페이지 이미지
PDF
ePub
[ocr errors][ocr errors][merged small]

FRÈRE DU ROI.

Monseigneur"

,

[ocr errors]

Vu Ouvrage doul l'objec eft l'infruction de la jeune Noblesse Militaire , & de fui applanio des difficultés quelquefois très-pénibles, ne doit être offert qu'au Prince illuftre, dont les bieufaito encourageul ceae Etéveći fi chero a la Nation.

Il étoii digue de Lui de coucourij, même danc l'aveuiv le oplus tecule', au bouheuo des François,

pao les grâces & la protection qu'il accorde à ces jeunes Emules', & réchauffev du feu de Jou génie les taleus berceau,

pouv ainfi dize, au

b

,

ици

m'estimeroic heureux , fi, apour czorix de ce Travail que j'ose presentes às MONSEIGNEUR, je recevois la douce récouupenfe I’eutev daus Jes vues diminuauno peu

le travail attache' à l'étude a'uu Arl dont la aperfection assûre à la Latie Ja gloire EO Jes Juccès. Et

que
ne devra-t-elle

pan à MONSEIGNEUR, pouo avoivexcite la noble émulation de ces

Eufaus, objets de notre esperance la plus douce, puisqu'ils doivent être jouw le Joutien EC la de'feufe de l'Etat :? Te Juis, avec le plus profond respect ,

un

[merged small][merged small][ocr errors]

DISCOURS
P R É LI M 1 N A I R E.
JA

'AI commencé cet ouvrage pour ma proprope instruction. L'espérance d'être utile aux jeunes Militaires, qui cherchent à se former, me détermine à le donner au Public. Ce sont des faits que je raconte, & je n'ai que

le foible mérite de l'ordre & de la précision. J'ai cherché à réunir, sous un seul point de vûe, des vérités éparses dans un grand nombre de volumes. J'ai voulu éviter à ceux qui voudront se former une idée claire de l'Histoire Militaire des anciens Peuples, la peine de feuilleter souvent bien des pages, avant de trouver un article analogue à leur objet.

La jeunesse se rebute aisément par les difficultés. Je jouis de la douce espérance de lui rendre cette portion nécessaire de son Instruction, facile & intéressante.

La profeffion des Armes renferme une infinité de parties liées ensemble ; leur connoissance approfondie méne à la perfection. On n'est

pas

Général en naissant ; il est un âge fait pour s'instruire & pour acquérir des talents. Tous les Arts s'apprennent par dégrés , & quelques exceptions qu'une longue suite de fiécles a fournies ne doivent

[ocr errors]

b a

2

pas

faire loi. Si Condé fut un Héros dès vingt ans , & Praxiteles le plus excellent Peintre & le meilleur' Sculpteur de l'Univers , dans un âge très - tendre, ce miracle de la Nature , n'empêche pas les plus habiles Artistes d'aller se perfectionner à Rome, ni les Généraux les plus estimés, de puiser dans la lecture des Anciens & des Modernes, les talents qui les conduisent à la célébrité. Moissonnons donc dans ce champ fertile, que nous fournit l'Histoire; la récolte la plus précieuse nous est assurée.

On verra dans cet ouvrage des Armées innombrables détruites par une poignée de Soldats. On admirera la force, la sobriété, les travaux de certains Peuples. Les comparaisons seront aisées à faire , on ne sera plus étonné de voir les Anciens faire des choses qui nous paroîtroient fabuleuses, si elles n'étoient constatées par le témoignage d'Auteurs dignes de Foi.

On comprendra comment un Soldat Romain portoit communément sur lui des vivres pour quinze jours, outre son bagage & des armes , fort pesantes , en sçachant que ce même Légionnaire étoit bien nourri, habitué à des exercices durs & pénibles, & poussé par le mobile irrésistible de la gloire , unie à son intérêt personnel.

L'espéce d'hommes n'a point changé; &, lorsqu'on

« 이전계속 »