJÉSTE' a entenduës dans Rheims, l'Academie Françoise est trop heureuse & trop honorée de pouvoir faire entendre sa voix jusqu'au pied de votre Trône. La naissance, SIRE, Vous a donné à la France pour Roi, & la Religion veut que nous tenions aussi de sa main un si grand bienfait: ce que l'une a établi par un droit inviolable, l'autre vient de le confir

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

mer par une auguste Cérémonie. Nous ofons dire cependant que nous l'avions prévenuë; Votre Perfonne étoit déjà sacrée par le respect & par l'amour. C'est en elle que se renferment toutes nos esperances ; & ce que nous découvrons de jour en jour dans VOTRE MAJESTE', nous promet que nous allons voir revivre en même temps les deux plus grands Monarques , Louis à qui vous fuccedez, & Charlemagne dont on vous a mis la Couronne sur la Tête.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Qqij

COMPLIMENT

Fait au Roy le 10. Decembre 1722,

sur la mort de MADAME, par M. DE FONTENELLE, alors Directeur de l'Academie.

Sire,

Quand l'art de la parole seroit tout puissant; quand l’Academie Françoise, qui l'étudie avec tant de soin, le poffederoit au plus haut degré de perfection, elle n'entreprendroit pas d'adoucir la douleur de VOTRE MAJESTE'. Vous regrettez trèslégitimement , SIRE, une grande Princesse , qui couronnoit toutes ses vertus par un attachement pour Vous, aussi tendre que l'amour maternel. Quoique déja languissante, & attaquée d'un mal dont elle ne se

V

dissimuloit pas les suites , Elle voulut être témoin de la Cérémonie qui a consacré Votre Personne, & remporter de cette vie le plaisir de ce dernier spectacle , fi touchant pour Elle. Nous osons avoüer, SIRE, que l'affliction que vous ressentez de la perte nous est précieuse ; elle nous annonce dans VOTRE MAJESTE' ce que nous y désirions le plus ; combien doit être cher aux Peuples un Maître dont le cæur sera sensible, & capable de s'attendrir pour eux.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small]
« 이전계속 »